La puissance des mises à jour automatiques et silencieuses

Vous savez bien que je suis un fervent défenseur des mises à jour automatiques et silencieuses plutôt que de solliciter l’accord de l’utilisateur. La plupart des utilisateurs sont en effet bien incapables de maîtriser le concept de l’opportunité ou pas de faire des mises à jour de leurs logiciels. Je m’étais déjà étalé sur le sujet en juillet 2012 dans  Les utilisateurs ne comprennent pas les mises à jour logicielles, en juin 2012 dans  Un site marchand crée une taxe pour les utilisateurs d’Internet Explorer 7, en décembre 2011 dans Internet Explorer se mettra à jour automatiquement dès janvier et en juin 2011 dans  Les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ?

Clubic diffuse une mise à jour des navigateurs Internet utilisés dans le monde. Le bilan est éloquent. Analyse.

Lire la suite

Les utilisateurs ne comprennent pas les mises à jour logicielles

Il y a tout juste un an, je publiais une analyse d’expert « Les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ? » consacré à la nécessité ou pas de rendre automatique les mises à jour logicielles pour le grand public.  Il y a des avantages à le faire automatiquement, voire même de manière silencieuse. En effet, avec la multiplication des logiciels, notamment sur les téléphones et les tablettes, les mises à jour sont tout autant multipliées. Il n’est pas rare, quand j’attends plus d’une semaine avant de faire une mise à jour, d’avoir trente applications à mettre à jour. Avant, on se limitait à l’utilisation de trois ou quatre logiciels qui se mettaient à jour tous les deux ans. Il y avait moins de raisons de se poser des questions. Autre avantage, en ayant eu cette pratique, on n’aurait pas eu à supporter la compatibilité avec de vieilles versions de navigateurs, notamment Internet Explorer. Et cela coûte cher de vouloir être compatible avec ces anciennes versions. C’est d’ailleurs le choix qu’a fait Chrome et Firefox qui font maintenant des mises à jour automatiques toutes les six semaines, mais en plus silencieuses. Parmi les inconvénients, il y a le risque que la nouvelle version ne fonctionne pas correctement avec les plugins et autre applications que l’on utilise. Adobe Flash a longtemps eu cette réputation. Dilemme !

Skype, récemment acquis par Microsoft, a fait une étude sur la compréhension des utilisateurs de l’utilité des mises à jour logicielles. Les résultats sont très intéressants car ils corroborent ce que j’indiquais dans cette analyse d’expert un an plus tôt. La plupart d’entre eux n’y voient pas d’intérêt, si ce n’est d’attendre et de rester bloqué jusqu’à ce que la mise à jour soit terminée. Beaucoup craignent de répondre « oui » à une proposition de mise à jour de peur qu’elle provienne d’un virus. C’est d’ailleurs l’un des principaux vecteurs de diffusion des virus : tromper l’utilisateur.

Si avec ça vous n’êtes pas convaincus qu’une mise à jour automatique, forcée, silencieuse et si possible transparente de tous les logiciels grand public n’est pas une bonne chose pour l’humanité, j’aurais du mal à vous trouver d’autres arguments. En attendant, j’utilise quotidiennement Chrome depuis longtemps et ne me rend pas toujours compte de ses mises à jour. C’est si plaisant…

Pour en savoir plus, lisez la synthèse de cette étude Skype publiée par PcINpact.

Un site marchand crée une taxe pour les utilisateurs d’Internet Explorer 7

Tout le monde le sait, rendre son site Internet compatible avec les anciennes versions d’Internet Explorer est une plaie. Cela coûte beaucoup d’argent. Après de nombreuses années d’attente, on s’est à peu près débarrassé d’Internet Explorer 6. Mais il reste encore Internet Explorer 7 à éliminer.

L’initiative du site marchand Kogan est intéressante. Pour financer ses coûts de développements supplémentaires afin de rendre compatible son site avec Internet Explorer 7, le site a mis en place une taxe de 6,8% pour les utilisateurs de ce navigateur. Comment l’éviter ? Simplement en réalisant ses achats à l’aide d’un autre navigateur. D’ailleurs, Chrome, Firefox, Safari et Opera sont vivement conseillés.

Et si nous faisions tous cela pour éradiquer ce navigateur d’un autre temps ?

Pour rappel, Microsoft a mis en place une mise à jour automatique pour passer à la version 8 sur XP (la dernière version compatible avec ce système d’un autre âge) et 9 sur Vista et Windows 7. Les seuls qui continuent à utiliser cette vieille version sont les employés des entreprises qui ont une politique de blocage des mises à jour logicielles.

Vivement la fin de ces navigateurs !

Pour en savoir plus, lisez l’article (en anglais) de Techguide. Merci Samori pour la news.

Internet Explorer se mettra à jour automatiquement dès janvier

Au mois d’août dernier, j’écrivais une analyse d’expert sur les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ?

Je concluais que, devant la profusion de logiciels que l’on commençait à utiliser, les mises à jour devenaient une gêne et qu’il fallait qu’elles soient automatiques pour le grand public.

J’indiquais également que cela avait un coût énorme pour les entreprises de ne pas se mettre à jour automatiquement. Je donnais notamment comme exemple les non mises à jour d’Internet Explorer qui ont obligé de nombreux développeurs à faire des versions spécifiques de leurs sites et applications compatibles pour de très vieilles versions d’Internet Explorer, notamment la 6.

Microsoft m’a entendu. A partir de janvier, ceux qui ne se seront pas mis à jour le seront de force ! Et c’est tant mieux ! Car à quoi bon rester sur des versions de logiciels antédiluviens si ce n’est parce qu’on ne sait pas ce que signifie une mise à jour ? Nombre de personnes que je connais et qui utilisent l’ordinateur le plus simplement possible croient que quand on leur propose une mise à jour, c’est qu’un virus tente de s’installer sur leur ordinateur. Ils répondent donc toujours non et ne profitent jamais des mises à jour.

Grâce à ces mises à jour automatiques, on va enfin pouvoir faire des sites qui doivent être compatibles au pire avec Internet Explorer 8. Adieu Internet Explorer 6 et par la même occasion, Internet Explorer 7 ! Nous aurons donc des développements plus faciles et plus haut de gamme.

Pour en savoir plus, lisez l’article de Pcinpact.

Nota : maintenant que les mises à jour automatiques vont devenir la norme, il va être temps de passer aux mises à jour discrètes : des mises à jour automatiques et transparentes pour l’utilisateur qui n’en saura rien. C’est dans l’ère du temps et c’est normal !

 

Les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ?

Les mises à jour logicielles doivent-elles être effectuées automatiquement ou pas ? Faut-il laisser le choix aux utilisateurs ou leur forcer la main ? Une mise à jour est-elle avantageuse ou dangereuse pour l’utilisateur ? La réponse à toutes ces questions varie selon le type de logiciel, la cible d’utilisateurs, la fréquence des mises à jour, l’attrait des nouveautés, la facturation ou non des mises à jour… Mais cette question, aussi simple soit-elle, a un impact énorme sur les coûts de maintenance de ce logiciel. Il est donc impératif de se poser la question dans sa stratégie de développement. Analyse. Lire la suite