Hébergez tous vos petits sites Web avec le multidomaines d’OVH pour 3 Euros

L’hébergement d’un site Internet ne coûte vraiment pas cher, entre 2 et 3 euros par mois. Il faut juste qu’il ne soit pas trop gros, trop complexe, ni trop fréquenté. Si vous n’êtes pas très pro en informatique, cela reste très simple à mettre en oeuvre avec les hébergements dits mutualisés où le serveur livré est déjà configuré pour vous. Il existe même l’option 1-click qui permet, d’un simple clic, d’installer automatiquement un CMS du marché. Un CMS, ou Content Management System, en français Système de Gestion de Contenus, est une application qui gère automatiquement la publication de vos articles. Il existe par exemple WordPress, le CMS orienté blogs utilisé par le site que vous lisez en ce moment même, mais aussi Joomla et Drupal qui ont d’autres avantages. Des plugins sont disponibles par milliers pour ajouter des fonctionnalités à votre site sans programmation. Et si vous le voulez, vous pouvez vous mettre à la programmation en PHP pour améliorer vos sites.

Là où cela devient plus frustrant, c’est si vous avez plusieurs petits sites car, à chaque fois, vous devez payer un hébergement et les prix s’additionnent chaque mois. OVH a la solution avec son option multidomaines accessible sans surcoût avec l’offre la moins chère. Pour 3 Euros HT par mois, vous pouvez héberger autant de sites que vous voulez tant que la somme des contenus ne dépasse par 100 Go de données, 200 Mo de base de données et 30 connexions simultanées.

ovh-multidomaines

Avec le multidomaines, vous partagez l’espace disponible avec l’ensemble des sites. Techniquement, les sites sont stockés dans des répertoires différents, c’est donc très simple à mettre en oeuvre et gérer au quotidien. Pour les visiteurs de vos sites, c’est totalement transparent. Ils accèdent à vos sites comme s’ils étaient hébergés par des services différents. L’offre inclue également, pour le même prix, une sauvegarde automatique qui est généralement proposée en option payante chez les concurrents. Ainsi, on est sûr de ne pas perdre ses données. C’est rassurant !

Le site conseille de ne pas mettre plus de 5 sites en multidomaines. En réalité, il n’y a aucune limite tant que la somme des sites ne dépasse pas les limites indiquées. Si votre site connait le succès, ce que je vous souhaite, et que vous atteignez ces limites, vous pouvez passer directement aux offres supérieures qui ne sont pas bien plus chères : 6 Euros et 10 Euros par mois selon la puissance supplémentaire souhaitée, toujours avec les mêmes services. Il faut vraiment que vos sites soient vraiment populaires pour que vous soyez contraints d’accéder à des offres encore plus chères. Mais si tel est le cas, OVH vous propose Kimsufi, des offres dédiées, plus complexes à mettre en oeuvre, mais pas trop chères, entre 5 et 25 Euros par mois. Et si votre site est encore plus populaire, d’autres offres sur mesure sont disponibles. Il faut le savoir, OVH est le plus gros hébergeur français de sites Internet et l’un des plus gros mondiaux. Un service haut de gamme accessible à tous.

Depuis quelques mois, j’ai testé le service et j’ai migré tous mes sites sur le même hébergement :

Comme vous pouvez le constater, ils fonctionnent tous parfaitement. Les temps de réponse et la disponibilité sont même grandement améliorés par rapport à mon précédent hébergeur et, cerise sur le gâteau, j’ai une sauvegarde générale de tous mes sites. Ça marche ! Les sites sont très anciens (à part le premier) et cela faisait mal au cœur de payer un hébergement pour chacun d’entre eux juste pour les maintenir en vie à titre de nostalgie. J’avais d’autres sites que j’avais arrêté à l’époque pour cette raison. Ils auraient pu continuer à exister, sans surcoût.

Il reste un détail à régler. Bien que l’hébergement vous permette d’inclure tous les domaines de votre choix, l’hébergement n’inclue, pour le prix, qu’un seul domaine. Il vous faut donc payer les autres noms de domaine qui coûtent de l’ordre de 6 Euros par an, le prix étant variable selon l’extension choisie. Bien entendu, OVH vous permet d’acheter et configurer vos noms de domaines pour ensuite les rattacher à votre hébergement. Pour ma part, j’ai préféré ne pas mettre les oeufs dans le même panier et héberger tous mes domaines sauf celui inclus dans mon offre chez Bookmyname qui est une filiale de Iliad (Free) et qui a, pour certains domaines, des prix moins élevés.

Il est temps maintenant que je me lance sur un nouveau site que je vais rendre public prochainement et que je construis là encore avec le même hébergement. Si vous voulez me donner un coup de main en PHP, WordPress ou Drupal 8, n’hésitez pas à me contacter… Quant à savoir quel est le site, à moins que vous vouliez me donner un coup de main, soyez patients…

Pour en savoir plus, regardez l’offre d’hébergement perso d’OVH.

Franck Beulé
Coach Agile, expert des technologies de l’Internet et en ergonomie du Web

Quoi de neuf du coté des langages de développement les plus populaires ?

La dernière fois que j’ai abordé le sujet, c’était en septembre 2013. TIOBE est un organisme qui publie deux fois par an un classement des langages informatiques les plus utilisés dans le monde.

Le résultat est assez étonnant. Au fil des années, les langages leaders restent les mêmes. A l’ère où l’évolution technologique est de plus en plus rapide, cette stabilité ressemble à une anormalité.

Ainsi, Java, C, C++, C#, Objective-C, Python, PHP et JavaScript tiennent le haut du pavé. Visual Basic .Net a remplacé Visual Basic, ce n’est pas étonnant. Par contre, Ruby a été supplanté par Delphi Object Pascal, et ça c’est beaucoup plus étonnant. Je pensais que le Pascal était mort et enterré depuis longtemps. Et bien non !

Autre élément intéressant, le nouveau langage d’Apple, Swift, censé être plus simple à manipuler qu’Objective-C pour les applications iOS, est rentré dans le TOP 50 à la 14ème place !

Tiobe

Le classement complet est disponible sur le site de TIOBE.

Swift, le nouveau langage de programmation d’Apple

Rien de bien nouveau dans la keynote d’ouverture de la WWDC 2014, la conférence des développeurs autour des technologies d’Apple : une mise à jour d’OS X, une autre d’iOS. Mais rien de révolutionnaire. Juste quelques améliorations ergonomiques de logiciels existants et quelques retouches graphiques. C’est tout ? Pas si sûr !

Il y a aussi Swift, le nouveau langage de programmation créé par Apple voué à remplacer Objective-C, réputé pour sa complexité. Et justement, Swift se propose de supprimer cette complexité et profiter des avantages des langages de scripts comme Python, JavaScript ou PHP. Avec Swift, Apple balaye la complexité de l’Objective-C et permet donc l’accès aux développements Apple à un public plus large. L’autre avantage de Swift, c’est qu’il permet un développement unifié pour Mac OS X et iOS. Et, Apple oblige, tout cela fonctionne dans l’environnement de développement intégré Xcode reconnu pour son efficacité et est accompagné d’une documentation abondante et claire.

Pour en savoir plus, lisez les premiers retours de MacG ainsi que ceux de Mac4ever, tous deux agrémentés de quelques exemples de code, l’article plus généraliste de 01Net et si vous voulez aller encore plus loin, allez voir directement la documentation du langage sur le site officiel.

Java redevient le langage le plus utilisé au monde, devant C, C++, Objective C et PHP

Tiobe vient de publier en août 2013 la mise à jour de son index qui permet de classer les langages les plus utilisés au monde. J’avais déjà parlé de cet index l’année dernière lors de la parution de la précédente mouture.

Le langage C avait largement détrôné Java. Cette année, Java repasse devant d’une très courte tête. Objective C qui était troisième s’est fait dépasser par le C++. PHP, anciennement sixième a dépassé C# et Visual Basic. Certainement le résultat de la maturité des versions 5.5 de PHP et surtout de la montée en puissance de Symfony 2. De plus, Drupal 8 arrive dans les semaines qui viennent et devrait augmenter la popularité de PHP.

Les langages faiblement typés représentent un tiers du marché et c’est PHP qui est en tête dans cette catégorie. Les langages fortement typés, représentent eux deux tiers du marché et sont largement dominants, Java en tête. J’ai pour ma part une préférence pour les langages faiblement typés.

Python conserve sa huitième place et Javascript passe de la onzième à la neuvième place. Cette hausse est très certainement due à l’arrivée en force des framesworks populaires comme Node.js et plus récemment Angular.js poussé par Google.

Malgré ces petits changements, les onze langages qui étaient prédominants en 2012 le restent en 2013. Un marché somme toutes assez stable…

Vous pouvez consulter le classement complet sur le site de TIOBE qui en a profité pour créer une page d’explications sur leur méthode de calcul de cet index. Il est important de se poser cette question car Forester a fait le même type d’analyse et a classé en premier HTML. HTML n’est pas considéré comme étant un langage par TIOBE car il n’est pas « Turing complete » selon leurs dires. L’analyse des conclusions de Forester est disponible sur Clubic.

C, Java, Objective C : le top 3 des langages les plus utilisés dans le monde

Tiobe effectue un classement mensuel des langages les plus utilisés dans les développements actuels. C’est un excellent indicateur pour identifier les tendances de l’informatique dans le monde.

Le TOP 3 est tout à fait intéressant. Le langage C, qui fait partie des plus anciens, reste leader. Devenu archaïque car il n’est pas objet, il est toujours autant prisé par sa rapidité d’exécution. Quand on cherche de la performance pure, c’est LE langage à choisir. En logique deuxième position, le Java, langage objet par excellence qui a été le premier à proposer un garbage collector permettant aux développeurs de ne plus gérer (la plupart du temps) la libération des objets en mémoire. En troisième position, l’Objective C, qui a largement progressé ces deux dernières années. Il n’est utilisé que pour développer des applications sur les iPhones et les iPads dont les ventes ont explosées au point de remettre en cause l’utilisation de PC classiques.

Les suivants sont le C++, l’équivalent objet du C, l’un des plus anciens langages objet populaires, le C#, la réponse de Microsoft au Java, le Visual Basic, la solution de développement simplifié de Microsoft utilisée notamment dans Office, le PHP, le langage le plus populaire du web qui connait une étonnante descente aux enfers depuis 2 ans alors qu’il est devenu un vrai langage objet digne de ses concurrents. C’est aussi le premier langage faiblement typé. Après Python, Perl et Ruby, le JavaScript, présent sur les navigateurs Internet, est en onzième position.

Retrouvez le classement complet (jusqu’au 50ème) sur le site de Tiobe.

L’ergonomie et la pagination

La pagination est utilisée dans une grande majorité de sites Internet. Elle intervient à chaque fois qu’il y a plusieurs pages numérotées à afficher, que ce soit une réponse à une recherche ou un simple article qui tient sur plusieurs pages.

Cet élément, si souvent utilisé, est implémenté très différemment et pas toujours efficacement. Quelle est la pagination la plus optimale de toutes ? Analyse. Lire la suite

Les urls jolies

Les urls jolies, c’est joli. Mais c’est plus compliqué à mettre en place. Cependant c’est joli ! Alors pourquoi s’en priver ? Si ce n’était que pour ça, on pourrait se poser la question. Mais quand on sait que c’est le premier élément que voient ou tapent vos visiteurs lorsqu’ils accèdent à votre site et qu’elles ont un poids considérable dans le référencement de votre site, il ne faut surtout pas s’en priver. Et en plus, c’est joli ! Qu’est-ce qu’une url jolie ? Comment gagner en référencement ou fidéliser vos clients grâce à elle ? Analyse. Lire la suite

Comment s’installer un environnement de développement PHP complet sous Windows ?

Pour développer dans de bonnes conditions, il faut avoir un environnement d’exécution, un éditeur riche et un debugger. Chaque langage, y compris PHP, a ses outils. Pourtant, beaucoup de développeurs en PHP travaillent à l’ancienne : édition du code avec Notepad++, upload du fichier modifié via FTP sur le serveur distant, vérification du résultat sur le site distant, et… pas de debugger pour analyser les problèmes.

Si vous voulez réaliser vos développements à partir de Windows, cet article va vous expliquer quoi installer et comment le configurer. Cela ne vous empêchera pas en fin de compte d’envoyer vos résultats sur un site distant qui, lui, tourne sous Linux. Et en plus, tout est gratuit ! Analyse.

Lire la suite

Les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ?

Les mises à jour logicielles doivent-elles être effectuées automatiquement ou pas ? Faut-il laisser le choix aux utilisateurs ou leur forcer la main ? Une mise à jour est-elle avantageuse ou dangereuse pour l’utilisateur ? La réponse à toutes ces questions varie selon le type de logiciel, la cible d’utilisateurs, la fréquence des mises à jour, l’attrait des nouveautés, la facturation ou non des mises à jour… Mais cette question, aussi simple soit-elle, a un impact énorme sur les coûts de maintenance de ce logiciel. Il est donc impératif de se poser la question dans sa stratégie de développement. Analyse. Lire la suite

PHP et UTF-8 : les frères ennemis font la paix

PHP est un vieux langage. Apparu aux tous débuts de l’ère Internet, en 1994, il a depuis beaucoup évolué. La dernière grande évolution est apparue avec la version 5, le 13 juillet 2004, apportant le support natif de vraies classes et objets, comme tout langage évolué. La dernière nouveauté, la gestion des espaces de noms, est apparue avec la version 5.3, le 30 juin 2009. Depuis le 22 juillet 2010, nous sommes en version 5.3.3.

Pourtant, malgré cette évolution constante, certains points techniques majeurs ne sont pas traités comme il faut. Je n’en citerai que deux :

  • Le nommage des fonctions et l’ordre des paramètres n’est pas toujours cohérent,
  • Le langage supporte en natif l’encodage ISO-8859-1 et pas UTF-8.

Le premier sujet est traité par l’excellent article de Armel Fauveau : « Et si PHP était audité demain ? ». Je vous invite à le lire. L’article semble caricatural, mais tout ce qui y est dit est vrai. Je rajouterai seulement qu’en plus de tout cela, les fonctions ne sont pas intégrées dans des classes.

Le second sujet est plus problématique. L’Internet est mondial. Ne supporter que l’encodage latin là où tous les autres langages sont passés à Unicode, et donc UTF-8, fait passer PHP comme un langage d’hier dont l’avenir est incertain. La version 6 devait apporter une solution radicale en supportant nativement Unicode. Mais voilà. Il n’existe aucune roadmap pour cette version. Pis, la branche de développement PHP 6 a été supprimée ! J’ai même lu, au hasard de mes surfs, un article qui titrait « PHP 6 est mort ! Vive PHP ! ».

Il faut donc faire avec les moyens du bord. Comment faire de l’UTF-8 avec PHP 5 ? Voici un guide pratique. Lire la suite