Une tablette tactile, pour quoi faire ?

Un de mes amis me demandait récemment à quoi bon pourrait lui servir une tablette, notamment l’iPad, vu qu’on ne peut pas manipuler des fichiers sans passer par iTunes.

Je lui ai répondu que les usages de la tablette sont bien différents des usages d’un ordinateur de bureau ou portable et que les tablettes ne sont pas adaptées pour manipuler des fichiers mais plus adaptées pour d’autres usages peu adaptés sur un ordinateur. Car c’est un fait, la tablette et le PC sont pour des usages différents. L’un ne remplace pas l’autre et vice versa.

Il m’a rétorqué que de toutes façons lui ne faisait que des manipulations de fichiers. La tablette n’est dans ce cas peut-être pas adaptée pour lui. Mais pour vous, l’est-elle ?

01Net s’est posé la question et apporte un élément de réponse tout en proposant une sélection des tablettes du moment.

Le point sur les tablettes du marché

Juillet 2011, les tablettes Androïd commencent à devenir performantes grâce à la version 3 du système.

Voici à date une petite analyse du marché des tablettes toujours écrasé par l’iPad 2 d’Apple.

Mais les challengers sont enfin là : Asus Eee Pad Transformer, Motorola Xoom, Packard Bell Liberty Tab, LG Optimus Pad et HP TouchPad.

Regardez la vidéo du comparatif des tablettes 10 pouces sur 01Net.

Mon chat s’est mis à l’iPad

Saviez-vous que mon chat s’appelait Linux ?

Mais revenons-en au sujet de l’article. Mon chat s’est mis à l’iPad ! Friskies a en effet sorti 3 jeux en web apps pour chats.

Si vous n’avez pas de chat, vous pouvez toujours voir la vidéo de présentation sur le site dédié gamesforcats !

De la 3D sur un iPhone et/ou l’iPad 2

Nous y arrivons plus vite que nous le pensons à la 3D sans lunettes. Et même avec des appareils déjà en vente !

3D iPad

Regardez la vidéo de cet exploit tout à fait intéressant !

Chrome OS, premier test : «Sans connexion, votre machine ne sert à rien»

Cela fait plus d’un an que je suis l’actualité de Chrome OS, mais il est difficile d’en savoir beaucoup à son sujet si ce n’est que c’est un ordinateur avec un unique logiciel : le navigateur Chrome. Tout est stocké à distance, dans les fermes de stockage de Google, rien dans la machine. Les dernières évolutions de Chrome ont apporté le support intégré de Flash et de PDF dans le but avoué d’offrir le panel de services nécessaire à Chrome OS.

La première fois que j’en ai entendu parlé, l’iPad n’existait pas encore. Depuis qu’il est sorti, mon enthousiasme pour Chrome OS a baissé, d’autant plus que ce dernier n’est pas encore sorti. Entre temps, il y a également Android qui s’améliore de jour en jour. Chrome OS n’arrive t’il pas trop tard ? L’avenir nous le dira. Sa sortie est prévue en juin 2011.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo sur l’inattendu Figaro Hi-tech (et oui, ça existe, j’ai découvert ça à l’occasion)

Les queues extraordinaires à chaque sortie de produit Apple

J’ai toujours été impressionné, à chaque nouveauté d’Apple, des queues extraordinaires engendrées le jour de la sortie d’un nouveau produit.

L’iPad 2, disponible aux États-Unis ne déroge pas à la règle. Nous voici en plein New-York, à l’angle de Central Park. Personnellement, dans ces conditions, je préfère attendre le lendemain pour faire mon achat.

Pour voir ces images impressionnantes, regardez la vidéo sur Vipad.fr.

Et en bonus, un comparatif des navigateurs du 1 et du 2, le plus beau déballage de l’iPad 2 et une jolie présentatrice qui démonte l’iPad 2 (en anglais).

L’iPad 2 d’Apple, l’après-PC

Je profite de la sortie de l’iPad 2 pour donner mon opinion sur cet objet dont la première version est sortie en avril 2010, peu avant l’ouverture de mon blog.

Selon les dires de Steve Jobs, le PDG d’Apple, actuellement en arrêt maladie, l’iPad, c’est l’après PC. Et je suis assez d’accord avec lui.

L’iPad a créé un nouvel usage de l’outil informatique, plaisant et convivial. Avec lui, on peut réaliser quasiment toutes les opérations que l’on réalise d’habitude avec un ordinateur (regarder ses photos, ses vidéos, lire ses mails, surfer sur Internet), avoir de nouveaux usages (lire des livres dans des conditions agréables). C’est en même temps une excellent console de jeu qui permet l’accès à plusieurs chaines de télévision. Tout ça assis au fond de son canapé ou au fond de son lit alors que d’habitude on doit rester assis devant son ordinateur. Les applications sont beaucoup plus agréables à utiliser que leurs homologues sur PC.

Les détracteurs de l’iPad diront qu’on ne peut pas faire de montage vidéo, écrire des textes ou utiliser un tableur, programmer, etc… Même si certains usages que je viens de citer sont possibles, il faut reconnaitre que c’est beaucoup moins agréable de le faire avec un iPad qu’un PC. Oui, l’iPad ne remplace pas complètement l’ordinateur, mais, pour un grand nombre d’usages, le surpasse. Or, en pratique, la plupart des gens utilisent l’ordinateur plutôt pour faire ce que l’iPad sait faire de mieux et beaucoup moins pour ce que l’iPad sait moins bien fier.

Donc oui, l’iPad, c’est l’après-PC. Un outil qui permet d’utiliser l’informatique d’une manière différente, innovante, plus moderne et agréable. Avec l’iPad, l’ergonomie est au rendez-vous. On ne peut pas en dire autant de l’usage d’un PC. Et oui, le PC est bien meilleur que l’iPad dans certains usages plus confidentiels.

En tout état de cause, je suis séduit par l’iPad. Et très au-delà de ce qu’est capable de faire la concurrence aujourd’hui. J’utilise Android depuis bientôt 2 ans sur mon téléphone. Certes, c’est pas mal. Mais c’est quand même très en dessous de l’iPad !

Profitez de la sortie de l’iPad 2, plus léger, plus puissant et avec une autonomie à vous couper le soufle pour investir. Vous ne serez pas déçus !

 

 

iPad 2

Pour en savoir plus sur les caractéristiques de l’iPad 2, lisez l’article de 01Net ou le descriptif détaillé de Prix du Net.

http://www.01net.com/fiche-produit/avis-redac-9692/tablettes-apple-ipad-2-64-go-wi-fi—3g/

Ventes d’iPad en 2010 en France et dans le monde

L’iPad est sorti en avril 2010. Nous savons que 14 millions d’entre eux ont été vendus dans le monde ce qui fait de lui le produit Hi-Tech le plus vendu dans sa première année. Mais combien se sont-ils vendus en France ?

Selon GTK, 370 000 iPad pour 435 000 tablettes, ce qui laisse 65 000 pour les concurrents, dont 50 000 pour le Samsung Galaxy Tab. Et nous n’en sommes qu’au début. 160 000 tablettes ont été vendues pour le seul mois de décembre 2010 et 200 nouvelles tablettes sont annoncées pour 2011 !

Pour en savoir plus, lisez l’article des Echos du Net ou celui de Cnet France.

Asus Slate : La première tablette sur Windows 7

L’iPad d’Apple sorti en 2010 a créé un nouveau marché et une utilisation de l’outil informatique particulièrement agréable. Il suffit de l’utiliser quelques jours avec ses milliers de logiciels disponibles. L’ergonomie des applications est toujours adaptée et agréable à utiliser.

Les détracteurs de l’iPad préfèreront un ordinateur portable, léger de préférence. En effet, sur un iPad, l’utilisation de Word, Excel et autre logiciels que nous avons l’habitude d’utiliser depuis bien longtemps est soit impossible, soit inadaptée. Il est vrai que l’iPad répond à de nombreux besoins, mais pas à tous les besoins.

La solution serait donc d’avoir une tablette tactile avec un grand écran (12 pouces), une bonne puissance (Intel Core I5) et fonctionnant sous Windows 7. Avec la possibilité d’avoir un clavier sans fil, une souris ou tout autre élément de pointage. C’est justement ce que propose l’Asus Slate EP121. Il se positionne à l’intersection des deux mondes et en propose le meilleur. Bonne chance à lui. Sortie le 1er février 2011.

Pour en savoir plus, lisez l’article de 01Net et sa démo en vidéo.

Google Web Store et consorts : l’invasion des stores

Indubitablement, le succès de l’iTunes store d’Apple aiguise l’appétit de ses concurrents. En 2010, il ne se passe pas un mois sans qu’un nouveau store ouvre ses portes. Chacun aimerait se partager la part de gâteau au moment où Apple règne sans partage. Effet de mode ou révolution des usages ? Que va devenir l’Internet de demain ? Google va-t-il là encore tirer son épingle du jeu ? Analyse. Lire la suite