Les écrans tactiles 84″ 4K pour salles de réunion ou openspaces

En Agile, on favorise le management visuel ou radiateur d’informations, parce que, lorsque les informations importantes relatives à l’avancement du projet sont affichées au mur, on est sûr qu’elles sont partagées par tous. Alors que dans un outil informatique, quel qu’il soit, seuls ceux qui feront l’effort de s’y connecter auront connaissance de l’information. Cela casse l’interactivité.

C’est pour cela qu’en Agile, on utilise massivement les Post-it. Les Post-it permettent de rendre visible une information éphémère, la voir évoluer en déplaçant le Post-it, puis disparaître dès qu’elle est obsolète.

Régulièrement, on me questionne sur l’utilisation des Post-it au lieu d’un bon outil informatique. Prenez Jira, l’un des outils Agile les plus courant pour gérer son backlog projet. Lorsque vous allez dans la vue de travail, vous vous rendez compte qu’il faut rapidement scroller pour accéder à toutes les informations de l’itération en cours. L’outil informatique n’est décidément pas adapté.

microsoft-surface-hub

Mais la technologie évolue. Début 2015, je vous parlais de Microsoft qui annonçait son Surface Hub, un écran tactile 4K de 84 pouces. Il est présenté là sur le site de Microsoft. La bête est vendue quand même à 25 199 €, un prix exorbitant. Certes, pour le prix, le PC est fourni avec, mais quand même.

Heureusement, il y a bien moins cher ailleurs !

speechi-ecran-tactile-interactif

Prenez par exemple Speechi (dont je n’avais jamais entendu parler avant). Ils proposent le SpeechiTouch 84 pouces 4K sous Android pour 6828 € ou le CleverTouch 84 pouces 4K aussi sous Android pour 7428 €. Ce second modèle offre en plus une suite logicielle adaptée.

viewsonic-cde8452t

Chez Viewsonic, le 84 pouces 4K tactile a pour référence CDE8452T et vous pouvez l’acheter pour 10493 €.

connect-stream

Chez Connect Stream, c’est 8100 Euros.

philips-75bdl3010t

Un peu plus petit puisqu’on est à 75 pouces, l’écran Philips 75BDL3010T est à 6624 €.

google-jamboard

Google vient de se positionner sur ce marché avec le Jamboard. Il sera vendu moins de 6000 dollars et sera disponible dans le courant de l’année 2017 mais sa taille d’écran ne sera que de 55 pouces.

On n’est pas encore dans un marché de masse, mais il existe des offres intéressantes à étudier. Je me suis limité aux plus grandes tailles, mais bien évidemment, il existe des formats plus petits. Attention, en Full HD, la quantité d’éléments que l’on peut voir simultanément est divisée par quatre. Je vous conseille donc de rester dans des résolutions 4K.

L’écran ne suffit pas. Il faut aussi des applications adaptées. J’ai beau utiliser Jira régulièrement, ce logiciel n’est pas adapté pour un usage optimal sur ce type d’écrans. Il y a certainement beaucoup à inventer dans le domaine. J’ai d’ailleurs un paquet d’idées sur le sujet.

Si vous avez des expériences réussies de management visuel numérique, faites-m’en part.

La fin des Post-it approche t’il ?

Surface Studio, une tablette tactile de travail de 28″

Il est loin derrière nous le temps où Steve Jobs nous faisait rêver avec Apple en inventant de nouveaux produits qu’on n’avait jamais vu avant. Maintenant, on n’a le droit qu’à des mises à jour de modèles existants avec de moins en moins de fonctionnalités : plus de prise jack, disparition de la prise Magsafe, plus de port Ethernet, quasiment plus de connecteurs USB…

surface-studio

C’est avec Microsoft que l’innovation arrive et aujourd’hui, c’est l’annonce du Surface Studio qui interpelle : une tablette tactile de 28 pouces dédiée au travail, notamment pour les graphistes. Certes, elle ne conviendra pas à tous. Certes, ce n’est pas une tablette portable, mais à cette taille, l’auriez-vous fait ? Mais enfin, on commence à avoir des écrans tactiles qui dépassent les 12 ou 13 pouces, et des applications qui commencent à réfléchir sur l’ergonomie.

Parce-que oui, au-delà d’un nouveau matériel, c’est l’ergonomie des applications qui va être revue. Les applications pour ordinateurs standard ont souvent la fâcheuse tendance à oublier ce qu’est l’ergonomie, c’est à dire avoir des applications tellement facile à utiliser que même votre grand-mère en est capable. L’arrivée des écrans tactiles a forcé les concepteurs d’applications à réfléchir en termes d’ergonomie et c’est ce que l’on attendait depuis longtemps.

La première génération d’applications pour tablettes tactiles ne proposait qu’une infime partie des fonctionnalités de leur équivalent desktop. Elles étaient inutiles car trop limitées, voire caricaturales. Les choses sont en train de changer et l’application desktop est de moins en moins la norme. Et c’est une bonne chose !

En attendant, je vous invite à rêver de ce petit bijou qu’est le Surface Studio de Microsoft et imaginer comment vous pourriez l’utiliser. Pour rêver, regardez le dossier complet de Minimachines. Avant de vous laisser partir visiter ce lien, je vais casser l’ambiance en vous donnant son prix : entre 3000$ et 4200$.

Fin 2014, où en est-on avec George Orwell ?

Ma première analyse d’expert date du 6 septembre 2010 et parle d’Eric Schmidt, le directeur de Google, qui s’imaginait être le fils spirituel de George Orwell. George Orwell est cet écrivain anglais qui a dépeint en 1948 le monde futuriste de 1984 (inversion des deux derniers chiffres), un monde où tout est contrôlé par la police de la pensée qui traque ceux qui sont déviants de la pensée unique imposée par le pouvoir et les vaporise, une jolie façon de dire les supprime. Evidemment, personne ne veut de ce monde qui laissait à penser à l’époque ce que pourraient devenir les pays soviétiques. C’était la guerre froide.

1984, c’était il y a 30 ans. 1948, c’était il y a presque 70 ans. Qu’en est-il aujourd’hui de ce monde dirigé par la police de la pensée unique ? Ce n’est clairement pas le monde soviétique qui fait maintenant partie des gentils. Et pourtant, les prédictions de George Orwell n’ont jamais été aussi d’actualité et la police de la pensée unique vient de notre monde occidental à nous. Nous avons créé ce monstre. Nous vivons en plein dedans. Analyse. Très longue analyse…

Lire la suite

Windows 8 et Surface arrivent t’ils trop tard ?

On peut se poser la question. Alors que le marché du nomade (Smartphones et Tablettes) est largement monopolisé par Apple et Google, reste t’il une place à Microsoft, quand bien même ils détiennent encore 95% du marché du PC traditionnel ? Reste t’il une place à Microsoft dans l’ère Post PC ?

Brian Marshall, un analyste spécialisé dans le marché high-tech, pense qu’il est trop tard dans un interview diffusé sur Bloomberg.

Si vous voulez en savoir plus sur ses raisons, regardez la vidéo de son interview sur 01Net.

 

Microsoft refait Surface

Après Surface, la table tactile à vingt mille dollars sortie en 2008, Microsoft annonce Surface, ses premières tablettes tactiles. Cela permet à Microsoft de refaire surface après plusieurs années d’inexistence totale sur ce marché.

Peu de surprises dans l’annonce puisqu’elle ne consiste qu’à confirmer la stratégie de Microsoft vis-à-vis de Windows 8, à savoir une version « RT » qui tournera sur processeur ARM et une version « PRO » qui tournera sur processeur Intel.

Par contre, une petite nouveauté qui dame le pion à Apple, c’est le Smartcover qui se transforme en clavier physique. L’Asus EEEPad Transformer était déjà une tablette accompagnée d’un clavier en dur, mais cela ressemble de très loin à ce qu’a fait Microsoft. Car ce clavier Smartcover est très discret. On s’étonne qu’Apple n’y ait pas pensé avant… à moins qu’ils aient été doublés.

Cette annonce confirme bien en tout cas que Windows 8 sera découpé en deux types d’applications.

Les applications « PRO » dites historiques, qui sont celles que nous connaissons tous sur Windows et qui ne fonctionnent que sur processeur Intel.

Les applications « Metro », d’un nouveau genre, en plein écran, tactiles, pour bénéficier de l’expérience d’une tablette. Elles fonctionneront sur Intel et sur ARM.

Ainsi, en achetant une tablette ARM, seules les applications « Metro » seront utilisables (et aujourd’hui le parc est très réduit). Alors qu’en achetant une tablette Intel, il sera possible de bénéficier des deux mondes à la fois et de passer de l’un à l’autre par une simple touche.

Après Android, voici le second concurrent sérieux que devra affronter Apple. Espérons qu’il aura plus de succès que Windows Phone 7.5, actuellement en vente (mais qui le sait ?) pour boucher le trou avant la sortie de cette nouvelle version majeure du système.

Pour en savoir plus sur ce produit et regarder une vidéo de présentation, lisez l’article de Clubic.