Tizen, Gamepad API, Deezer API, AngularJS, WebGL, WebRTC, quoi de neuf dans la planète HTML5 ?

Le groupe France HTML5 chapeauté par la société Bemyapp a organisé lundi dernier sa 11ème conférence HTML5, CSS3 et Pizzas autour de la thématique de HTML5. Cela fait plusieurs mois que je participe régulièrement à ces rencontres mais je ne m’en étais jamais vraiment fait l’écho. Et pourtant celles-ci sont de grande qualité. Plusieurs orateurs s’enchaînent pour présenter leurs expérimentations autour d’HTML5. Je vais me rattraper aujourd’hui avec ce compte rendu.

Au programme de cette session : Lire la suite

Après Webkit et Gecko, deux nouveaux moteurs de rendu Web font leur apparition

Le monde des moteurs de rendu Web est en pleine mutation. Cet élément, peu connu du grand public, est fondamental car ce sont ces moteurs qui permettent d’afficher les pages Web sur les navigateurs que nous utilisons tous les jours.

Jusqu’alors, le marché était divisé en quatre parts inégales :

  • Le moteur propriétaire de Microsoft qui anime les différentes versions d’Internet Explorer,
  • Le moteur Webkit utilisé par Chrome et Safari mais également la quasi totalité des navigateurs sur smartphones et tablettes,
  • Le moteur Gecko de la fondation Mozilla présent dans Firefox,
  • Le moteur Presto, propriétaire d’Opera et présent dans le navigateur eponyme.

En début d’année, Opera a jeté l’éponge et a annoncé abandonner ses développements internes pour se rallier au moteur Webkit.

Aujourd’hui, nous apprenons coup sur coup deux nouvelles.

Google a décidé de réaliser un fork de Webkit (c’est à dire créer un nouveau moteur indépendant en partant de la dernière version de Webkit) baptisé Blink. La raison invoquée est que l’actuelle version de Webkit ne permet pas d’insérer facilement les innovations que crèe tous les jours Google. Opera a annoncé se rallier immédiatement à Blink. Blink risque donc de devenir rapidement la nouvelle référence du Web au détriment de Webkit.

Enfin Mozilla a annoncé un partenariat avec Samsung pour le développement de son nouveau moteur Servo dont les travaux ont commencé il y a deux ans. Ce moteur est développé à l’aide d’un nouveau langage, Rust, en remplacement de C++. Il permet, selon Mozilla, de mieux paralleliser les opérations. Il devrait à terme remplacer Gecko.

Le monde des moteurs de rendu devrait donc rapidement ressembler à cela :

  • Internet Explorer de Microsoft toujours fidèle au poste et indépendant, même s’il y a eu des rumeurs de changement en début d’année,
  • Blink, la nouvelle référence du Web, porté par Google qui avait déjà révolutionné le Javascript avec le moteur V8,
  • Servo, le remplaçant de Gecko, piloté par Mozilla et sponsorisé par Samsung,
  • Webkit, qui survivra peut-être et qui a notamment le soutien d’Apple.

Pour en savoir plus, lisez les deux articles de Clubic, sur l’annonce de Blink par Google et l’annonce du partenariat Samsung – Mozilla pour Servo ou les articles équivalents de 01Net, respectivement Blink et Servo. L’article de PcINpact est intéressant car il traite plus en détail des conséquences de la décision de Google de passer à Blink.

Firefox OS : un nouvel OS pour les téléphones mobiles

Après iOS, Android, Bada, Blackberry OS et Windows Phone, voici Firefox OS, un nouvel OS pour les téléphones mobiles.

Firefox OS est le dernier né de la fondation Mozilla. Entièrement open source, contrairement à tous les autres systèmes qui sont propriété des sociétés qui les fournissent, Mozilla pense adresser avec ce nouvel OS les milliards de nouveaux utilisateurs de téléphones mobiles. Plus simple que ses concurrents, il ne rivalisera pas avec eux et ne satisferont donc pas les habitués d’un autre système. Vous avez bien quelqu’un dans votre entourage qui a du mal avec l’outil informatique ? Ce système sera pour eux.

Techniquement, les développements d’applications se feront en HTML, CSS et Javascript, comme Chrome OS sorti il y a un an et qui n’a toujours pas rencontré le succès.

Souhaitons-lui bonne chance. Rendez-vous en 2013 pour la commercialisation !

Pour en savoir plus, lisez l’article de Clubic.

La découverte d’Intel : il faut optimiser les applications !

Intel vient de découvrir un fait extraordinaire : c’est en optimisant les applications qu’elles pourront aller plus vite.

Chouette, un lapalissade !

C’est en se posant la question de pourquoi les tablettes iPad étaient plus prisées par les utilisateurs que les tablettes sous Windows qu’Intel a développé un prototype de système d’exploitation optimisé et aussi réactif qu’un iPad.

Un simple clic de souris sous Windows avec Aero déclanche l’exécution de 50 millions d’instructions élémentaires !!! La même opération avec le système optimisé d’Intel n’exécute que 15 000 instructions. Et donc ça va plus vite…

N’avez-vous pas remarqué que plus nos machines sont puissantes, plus les logiciels sont lents ? Prenez par exemple Microsoft Word. La version 6 sur un ordinateur de l’époque démarre beaucoup plus vite que la version 10 sur un ordinateur d’aujourd’hui. La faute au principe de la programmation objet et de l’encapsulation. A force d’encapsuler, une opération bénigne entraine des millions d’opérations élémentaires. C’est pour cette raison qu’un logiciel ou un système créé récemment tourne plus vite qu’un logiciel ou système équivalent plus ancien. C’est également pour cette raison qu’il faut régulièrement refondre complètement son logiciel et repartir sur de nouvelles bases. Prenez par exemple les navigateurs Internet. Celui de Microsoft est lourd d’histoire… et lent. Celui de Google est tout jeune et très rapide. Celui de Mozilla, situé entre les deux en ancienneté devient de plus en plus lent.

Le système iOS d’Apple est jeune. Il est performant et optimisé. Le système MacOS X, de la même société devient de plus en plus lourd et donc lent. Windows de Microsoft est très lourd. Windows 7 est d’ailleurs une version de Vista qui a été optimisée. L’effort est là, mais insuffisant.

Le succès d’un logiciel est donc qu’il soit optimisé. Mais optimiser un logiciel a un coût colossal dont les effets ne sont pas visibles immédiatement. Cette option est donc rarement choisie, sauf quand on se retrouve en désavantage concurrentiel comme Intel aujourd’hui. L’informatique est ainsi faite…

Délectez-vous de l’article de Clubic sur la position d’Intel pour améliorer la réactivité des tablettes.