Comment regarder sans coupure l’une des 2 milliards de vidéos de Youtube avec Free ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais il y a depuis plusieurs mois un conflit entre Free et Youtube autour de la neutralité du Net. Pour faire simple et très résumé, Youtube diffuse énormément de données sur Internet. Free souhaite que Google, le propriétaire de Youtube, partage les frais associés à ce trafic. Pour transférer toutes ces données, vous imaginez bien qu’il faut des équipements costaud et coûteux, facturés justement en fonction du trafic de données. Depuis les débuts d’Internet, les opérateurs ont signé des accords de peering. Cela consiste à mettre en place des liaisons entre opérateurs sans facturer le trafic qui y circule partant du principe que cela bénéficie aux deux protagonistes. Le trafic est en général à peu près de 50% dans chaque sens. Sauf qu’avec Youtube, il y a une réelle asymétrie de l’ordre de 90/10. Dans le même temps, 100% des bénéfices publicitaires sont touchés par Youtube. Cette asymétrie est anormale. Free ne veut pas financer à lui seul les bénéfices que Youtube touche mais ne partage pas. D’autant plus que le trafic va encore augmenter maintenant que Youtube propose des chaines de télévision à péage, un secteur où Free est un concurrent très bien positionné avec son bouquet de plusieurs centaines de chaînes.

La conséquence de tout cela, c’est que le tuyau entre Free et Youtube est trop petit et ne permet pas aux utilisateurs comme nous de voir ces vidéos de manière fluide. Nous passons notre temps à voir la jauge de chargement entrecoupée de quelques secondes d’images animées. Un vrai calvaire !

Les français ont regardé en janvier 2013, 2 milliards de vidéos en provenance de Youtube. C’est 300 millions de moins que 3 mois plus tôt. La conséquence des problèmes avec Free ? Dans le même temps, le challenger Dailymotion a permis de voir 276 millions de vidéos en France, à peine plus de 10% de ce qui est vu sur Youtube. TF1, le troisième, n’est qu’à 65 millions de vidéos vues. Cela montre à quel point Youtube est prédominant.

Comment faire donc pour regarder ces vidéos sans encombres ? Faut-il quitter Free ? C’est parait-il l’un des principaux motifs de résiliation en ce moment. Non ! Il suffit d’aller récupérer les vidéos ailleurs. Plutôt que de les récupérer à partir du cache de Google, il faut se connecter directement sur les serveurs de Youtube. Et donc, bloquer l’accès au cache de Google pour ces vidéos. Plus simple à dire qu’à faire…

En réalité, c’est très simple à faire. Il suffit juste de connaitre la bonne commande et de la taper dans la bonne fenêtre. Voici un mini-tutorial. Lire la suite

Free lance un guide des programmes évolué

J’ai démarré dans la télévision numérique en 1997. J’ai quitté ce milieu en 2009. En 12 années, j’ai notamment travaillé pour le groupe Canal Plus et participé à la sortie de plusieurs décodeurs numériques évolués, du Pilotime doté du premier enregistreur à disque dur aux nombreux décodeurs haute définition, avec ou sans disque dur, interne ou externe, décodeur TNT etc… jusqu’au Cube qui était le boitier le plus évolué de la gamme lors de mon départ. Lire la suite

Forfait mobile illimité à 25 Euros par mois par Numéricable

Le buzz a eu du mal à démarrer. Sur larevolutiondumobile.com, un anonyme annonçait un forfait mobile illimité à moins de 50 Euros, puis 40, puis 35. Ce n’est que lorsque les avocats de Free se sont saisis de l’affaire pour parasitisme à cause de l’emploi du mot révolution qui est justement le nom de la nouvelle Freebox que le buzz a pu éclater.

C’est ce matin que la nouvelle offre a été annoncée. Un forfait illimité pour 25 Euros par mois, appels illimités vers fixes et mobiles (99 numéros différents, 2 heures max par appel), SMS illimités, Internet illimité (limité à 500 Mo). Un beau coup quand on sait qu’il y a plus d’un an, ce même forfait était proposé par SFR à 150 Euros par mois. Coté restrictions, aucun mobile n’est subventionné, il faut l’acheter par ailleurs et il faut être client Numéricable (c’est une offre groupée).

Cette annonce va dans le bon sens car on commence à découvrir le vrai coût des forfaits qui étaient jusqu’alors maquillés par les subventions sur les téléphones. On pouvait avoir un téléphone pour 1 Euro, encore fallait-il payer un forfait fort cher. Ce n’est plus le cas !

N’oublions pas l’arrivée de Free début 2012 qui pourrait faire encore plus baisser les prix. Affaire à suivre…

Profitez-en pour voir la page d’annonce sur le site de Numéricable. L’animation sur la partie supérieure de la page est assez originale pour mériter d’être vue.

Free se marie avec Orange pour la 3G

Excellente nouvelle !

L’accord d’itinérance 2G et 3G de Free se fera avec Orange !

Depuis des mois, les 3 opérateurs propriétaires de réseaux 3G répondaient absent aux sollicitations de Free. Ce dernier était sur le point de faire un recours auprès de l’ARCEP. Les choses se seront arrangées à l’amiable.

Cette nouvelle intervient au moment où l’on apprend que SFR aurait perdu 140 000 abonnés pendant les quelques jours où il était possible de résilier son abonnement sans pénalités en raison de la hausse de TVA.

Grace à cet accord, l’impact sur Orange de l’arrivée de Free Mobile sera moins important que celui sur SFR. Deux erreurs stratégiques consécutives de SFR en l’espace d’un mois. Ils ont du soucis à se faire.

Pour en savoir plus, lire l’article de l’accord sur Freenews , l’interview de Stéphane Richard, PDG d’Orange et l’article sur la perte des abonnés chez SFR sur 01Net.

Free sature UPS et Kiala

Le 14 décembre 2010, Free annonce la tant attendue Freebox Revolution. Sortie, le 3 janvier 2011.

Cela faisait presque un an que les Fan de la marque les plus assidus attendaient cet événement. Xavier Niel, le président d’Iliad et de Free, annonçait en effet début 2010 la sortie de cette nouvelle version pour août 2010, à plus ou moins 3 mois. Elle est finalement sortie avec deux semaines de retard sur la date annoncée. Cela n’a pas empêché les Fans de commander cette nouvelle box.

Un succès tel que un mois après sa sortie, le réseau Kiala est entièrement saturé. Pire, UPS, une société internationale, a du mal à réaliser ses prestations. Et pourtant, la France n’est ni en grève, ni bloquée par la neige. Au point que Free a du ralentir son rythme d’expédition. J’ai moi-même subi un délai supplémentaire de deux semaines à cause de cette saturation. Je viens tout juste de la recevoir alors que je l’avais commandée le 14 décembre 2010 à 11h30, juste à la fin de la conférence de presse annonçant sa sortie.

Arriver à saturer deux réseaux de distribution avec la sortie d’un unique produit, aussi révolutionnaire soit-il, je dis chapeau Free ! Ce n’est pas SFR avec sa Neufbox Evolution qui a pu arriver à un tel succès.

Pour en savoir plus, lisez l’article de Freenews.

Freebox Révolution : heureux d’être en France

Ce 14 décembre 2010, c’est noël avant l’heure !

Nous l’attendions depuis quelques mois, voici la Freebox Révolution. Son nom sonne comme un pied de nez à son concurrent SFR qui vient de sortir il y a peu sa Neufbox Evolution.

A 9h ce matin, la conférence de presse de Xaviel Niel a commencé avec un panel de journalistes invités et triés sur le volet. La méthode adoptée, on la connait bien. C’est celle employé par Steve Jobs d’Apple. Tout d’abord une annonce énigmatique, du moins pour ceux qui ne sont pas au fait du sujet, et une présentation Hollywoodienne avec les bonnes nouvelles distillées une à une pour faire monter la mayonnaise. Et cela n’a pas raté. Les journalistes ont applaudi, tout comme moi, même si je n’étais pas sur place.

La Freebox Revolution, ce n’est ni plus ni moins une Freebox classique, un objet qu’envient de nombreux pays, y compris les États-Unis, avec plein de nouveautés. On passera la nouvelle interface qui s’impose à chaque nouvelle version ou le disque dur de 250 Go au lieu de 40 Go. Par contre, il faut reconnaitre que l’intégration d’un lecteur Blue Ray ou la possibilité d’avoir une console de jeu intégrée est intéressante. Notons également la forte intégration de l’application avec la base de données cinéma et séries d’Allociné qui est une bien belle nouveauté. La télécommande fréquentielle qui permettra, enfin, de ne plus avoir à pointer sur son périphérique pour qu’il comprenne qu’on veut zapper. Ou les possibilités de NAS permettant le partage de fichiers entre tous les ordinateurs du réseau local, voire certains amis sur Internet. Le but n’est pas de citer toutes les fonctionnalités de cette nouvelle box, d’autres site spécialisés dans ce domaine s’en sont chargés avant moi.

Avec cette annonce, Free se permet quatre pieds de nez. Le premier, vis à vis de la taxe copie privée selon la taille du disque dur. En déplaçant simplement le disque dur du boitier TV au boitier réseau, ce disque passe de l’état enregistreur multimédia, soumis à la taxe, à équipement de réseau, non soumis à la taxe. Cette astuce permet de proposer un disque beaucoup plus volumineux, alors que dans le même temps, la taxe correspondante est réduite à néant. Le second, vis à vis de son concurrent, SFR, qui se retrouve has been avec sa toute nouvelle box à peine un mois après sa sortie. Le troisième, vis à vis des opérateurs mobiles, avec LA cerise sur le gâteau, pour la première fois en France, les appels illimités vers les mobiles pour un surcoût de 6 Euros seulement par rapport à l’offre précédente.

[Paragraphe ajouté en janvier 2011] Le quatrième vis à vis des ayants droits qui ont obtenu une rémunération des FAI en contrepartie d’une baisse de la TVA. A l’heure où la TVA augmente à nouveau, les FAI ont logiquement demandé que cette rémunération disparaisse, ce qui a été refusé par le gouvernement. En créant l’option TV à 2 Euros par mois, cette taxe, basée initialement sur 50% de l’abonnement pour tous les abonnés, c’est à dire sur la base de 15 Euros, devient une taxe sur la base de 2 Euros pour les seuls abonnés à cette option TV devenue facultative.

La présentation a été menée de main de maitre par Xavier Niel. Une présentation très fidèle à ce que l’on a l’habitude de voir avec Apple. Seul bémol, la captation vidéo faite en France par des amateurs alors qu’aux USA, elle est faite par des professionnels. Cela se voit.

Bien évidemment, je vous invite, si ce n’est pas déjà fait comme moi, à réserver cette nouvelle Freebox Revolution. Un must des produits Hi-tech 2011. Dommage qu’il soit nécessaire d’être impérativement en France pour en bénéficier. Les autres pays seraient tellement heureux de l’avoir !

Pour en savoir plus, lire le dossier complet de Freenews.

Google Web Store et consorts : l’invasion des stores

Indubitablement, le succès de l’iTunes store d’Apple aiguise l’appétit de ses concurrents. En 2010, il ne se passe pas un mois sans qu’un nouveau store ouvre ses portes. Chacun aimerait se partager la part de gâteau au moment où Apple règne sans partage. Effet de mode ou révolution des usages ? Que va devenir l’Internet de demain ? Google va-t-il là encore tirer son épingle du jeu ? Analyse. Lire la suite

FreeStore, la boutique que tout le monde attendait… ou presque

C’est en plein milieu du mois d’août, pendant que tout le monde était en vacances, que le FreeStore a ouvert ses portes en catimini. Et pourtant, le rêve d’offrir à tout un chacun de développer des applications pour la télévision est attendu depuis plus de dix ans. Analyse. Lire la suite