Retrouver le menu Démarrer et le fonctionnement de la barre de tâches de Windows 10 sous Windows 11

J’ai été un early adopter de Windows 11 que j’ai installé dès le mois d’octobre 2021 et j’ai vite déchanté quand j’ai vu que le fonctionnement évolué du menu Démarrer et de la barre de tâches avaient purement et simplement été supprimés sans possibilité de revenir en arrière. Je m’étais fendu à l’époque d’un article à ce sujet « Windows 11 va vous faire aimer Windows 10 encore plus« . Mais quelle mouche a piqué Microsoft de saccager son propre produit et vouloir ressembler en pire au fonctionnement de Mac OS pour ce qui est de la barre de tâches ?

Evidemment, je ne suis pas le seul à avoir été ému par ce massacre. La communauté a partagé de nombreux messages à ce sujet. Notre sauveur est Roumain et s’appelle Valentin-Gabriel Radu ou Valinet. En effet, il édite le logiciel ExplorerPatcher dont la mission est justement de rétablir le menu de Windows 10 et la barre de tâches. Ca marche, c’est tout simplement magique. Il y a même quelques petites fonctions supplémentaires qui n’existaient pas dans Windows 10. Je dis tout simplement bravo à l’auteur et l’en remercie.

Ce logiciel n’a qu’un seul défaut. Il ne sait pas se mettre à jour en silence. On est notifié d’une mise à jour et invité à la faire manuellement. Peut-être que ce défaut sera corrigé dans une prochaine version ? Je reste malgré tout énervé contre Microsoft. Il faut maintenant ajouter des applications tierces pour retrouver le fonctionnement normal de son système. Microsoft est tombé sur la tête !

Il ne vous reste plus qu’à foncer pour découvrir ExplorerPatcher et si vous êtes trop impatients, voilà le lien direct de téléchargement.

PS: Valentin-Gabriel, il manque deux petites fonctions qu’il serait appréciable de rajouter : la possibilité de programmer un compte à rebours pour le shutdown de l’ordinateur et le multi-onglets dans l’explorateur Windows.

Windows 11 va vous faire aimer Windows 10 encore plus

Voici un gros coup de gueule dans cet article. De qui se moque t’on chez Microsoft ?

Windows 10 était un système accompli en termes d’ergonomie avec certes quelques lacunes, comme la gestion du Bluetooth pas aussi ergonomique que celle du Wifi, ou l’absence d’onglets dans l’explorateur Windows. Mais peu ou prou, on avait ce qu’il faut.

Alors quand Windows 11 sort, on s’attend forcément à une grosse évolution. Mais là, non. C’est tout le contraire. Refonte complète de la barre de taches et du menu démarrer. En clair, tout ce qui faisait la force de Windows 10 a purement et simplement été supprimé ! Et ce n’est pas une histoire de paramétrages. Ce n’est tout simplement plus possible d’utiliser Windows comme avant. Au revoir l’ergonomie ! Au revoir l’efficacité ! C’est là qu’on se rend compte que cela ne paraissait pas grand chose sur Windows 10, mais c’était tout simplement énorme !

On pourrait se consoler avec les grandes nouveautés de Windows 11. Mais là aussi, on est aux abonnés absents. Le bluetooth est encore moins accessible qu’avant, toujours pas d’onglets dans l’explorateur Windows. Uniquement des évolutions cosmétiques des applications système. Et là grande nouveauté annoncée, le support des applications Android est repoussé à 2022.

Des amis m’ont rappelé que Microsoft avait l’habitude de foirer une version de Windows sur deux (souvenez-vous de Windows 95 et Windows 8). Et bien Windows 11, c’est cette version !

Suis-je le seul à m’en plaindre ? Suis-je devenu grognon ? Pas vraiment. Lisez par exemple l’article du monde informatique « Windows 11 : Barre des tâches et menu démarrer appauvris » qui liste tous les appauvrissements du système… euh évolutions. Sans oublier qu’à chaque nouvelle version de Windows, les drivers d’imprimante ne fonctionnent plus. Cette version ne déroge pas à la règle.

En résumé, il est urgent de ne pas se presser ! Ceci explique peut-être pourquoi, « Windows 11 : il n’est plus possible d’acheter une licence, une première en 36 ans d’existence« . Courage. Fuyez !

Edit 3/11/2021 :

Quelques jours plus tard, je continue à enchaîner les déconvenues. Tout est raté. Partout ! Voici quelques exemples supplémentaires :

Dans l’explorateur Windows, il y a 2 menus clic droit. Le premier affiche une liste d’options Windows 11 dont le dernier choix est Afficher plus d’options. Ce dernier choix permet d’accéder au menu clic droit de Windows 10 avec… les mêmes fonctions et d’autres supplémentaires dont la suppression d’un fichier. Maintenant, pour supprimer un fichier, il faut passer par 2 menus.

Le menu Démarrer est une catastrophe lui-aussi. Impossible à redimensionner, impossible à configurer. Il y a la zone des programmes épinglés avec une liste imposée par Microsoft mettant en avant les produits de Microsoft et de ses partenaires. Et une zone Nos recommandations qui n’affiche rien… probablement parce que j’ai du désactiver quelque chose dans les paramètres. Cette zone qui représente la moitié de l’affichage reste présente et vide. Il y a le bouton toutes les applications qui permet d’afficher les programmes par ordre alphabétique, comme sur Windows 10. Mais l’écran qui permet de créer des groupes d’applications afin de les ranger par thèmes ou types d’usages est supprimé. Dommage, je n’utilisais que celui-là.

Si vous voulez comme moi dire à Microsoft tout le mal que vous pensez de cette mise à jour, il existe un moyen de leur envoyer des commentaires : le hub des commentaires. Faites-vous plaisir.

Toujours sous Windows XP ? Vous êtes une menace pour la société

Remarquez-vous que j’essaye tant bien de mal de rattraper mes 6 mois de retard en publiant des articles que j’aurais du publier bien avant ? En parlant de ratardataires, si vous êtes encore sous Windows XP, vous avez au moins 3 ans de retard. C’est en effet en 2014 que Windows XP a eu la dernière mise à jour de sécurité par Microsoft.

Au mois de mai dernier, un virus a fait la Une de la presse grand public : Wannacry. Pourquoi ? Parce qu’il s’est largement propagé grâce aux trous de sécurité béants laissés par les derniers utilisateurs de Windows XP qui ont vu leurs données cryptées par le virus, mais en plus transformer leur ordinateur en vecteur de propagation de ce virus vers d’autres ordinateurs. Pour récupérer ses données, il fallait payer une rançon. Il n’y a pas que Windows XP qui est en cause. Ceux qui ont bloqué les mises à jour de leur ordinateur ont également eu droit à ce virus.

Pour en savoir plus, lisez l’article de ZDnet, Toujours sous Windows XP ? Vous êtes une menace pour la société.

Internet est dorénavant plus consommé sur smartphone que sur ordinateur

Une grande page de l’Internet se tourne. Google avait justifié la naissance d’Android par le fait que le premier milliard d’Internautes avait été conquis avec l’ordinateur et que le second milliard le serait avec le smartphone. Non seulement aujourd’hui on est à plus de trois milliards d’utilisateurs, mais le nombre d’Internautes est devenu le mois dernier plus important sur smartphones que sur ordinateurs. Et cette tendance va continuer puisqu’on prévoit que pour 2017, les connexions sur smartphones représenteront les trois quart de toutes les connexions.

stat-conso-internet

Et dire qu’il existe encore aujourd’hui de nombreux sites qui n’ont toujours pas fait leur adaptation sur smartphones (responsive design ou autre). Il ne faudra pas qu’ils se plaignent que leurs utilisateurs se détournent d’eux. Et dire que Microsoft, hégémonique en son temps sur ordinateur avec son système d’exploitation Windows, a raté son virage vers le smartphone. Pendant ce temps-là, Google, qui lui  a réussi son virage vers le smartphone, s’est attaqué au marché de l’ordinateur avec Chrome OS qui pourrait fusionner avec Android, nom de code Andromeda, et le nouveau système encore secret baptisé Fuschsia. Le monde évolue très vite.

PS : avez-vous remarqué que ces derniers temps mes articles font référence à plusieurs choses bien différentes ? N’ayant plus le temps de faire un article pour chacune d’entre elles, je suis contraint de faire ainsi et je trouve ça finalement pas mal parce que le lien réalisé apporte une richesse supplémentaire.

Les écrans tactiles 84″ 4K pour salles de réunion ou openspaces

En Agile, on favorise le management visuel ou radiateur d’informations, parce que, lorsque les informations importantes relatives à l’avancement du projet sont affichées au mur, on est sûr qu’elles sont partagées par tous. Alors que dans un outil informatique, quel qu’il soit, seuls ceux qui feront l’effort de s’y connecter auront connaissance de l’information. Cela casse l’interactivité.

C’est pour cela qu’en Agile, on utilise massivement les Post-it. Les Post-it permettent de rendre visible une information éphémère, la voir évoluer en déplaçant le Post-it, puis disparaître dès qu’elle est obsolète.

Régulièrement, on me questionne sur l’utilisation des Post-it au lieu d’un bon outil informatique. Prenez Jira, l’un des outils Agile les plus courant pour gérer son backlog projet. Lorsque vous allez dans la vue de travail, vous vous rendez compte qu’il faut rapidement scroller pour accéder à toutes les informations de l’itération en cours. L’outil informatique n’est décidément pas adapté.

microsoft-surface-hub

Mais la technologie évolue. Début 2015, je vous parlais de Microsoft qui annonçait son Surface Hub, un écran tactile 4K de 84 pouces. Il est présenté là sur le site de Microsoft. La bête est vendue quand même à 25 199 €, un prix exorbitant. Certes, pour le prix, le PC est fourni avec, mais quand même.

Heureusement, il y a bien moins cher ailleurs !

speechi-ecran-tactile-interactif

Prenez par exemple Speechi (dont je n’avais jamais entendu parler avant). Ils proposent le SpeechiTouch 84 pouces 4K sous Android pour 6828 € ou le CleverTouch 84 pouces 4K aussi sous Android pour 7428 €. Ce second modèle offre en plus une suite logicielle adaptée.

viewsonic-cde8452t

Chez Viewsonic, le 84 pouces 4K tactile a pour référence CDE8452T et vous pouvez l’acheter pour 10493 €.

connect-stream

Chez Connect Stream, c’est 8100 Euros.

philips-75bdl3010t

Un peu plus petit puisqu’on est à 75 pouces, l’écran Philips 75BDL3010T est à 6624 €.

google-jamboard

Google vient de se positionner sur ce marché avec le Jamboard. Il sera vendu moins de 6000 dollars et sera disponible dans le courant de l’année 2017 mais sa taille d’écran ne sera que de 55 pouces.

On n’est pas encore dans un marché de masse, mais il existe des offres intéressantes à étudier. Je me suis limité aux plus grandes tailles, mais bien évidemment, il existe des formats plus petits. Attention, en Full HD, la quantité d’éléments que l’on peut voir simultanément est divisée par quatre. Je vous conseille donc de rester dans des résolutions 4K.

L’écran ne suffit pas. Il faut aussi des applications adaptées. J’ai beau utiliser Jira régulièrement, ce logiciel n’est pas adapté pour un usage optimal sur ce type d’écrans. Il y a certainement beaucoup à inventer dans le domaine. J’ai d’ailleurs un paquet d’idées sur le sujet.

Si vous avez des expériences réussies de management visuel numérique, faites-m’en part.

La fin des Post-it approche t’il ?

Surface Studio, une tablette tactile de travail de 28″

Il est loin derrière nous le temps où Steve Jobs nous faisait rêver avec Apple en inventant de nouveaux produits qu’on n’avait jamais vu avant. Maintenant, on n’a le droit qu’à des mises à jour de modèles existants avec de moins en moins de fonctionnalités : plus de prise jack, disparition de la prise Magsafe, plus de port Ethernet, quasiment plus de connecteurs USB…

surface-studio

C’est avec Microsoft que l’innovation arrive et aujourd’hui, c’est l’annonce du Surface Studio qui interpelle : une tablette tactile de 28 pouces dédiée au travail, notamment pour les graphistes. Certes, elle ne conviendra pas à tous. Certes, ce n’est pas une tablette portable, mais à cette taille, l’auriez-vous fait ? Mais enfin, on commence à avoir des écrans tactiles qui dépassent les 12 ou 13 pouces, et des applications qui commencent à réfléchir sur l’ergonomie.

Parce-que oui, au-delà d’un nouveau matériel, c’est l’ergonomie des applications qui va être revue. Les applications pour ordinateurs standard ont souvent la fâcheuse tendance à oublier ce qu’est l’ergonomie, c’est à dire avoir des applications tellement facile à utiliser que même votre grand-mère en est capable. L’arrivée des écrans tactiles a forcé les concepteurs d’applications à réfléchir en termes d’ergonomie et c’est ce que l’on attendait depuis longtemps.

La première génération d’applications pour tablettes tactiles ne proposait qu’une infime partie des fonctionnalités de leur équivalent desktop. Elles étaient inutiles car trop limitées, voire caricaturales. Les choses sont en train de changer et l’application desktop est de moins en moins la norme. Et c’est une bonne chose !

En attendant, je vous invite à rêver de ce petit bijou qu’est le Surface Studio de Microsoft et imaginer comment vous pourriez l’utiliser. Pour rêver, regardez le dossier complet de Minimachines. Avant de vous laisser partir visiter ce lien, je vais casser l’ambiance en vous donnant son prix : entre 3000$ et 4200$.

Bash est désormais disponible en natif sous Windows

Les habitués de Linux vont être heureux, Bash est désormais disponible en natif sous Windows 10 suite à la mise à jour du 2 août dernier dite Anniversary update. Mais comme rien n’est jamais simple avec Microsoft, ce service n’est pas activé par défaut et pour le faire, il est nécessaire de faire deux manipulations différentes dans les deux panneaux de configuration.

bash-windows

Heureusement, NextInpact vient de publier la manipulation à faire pour l’activer et tout devient plus simple.

Comment installer Windows 7 à partir de zéro ?

Jusqu’à hier, il n’y avait aucune raison de ne pas passer à Windows 10. En effet, sa migration était gratuite pour tous les possesseurs de Windows 7 et Windows 8. En fait, il y en avait une : avoir un ordinateur incompatible. Maintenant, il y en a deux : la migration vers Windows 10 n’est plus gratuite.

windows-7-updateLa cible à atteindre

A quelques jours de la fin de la mise à jour gratuite vers Windows 10, j’ai décidé de sortir du placard un vieil ordinateur auquel j’ai ajouté un disque SSD (voir pourquoi c’est indispensable !). La mise à jour vers Windows 10 s’est avérée impossible car le processeur manquait d’un jeu d’instructions requis par Windows 10. J’ai donc été contraint d’installer Windows 7 et cela n’a pas été une mince affaire car après l’installation elle-même, il faut faire toutes les mises à jour. Comptez trois jours minimum pour y arriver et autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas simple car la méthode standard ne marche tout simplement plus. Voici quelques trucs pour y arriver. Analyse.

Lire la suite

Panorama des offres de stockage illimitées dans les nuages

Avis de tempête dans le stockage illimité dans les nuages. Les offres illimitées sont rares et ont tendance à disparaitre les unes après les autres. Que reste t’il sur le marché de l’illimité ? Voici un panorama (non exhaustif) des offres restantes. Analyse.

nuages

Lire la suite

Bienvenue à Windows 10

Difficile de passer à coté de la nouvelle de la sortie de Windows 10. Il faut dire que cela fait plusieurs mois que Microsoft en parle. Début juin, Marc Jalabert, le PDG de Microsoft France, nous mettait l’eau à la bouche. Son objectif ? Créer le buzz en facilitant les mises à jour à l’extrême afin que le maximum de gens migrent le plus vite possible vers cette nouvelle version. Microsoft souffre en effet d’un problème de fragmentation, c’est à dire que les utilisateurs de Windows sont uniformément répartis dans les différentes versions précédemment sorties, y compris Windows XP, la version sortie en 2001, qui reste encore l’une des plus utilisées. Pour inciter au maximum les gens à migrer, la mise à jour est gratuite si elle est faite dans les 365 prochains jours, mais uniquement pour les possesseurs d’une version officielle de Windows 7, Windows 8 ou Windows 8.1. En d’autres termes, les utilisateurs de Windows XP devront passer à la caisse : 125 Euros.

windows-10

Parmi les nouveautés, le nouveau menu Démarrer, un nouveau navigateur baptisé Edge pour remplacer Internet Explorer, Cortana le nouvel assistant vocal, la gestion de plusieurs bureaux et bien d’autres. Les premiers tests de cette nouvelle version fleurissent sur la toile. Vous pouvez notamment lire ceux de Clubic (16 pages), 01NetNextINpact ou LesNumériques.

Migrer autant d’utilisateurs est un vrai challenge car chacun doit télécharger la mise à jour qui fait 3 Go. Microsoft a réservé une capacité de 40 Tb/s pour propager ces mises à jour et a mis en place un système de pré-réservations pour lisser les installations dans le temps. Si vous n’arrivez pas à vous imaginer ce que cela représente, cela fait grosso-modo 40 fois la capacité totale de stockage de votre ordinateur téléchargées chaque seconde. Chose étonnante, le préchargement de la mise à jour a démarré avant le jour J. Ainsi, hier soir, la veille de la sortie officielle, elle était déjà chargée sur mon ordinateur. Ce n’est pas pour autant qu’aujourd’hui Microsoft me propose de la faire. Quand sera-t’elle déclenché ? Réponse en fin d’article sous forme de mise à jour. J’ai fait ma pré-réservation le premier jour où cela a été possible.

Si vous ne voulez pas attendre votre tour, vous pouvez télécharger l’ISO ou créer une clé USB bootable de Windows 10 comme c’est expliqué , ,  et .

Y a t’il un risque que cette mise à jour pose un problème ? Oui ! Définitivement ! Contrairement au Mac, le système Windows s’installe sur des configurations très diverses qui nécessitent des drivers qui doivent être fournis par les constructeurs d’ordinateurs, pas par Microsoft. Si le constructeur n’a pas fait son travail, il y a des risques que votre système ne fonctionne plus après la mise à jour. Une page d’explication est dédiée à ces problèmes de compatibilité matérielle.

Faut-il y aller ou pas ? Hormis les problèmes de compatibilité, voici 10 bonnes raisons d’y aller et 10 bonnes raisons de ne pas y aller. Vous en pensez quoi ?

Je n’ai vu qu’un seul article qui parlait des paramètres de protection de la vie privée durant l’installation et, bien qu’on ait appris que ceux qui auront la version familiale auront les mises à jour du systèmes réalisées automatiquement sans possibilité de le paramétrer, un seul article a parlé d’un possibilité pour le débrayer.

Certains se posent encore la question sur l’absence d’une version 9 entre la version 8 et la version 10. J’avais apporté la réponse dans cet article daté d’octobre 2014 : « Le nouvel OS de Microsoft s’appellera Windows 10.0« .

Bonne installation !

Mise à jour autorisée le 30/07/2015

J’ai enfin reçu le message pour installer Windows 10 vers 2h du matin. J’ai donc accepté l’installation.

installation-windows-10

Voici mes premières impressions :

L’installation ne s’est pas passée toute seule. La plupart du temps, je suis resté sur un écran noir. J’ai laissé malgré tout tourner, l’installation semblait continuer à se faire. Mais au lever, j’ai du forcer le redémarrage de l’ordinateur pour finaliser l’installation qui s’est terminée normalement. Le nouveau système est agréable visuellement.

Le nouveau navigateur Edge a l’air d’être réactif. Il donne envie d’être plus utilisé. A creuser.

Le navigateur par défaut a été changé contre mon avis. Lorsque je démarre Chrome, il me propose de rétablir la situation… si ce n’est que cette opération n’est pas enregistrée puisqu’il me le redemande à chaque lancement. Bug ou volonté de nuire ?

J’ai bien récupéré mes icônes dans le nouveau menu démarrer, mais les groupes que j’avais créés ont été supprimés. Tous les icônes ont été regroupés dans le même groupe sans nom et deux groupes ont automatiquement été créés et mis en avant avec les applications poussées par Microsoft. Dommage.

Le nouveau menu démarrer occupe comme annoncé une petite partie de l’écran. Il n’y a pas de paramètre pour changer de menu démarrer. Il n’existe qu’un seul paramètre pour activer le mode « tablette », mais cela n’impacte pas que le menu démarrer. C’est toute l’interface qui est changée, à l’instar du mode Moderne UI qui existait dans Windows 8. Dommage.