Fin 2014, où en est-on avec George Orwell ?

Ma première analyse d’expert date du 6 septembre 2010 et parle d’Eric Schmidt, le directeur de Google, qui s’imaginait être le fils spirituel de George Orwell. George Orwell est cet écrivain anglais qui a dépeint en 1948 le monde futuriste de 1984 (inversion des deux derniers chiffres), un monde où tout est contrôlé par la police de la pensée qui traque ceux qui sont déviants de la pensée unique imposée par le pouvoir et les vaporise, une jolie façon de dire les supprime. Evidemment, personne ne veut de ce monde qui laissait à penser à l’époque ce que pourraient devenir les pays soviétiques. C’était la guerre froide.

1984, c’était il y a 30 ans. 1948, c’était il y a presque 70 ans. Qu’en est-il aujourd’hui de ce monde dirigé par la police de la pensée unique ? Ce n’est clairement pas le monde soviétique qui fait maintenant partie des gentils. Et pourtant, les prédictions de George Orwell n’ont jamais été aussi d’actualité et la police de la pensée unique vient de notre monde occidental à nous. Nous avons créé ce monstre. Nous vivons en plein dedans. Analyse. Très longue analyse…

Lire la suite

Le cloud, c’est l’enfer ! 2 ans de récit vécu

Le cloud, c’est super ! Vous pouvez y stocker toutes vos données et elles sont accessibles et synchronisées, à tout instant, sur tous vos ordinateurs, smartphones et tablettes. Plus besoin de s’occuper de sauvegarder ses données, plus de disques durs à acheter. En plus, il y a des offres qui sont illimitées. Le pied !

Mais derrière ce cadre idyllique vanté par de nombreux journalistes qui ne prennent pas le temps d’essayer ce sur quoi ils écrivent, la réalité est toute autre. En réalité, on est à la merci du bon vouloir des opérateurs auxquels on fait confiance. Et là, attention les dégâts ! Ils sont plutôt d’humeur changeante. Voici un retour d’expérience de deux années de tests du cloud. Analyse.

Lire la suite

Le système de cryptage TrueCrypt disparaît brutalement et doit renaître

A l’ère des révélations d’Edward Snowden et de la surveillance généralisée, c’est un bon réflexe de crypter ses données. TrueCrypt est l’outil Open Source parfait pour y répondre. Reconnu par ses pairs pour sa robustesse et sa sécurité, il est capable de crypter des disques entiers, y compris le disque système. Présent depuis 10 ans, il s’est imposé comme la référence en la matière. Mais voila que du jour au lendemain, les auteurs qui ont toujours voulu rester anonymes, ont décidé d’abandonner ce logiciel, laissant la planète en plein désarroi. Pourquoi cet arrêt brutal ? Pression, lassitude ? En matière de cryptage, la confiance est essentielle. Se tourner vers une autre solution est un risque. Et si cette autre solution avait une porte dérobée ? Tout le monde est dans le doute.

La magie de l’Open source, c’est que les sources sont disponibles et chacun est libre de les reprendre et les modifier. Encore faut-il en avoir le temps et les compétences (et là, il faut être bon en maths !). Une initiative vient de naître en Suisse afin de réunir toutes les bonnes volontés mondiales et faire renaître ce logiciel. Les auteurs de cette initiative ne sont pas anonymes. En espérant que leur vie ne va pas se transformer en enfer car ce logiciel est la hantise de toutes les institutions que veulent accéder à toutes les données privées. Je n’aurais pas les compétences pour contribuer, mais je les soutiens !

Pour en savoir plus, lisez l’article sur NextInpact relatif à l’arrêt brutal de TrueCrypt ainsi que l’article annonçant le démarrage de cette initiative de renaissance.

Restez anonymes comme Snowden, utilisez ses outils

Comment faire pour rester anonyme sur Internet ? Il suffit d’utiliser les mêmes outils qu’Edward Snowden. Ils ont fait leurs preuves. Grace à eux, il a sur se soustraire de la NSA et ses 15 milliards de dollars de budget annuels. Au menu : Tails, Tor, OpenPGP, OTR et Https everywhere.

Pour en savoir plus, lisez l’article de 01Net : Pourquoi Edward Snowden a utilisé Tails Linux pour organiser sa fuite.

NSA : Big brother is still and always watching you !

L’année 2013 a aussi été l’année des nombreuses révélations d’Edward Snowden concernant la NSA qui nous surveille partout où nous sommes depuis des années à la manière de Big Brother, le héros de George Orwell popularisé en 1948 dans son roman de 1984. Il n’aura pas fallu un siècle pour arriver à la situation décrite par son roman. Aujourd’hui, les révélations sont extrêmes puisque les écoutes sont faites directement sur votre ordinateur et votre smartphone, dans votre appartement et dans la rue. Il n’y a pas d’endroit où vous n’êtes pas surveillés. C’est sur ces bonnes paroles que nous commençons cette année 2014, pleine de surveillances. Pour ma part, je sauvegarde toutes mes données dans le Cloud, comme ça la NSA pourra plus facilement y accéder…

Pour en savoir plus, lisez l’article de 01Net, « Comment la NSA peut bidouiller votre iPhone, votre wifi, votre PC, votre écran…« 

Avec Prism, une simple recherche sur Google et la police débarque chez vous

Edward Snowden l’a révélé au monde entier, le gouvernement Américain surveille toute votre activité sur Internet, d’où que vous soyez dans le monde et ce depuis 2008. Ce projet de surveillance s’appelle Prism. Il y en a même un autre plus ambitieux que s’appelle Xkeyscore. En France, nous ne sommes pas en reste, la DGSE a un programme similaire. Les conspirationnistes jubilent.

Mais au fait, est-ce que tout cela est vrai ? Il est vrai que depuis cette annonce, la gouvernement américain cherche à extrader l’auteur de ces révélation. Et depuis que la Russie l’a accueilli, les relations diplomatiques entre les deux pays sont au plus bas. Une preuve en soi.

Et maintenant, en voila une encore plus évidente: un couple a vu la police débarquer chez eux car ils avaient recherché « cocote minute » et « sac à dos » sur Google après s’être renseigné sur les attentats de Boston. Une nouvelle plus qu’inquiétante qui a été révélée au début de ce mois.

Et moi qui cherche tout et n’importe quoi pour alimenter mon blog, je sens que je vais avoir une descente d’ici peu. Et vous ?

Pour en savoir plus, lisez les articles sur 01Net, « Une recherche sur Google a entraîné une descente de police« , « Vous avez aimé Prism, vous allez adorer Xkeyscore ! » et « Un Prism à la française dans les sous-sols de la DGSE« .

Mise à jour du 06/08/2013 : et maintenant, c’est au tour des services britanniques d’être informés par sept opérateurs télécom. Tous les détails sur 01Net dans l’article « Sept opérateurs télécoms livrent leurs réseaux aux services secrets britanniques« 

01Net étant très prolifique sur ce sujet, le site a regroupé tous les articles parlant de ce thème dans un dossier spécial PRISM.