Free Mobile : la sidérante attaque en règle des concurrents

Depuis le début de l’année, je publie beaucoup moins sur ce blog car l’actualité est plus calme. Des choses importantes se préparent mais ne sont pas encore disponibles. Ceci devrait beaucoup changer en mars.

En attendant, depuis l’arrivée de Free Mobile le 10 janvier dernier, il ne se passe pas un jour sans que l’actualité soit marquée par le pilonnage sidérant et permanent des concurrents contre Free Mobile.

La réalité, c’est que le réseau fonctionne et que déjà de 1,5 à 2,5 millions l’ont adopté mois de deux mois après son ouverture. Une prouesse ! Plus encore si l’on compte les très nombreux clients en attente de leur migration. Une attente qui a été pour moi, inscrit le 2 février 2012, de 25 jours. La barre des 3 millions d’abonnés va être rapidement franchie. Analyse.

Voici le récit de ce pilonnage en règle tout azimut :

  • 10 janvier 2012 : Succès de la conférence de lancement. 450 000 personnes ont regardé le flux vidéo en direct. Le site des inscriptions tombe rapidement en panne. Plus d’un million de visiteurs tentaient d’y accéder simultanément !
  • 11 janvier 2012 : Orange, SFR et Bouygues accusent le coup. Les Free Center sont pris d’assaut, les boutiques Orange sont désertes.
  • 11 janvier 2012 : Premier couac. Xavier Niel, invité au Grand Journal de Canal Plus, une société du groupe qui possède également SFR, est finalement déprogrammé. En lieu et place, une reportage brûlot sur les couacs au démarrage du site. Cela fait un tel scandale que dès le lendemain, il est finalement invité pour un très bref entretien.
  • 12 janvier 2012 : le service client de SFR ment sur la qualité de services de Free Mobile pour retenir ses clients.
  • 15 janvier 2012 : Bouygues considère l’offre de Free Mobile à 2 Euros comme scandaleuse.
  • 16 janvier 2012 : L’AFFUT estime que l’offre de Free Mobile à 2 Euros déconsidère le forfait social.
  • 16 janvier 2012 : Orange considère que Free Mobile va faire augmenter le chômage.
  • 16 janvier 2012 : un opérateur anonyme considère que Free Mobile, c’est le scénario du pire.
  • 16 janvier 2012 : et pourtant, dans le même temps, un sondage indique que 8 français sur 10 veulent passer chez Free Mobile.
  • 16 janvier 2012 : Des opérateurs anonymes envoient des huissiers pour constater que le réseau de Free ne fonctionne pas.
  • 17 janvier 2012 : Dès le lendemain, Xavier Niel dément tout dysfonctionnement de son réseau.
  • 18 janvier 2012 : un ingénieur d’Orange estime que la moitié du réseau Free Mobile n’est pas opérationnel.
  • 18 janvier 2012 : Le gouvernement ne considère pas que l’offre à 2 Euros de Free Mobile n’est pas un forfait social.
  • 18 janvier 2012 : Dès le soir même, la direction d’Orange dément que le réseau de Free Mobile ne fonctionne pas.
  • 19 janvier 2012 : les syndicats d’Orange démontent Free Mobile.
  • 20 janvier 2012 : dans le même temps, le public voue un fort capital sympathie à Free Mobile.
  • 21 janvier 2012 : Orange considère que les propos de Xavier Niel ont entraînédes comportements d’incivilité dans ses boutiques.
  • 22 janvier 2012 : Eric Besson reproche à Xavier Niel de ne pas avoir remercié le gouvernement.
  • 23 janvier 2012 : Stéphane Richard, le PDG d’Orange considère que le vrai risque, c’est que tous les opérateurs fassent du low cost comme Free mobile.
  • 23 janvier 2012 : Nouvelle polémique sur les antennes de Free Mobile qui seraient reliées à de vulgaires Freebox.
  • 24 janvier 2012 : Stéphane Richard annonce que des abonnés reviennent déjà de Free mobile vers Orange. « Non, ce n’est pas la panique à bord. Nous avions tout prévu ! »
  • 25 janvier 2012 : des syndicats de plusieurs opérateurs demandent une enquête sur le réseau de Free mobile.
  • 25 janvier 2012 : la photo polémique montrée deux jours plus tôt a en fait été prise dans les locaux d’Orange. Un fake !
  • 26 janvier 2012 : fin de la polémique, le pot aux roses est découvert.
  • 26 janvier 2012 : le Canard Enchaîné s’interroge pour savoir si tous les moyens sont bons pour discréditer Free Mobile.
  • 26 janvier 2012 : SFR fait traîner les demandes de désimlockage pour les clients qui veulent aller chez Free Mobile.
  • 26 janvier 2012 : SFR reproche à Orange d’avoir signé un accord d’itinérance avec Free Mobile.
  • 27 janvier 2012 : Canal Plus (qui appartient au même groupe que SFR) fait le bilan des couacs de Free Mobile.
  • 27 janvier 2012 : Le président de l’ADUF fait un récapitulatif de l’intox des concurrents :  « ce n’est qu’une offre temporaire », « le réseau ne tiendra pas », …
  • 27 janvier 2012 : L’ARCEP considère que la polémique autour du réseau de Free Mobile est un faux problème car cela coûte à Free plus que cela ne lui rapporte de ne pas avoir son propre réseau.
  • 27 janvier 2012 : L’ARCEP répond aux accusations sur le réseau de Free Mobile.
  • 27 janvier 2012 : Eric Besson doute à nouveau du réseau Free Mobile et commande une nouvelle vérification.
  • 28 janvier 2012 : Xavier Niel répond à Eric Besson par Twitter interposé.
  • 29 janvier 2012 : Eric Besson répond à Xavier Niel toujours via Twitter.
  • 30 janvier 2012 : L’ARCEP rappelle à Eric Besson qu’elle n’a pas d’ordre à recevoir de lui.
  • 30 janvier 2012 : Pendant ce temps là, des Fans de Free Mobile chantent « On vous quitte pour Free » dans une boutique d’Orange.
  • 30 janvier 2012 : Après l’altercation via Twitter, Eric Besson se résoud à demander au GIE qui gère la portabilité d’augmenter sa capacité pour respecter les délais imposés par la loi.
  • 31 janvier 2012 : Campagne publicité de Virgin Mobile : « Chez nous, c’est mieux que Free Mobile, avec le service en plus ».
  • 31 janvier 2012 : L’ARCEP rappelle au GIE portabilité à ses obligations.
  • 1er février 2012 : Stéphane Richard à l’assemblée nationale débale : « Je m’inscris en faux par rapport au procès du prix du mobile »
  • 1er février 2012 : Stéphane Richard est agacé par Free Mobile qui se plein du non respect de la durée de portabilité. Pour lui, c’est Free le coupable de ne pas avoir su prévenir de cet afflux de clients.
  • 2 février 2012 : Nouvelle campagne de publicité SFR contre Free Mobile : « Chez nous les boutiques sont comme notre réseau : elles couvrent toutes la France».
  • 2 février 2012 : Bouygues Telecom voit lui aussi des clients revenir de Free mobile vers chez lui.
  • 2 février 2012 : Les arguments d’Orange transmis à ses salariés pour contenir ses clients.
  • 2 février 2012 : Rue89 démonte les arguments de Stéphane Richard contre Free Mobile.
  • 3 février 2012 : C’est SFR qui a envoyé les huissiers pour contrôler le réseau de Free Mobile.
  • 8 février 2012 : on comprend pourquoi les concurrents sont si virulents. Une étude estime que Free Mobile pourrait leur faire perdre 8 milliards d’Euros par an.
  • 9 février 2012 : SFR s’explique sur l’envoi des huissiers.
  • 9 février 2012 : Des opérateurs anonymes auraient avoué « qu’attaquer le réseau de Free Mobile c’est un moyen de salir son image ».
  • 12 février 2012 : Pendant ce temps là, un revendeur confirme qu’ « On ne vend plus un abonnement traditionnel depuis le lancement de Free Mobile ».
  • 12 février 2012 : La publicité ne suffira pas à redorer l’image des opérateurs mobiles historiques.
  • 13 février 2012 : Le syndicat d’Orange a demandé à être rencontré par l’ARCEP qui l’a reçu.
  • 13 février 2012 : Orange a écrit à Free pour lui faire part de sa préoccupation quant à l’utilisation de son réseau.
  • 14 février 2012 : Selon Orange, Free n’appliquerait pas le fair use de 3 Go.
  • 14 février 2012 : Les salariés de Bouygues et SFR inquiets face à l’hémorragie d’abonnés vers Free Mobile.
  • 15 février 2012 : Le surplus de trafic sur le réseau d’Orange pourrait coûter 100 millions d’euros par an à Free.
  • 17 février 2012 : L’ARCEP va procéder à l’audition conjointe de France Télécom et de Free Mobile sur leur accord d’itinérance.
  • 17 février 2012 : L’ANFR et des experts viennent contredire les accusations contre le réseau de Free Mobile.
  • 18 février 2012 : Nouvelle campagne de pub de Virgin Mobile : « Méfiez-vous des offres sans smartphone, vous finirez à poil ».
  • 20 février 2012 : Eric Besson demande à l’ANFR de vérifier le réseau de Free Mobile sous 10 jours.
  • 20 février 2012 : Dans le même temps, il se défend d’avoir commandé une étude parallèle à celle de l’ARCEP.
  • 21 février 2012 : L’éditorialiste des échos considère que « Ce n’est pas Free qui est low cost, ce sont les autres qui sont high cost ».
  • 22 février 2012 : Franck Esser de SFR estime à l’assemblée nationale que Free Mobile ne fait pas de marge sur son forfait 2€ et veut connaitre le contrat secret d’itinérance entre Orange et Free Mobile.
  • 24 février 2012 : Nouvelle tribune dans les échos« Les craintes liées à Free Mobile sur l’emploi et l’innovation sont largement injustifiées ».
  • 24 février 2012 : Ancien partenaire de SFR en France, Vodafone tire à boulet rouge sur Free Mobile et l’ARCEP.
  • 28 février 2012 : C’est autour de Bouygues Telecom de tacler Free Mobile à l’assemblée. Il estime qu’il n’a pas eu le droit au même traitement de faveur que celui qu’a eu Free Mobile.
  • 28 février 2012 : Bouygues Télécom tente de démontrer que Free Mobile ne couvre pas 27% de la population.
  • 28 février 2012 : Quelques minutes plus tard, l’ARCEP publie les conclusions de sa seconde étude et confirme que Free Mobile couvre 28% de la population.
  • 28 février 2012 : L’ARCEP publie son compte rendu et rappelle que les concurrents de Free Mobile n’ont pas respecté leurs engagement de déploiement de la 3G par le passé.
  • 28 février 2012 : Le Président de l’ARCEP démonte les arguments des concurrents de Free.
  • 29 février 2012 : La bourse salue l’annonce de l’ARCEP et l’action Iliad franchit pour la première fois la barre des 100€.
  • 29 février 2012 : Mais les syndicats de SFR, Orange et Bouygues ne sont toujours pas convaincus. Ils contestent la méthode utilisée par l’ARCEP pour vérifier le réseau de Free. Cette méthode a pourtant été utilisée pour eux-même par le passé et n’a jamais été contestée jusqu’alors. Deux poids deux mesures ?
  • 1er mars 2012 : SFR continue à mettre en cause le réseau de Free Mobile et accuse l’Etat.
Mise à jour de la liste post publication de l’article :
  • 3 mars 2012 : J-L Silicani défend les mesures du réseau de Free face aux critiques.
  • 5 mars 2012 : Challenges annonce que Free Mobile a mis à jour son réseau et fonctionne dorénavant à 97%.
  • 5 mars 2012 : Les MVNO demandent à l’ARCEP d’engager une procédure contre Free Mobile.
  • 6 mars 2012 : L’agence des fréquences (ANFR) n’est pas satisfait des mesures de l’ARCEP.
  • 6 mars 2012 : L’ANFR dévoile comment Free Mobile a déployé son réseau.
  • 7 mars 2012 : Les syndicats affirment que SFR va supprimer 500 emplois à cause de Free Mobile.
  • 8 mars 2012 : L’ARCEP prend acte des remarques de l’ANFR mais réaffirme que Free Mobile respecte ses obligations.
  • 8 mars 2012 : Xavier Niel affirme que Eric Besson se croit encore à Vivendi (actionnaire de SFR) en demandant à l’ANFR de revérifier le réseau Free Mobile.
  • 8 mars 2012 : Free fait une mise au point via communiqué de presse et annonce attaquer en justice toute personne qui continuera à dénigrer Free Mobile sans raison. Ils annoncent de sucroit que Free Mobile est un énorme succès commercial sans toutefois fournir de chiffres.

Deux vérifications de réseau confirme le bon fonctionnement du réseau Free Mobile. Malgré cela, les concurrents n’y croient pas. Vous ne trouvez pas ce comportement malsain de leur part  ? Heureusement que Free a de fervents défenseurs, notamment le régulateur du secteur !

PS : Cet article va continuer à être mis à jour tant que les concurrents continueront de se comporter ainsi.

PS2 : Un grand merci à Univers Freebox de suivre l’actualité autour de Free d’aussi près !

Franck Beulé
Chef de projet Agile, expert des technologies de l’Internet et en ergonomie du Web

Ajoutez un commentaire