Des fonctions standard mais peu connues de la Freebox

Cela fait longtemps que je n’ai pas parlé de Free. La dernière fois, c’était en décembre 2015. J’en profite pour saluer un de mes amis qui est passé de la Freebox à la Bbox car elle était moins chère. Et bien, il est servi. Une fonctionnalité aussi simple qu’enregistrer un programme et le regarder en différé pendant qu’il s’enregistre n’est tout simplement pas possible. C’est moins cher, mais le service n’est pas à la hauteur.

Justement, avec Free, il y a un certain nombre de services disponibles en standard (et je ne vais pas tous les citer) qui sont bien pratiques et pourtant peu connus. On dit qu’ils sont pour les Geeks et pourtant ce sont des services qui arrangeraient bien des utilisateurs qui ne les connaissent pas.

Univers Freebox a profité de cet été pour rediffuser ses tutoriaux les plus populaires. J’en ai sélectionné quelques uns pour vous :

N’oubliez pas que vous pouvez accéder directement au disque dur de votre Freebox avec votre ordinateur en explorant votre réseau. Vous pouvez récupérer ainsi vos enregistrement TV (sauf pour certaines chaines qui l’ont interdit) et deposer/récupérer facilement des fichiers sur votre Freebox. Il existe également une application Web accessible à l’adresse mafreebox.free.fr qui permet d’accéder via une interface Web à ces mêmes fichiers. Et si vous le configurez correctement, vous pouvez accéder à cette interface hors de chez vous et piloter votre Freebox à distance. Enfin, si vous estimez que l’espace offert par défaut est insuffisant (aucun pour la Mini 4K et 250 Go pour la Revolution), vous pouvez y brancher un disque dur externe de la taille que vous voulez et ainsi vous épargner l’achat d’un NAS coûteux (un NAS est un disque dur avec des fonctions d’accès en réseau). Et si vous voulez éviter de payer la redevance copie privée légalement, achetez un disque dur interne et un boitier externe.

Pour terminer, je conseille aux utilisateurs d’Android d’utiliser l’application Freebox Recorder qui est pour moi la plus pratique pour programmer ses enregistrement télé d’autant plus que vous pouvez le faire hors de chez vous si vous avez oublié.

Des fonctionnalités comme ça, il y en a plein d’autre. Et elles fonctionnent à la fois avec la Freebox 4K (si vous ajouter un disque dur externe) et la Freebox Revolution.

Les box concurrentes peuvent se rhabiller. Elles n’offrent tout simplement pas ces services !

Bonne lecture !

Free lance sa seconde révolution avec Freebox OS

La Freebox Revolution n’aura jamais aussi bien porté son nom. En effet, à l’occasion de la mise à jour de la version majeure 2.0 de Freebox Server, Free introduit une nouveauté : Freebox OS. C’est une web application accessible à l’adresse mafreebox.free.fr via un navigateur connecté au réseau de la Freebox. Elle permet d’accéder à un ensemble de services.

Jusqu’à hier, cette même adresse permettait d’accéder à une version plus rudimentaire qui offrait tout de même la possibilité de télécharger des gros fichiers sur Internet tout en gardant son ordinateur éteint. Cela fonctionnait en donnant l’adresse du fichier pour un téléchargement direct ou en utilisant le réseau BitTorrent. Les fichiers pouvaient ensuite être rapatriés sur l’ordinateur avec l’explorateur Windows ou le Finder en accédant au disque dur de la Freebox dans la section réseau.

Aujourd’hui, il est en plus possible de télécharger ses fichiers via le réseau des newsgroups ou via des flux RSS. L’ouverture aux newsgroups va très certainement faire grincer les dents des ayant droits comme cela avait été le cas lors de l’ouverture de BitTorrent car la procédure de téléchargement est automatique et grandement simplifiée. Il est possible de configurer le serveur de newsgroups de son choix et fournir une liste d’adresses IP à interdire. Les réseaux échangent en effet des listes d’adresses IP utilisées par les ayant droits pour détecter les comportements illicites. En récupérant ces listes, on se protège de leurs traques.

Ces nouveautés sont accompagnées d’une nouvelle application mobile Freebox Compagnon, disponible sur Android et iOS. Elle permet de piloter sa Freebox à distance pour notamment lancer des téléchargements, mais aussi, plus intéressant, synchroniser ses photos en temps réel directement sur la Freebox. Tous ces fichiers peuvent être partagés à la demande sur Internet y compris sur le téléviseur de vos amis. Il va être difficile de traquer ce nouveau moyen de partager des fichiers.

Pèle mêle parmi les autres fonctions proposées par le système : les caractéristiques de ligne, le journal des appels, le contrôle parental et bien d’autres. La liste des nouveautés est impressionnante.

Pour en savoir plus, suivez les différents liens de cet article. Les explications sont proposées par Freenews et PcINpact. Vous pouvez aussi lire le communiqué de presse de Free en pdf.

Free sature UPS et Kiala

Le 14 décembre 2010, Free annonce la tant attendue Freebox Revolution. Sortie, le 3 janvier 2011.

Cela faisait presque un an que les Fan de la marque les plus assidus attendaient cet événement. Xavier Niel, le président d’Iliad et de Free, annonçait en effet début 2010 la sortie de cette nouvelle version pour août 2010, à plus ou moins 3 mois. Elle est finalement sortie avec deux semaines de retard sur la date annoncée. Cela n’a pas empêché les Fans de commander cette nouvelle box.

Un succès tel que un mois après sa sortie, le réseau Kiala est entièrement saturé. Pire, UPS, une société internationale, a du mal à réaliser ses prestations. Et pourtant, la France n’est ni en grève, ni bloquée par la neige. Au point que Free a du ralentir son rythme d’expédition. J’ai moi-même subi un délai supplémentaire de deux semaines à cause de cette saturation. Je viens tout juste de la recevoir alors que je l’avais commandée le 14 décembre 2010 à 11h30, juste à la fin de la conférence de presse annonçant sa sortie.

Arriver à saturer deux réseaux de distribution avec la sortie d’un unique produit, aussi révolutionnaire soit-il, je dis chapeau Free ! Ce n’est pas SFR avec sa Neufbox Evolution qui a pu arriver à un tel succès.

Pour en savoir plus, lisez l’article de Freenews.

Freebox Révolution : heureux d’être en France

Ce 14 décembre 2010, c’est noël avant l’heure !

Nous l’attendions depuis quelques mois, voici la Freebox Révolution. Son nom sonne comme un pied de nez à son concurrent SFR qui vient de sortir il y a peu sa Neufbox Evolution.

A 9h ce matin, la conférence de presse de Xaviel Niel a commencé avec un panel de journalistes invités et triés sur le volet. La méthode adoptée, on la connait bien. C’est celle employé par Steve Jobs d’Apple. Tout d’abord une annonce énigmatique, du moins pour ceux qui ne sont pas au fait du sujet, et une présentation Hollywoodienne avec les bonnes nouvelles distillées une à une pour faire monter la mayonnaise. Et cela n’a pas raté. Les journalistes ont applaudi, tout comme moi, même si je n’étais pas sur place.

La Freebox Revolution, ce n’est ni plus ni moins une Freebox classique, un objet qu’envient de nombreux pays, y compris les États-Unis, avec plein de nouveautés. On passera la nouvelle interface qui s’impose à chaque nouvelle version ou le disque dur de 250 Go au lieu de 40 Go. Par contre, il faut reconnaitre que l’intégration d’un lecteur Blue Ray ou la possibilité d’avoir une console de jeu intégrée est intéressante. Notons également la forte intégration de l’application avec la base de données cinéma et séries d’Allociné qui est une bien belle nouveauté. La télécommande fréquentielle qui permettra, enfin, de ne plus avoir à pointer sur son périphérique pour qu’il comprenne qu’on veut zapper. Ou les possibilités de NAS permettant le partage de fichiers entre tous les ordinateurs du réseau local, voire certains amis sur Internet. Le but n’est pas de citer toutes les fonctionnalités de cette nouvelle box, d’autres site spécialisés dans ce domaine s’en sont chargés avant moi.

Avec cette annonce, Free se permet quatre pieds de nez. Le premier, vis à vis de la taxe copie privée selon la taille du disque dur. En déplaçant simplement le disque dur du boitier TV au boitier réseau, ce disque passe de l’état enregistreur multimédia, soumis à la taxe, à équipement de réseau, non soumis à la taxe. Cette astuce permet de proposer un disque beaucoup plus volumineux, alors que dans le même temps, la taxe correspondante est réduite à néant. Le second, vis à vis de son concurrent, SFR, qui se retrouve has been avec sa toute nouvelle box à peine un mois après sa sortie. Le troisième, vis à vis des opérateurs mobiles, avec LA cerise sur le gâteau, pour la première fois en France, les appels illimités vers les mobiles pour un surcoût de 6 Euros seulement par rapport à l’offre précédente.

[Paragraphe ajouté en janvier 2011] Le quatrième vis à vis des ayants droits qui ont obtenu une rémunération des FAI en contrepartie d’une baisse de la TVA. A l’heure où la TVA augmente à nouveau, les FAI ont logiquement demandé que cette rémunération disparaisse, ce qui a été refusé par le gouvernement. En créant l’option TV à 2 Euros par mois, cette taxe, basée initialement sur 50% de l’abonnement pour tous les abonnés, c’est à dire sur la base de 15 Euros, devient une taxe sur la base de 2 Euros pour les seuls abonnés à cette option TV devenue facultative.

La présentation a été menée de main de maitre par Xavier Niel. Une présentation très fidèle à ce que l’on a l’habitude de voir avec Apple. Seul bémol, la captation vidéo faite en France par des amateurs alors qu’aux USA, elle est faite par des professionnels. Cela se voit.

Bien évidemment, je vous invite, si ce n’est pas déjà fait comme moi, à réserver cette nouvelle Freebox Revolution. Un must des produits Hi-tech 2011. Dommage qu’il soit nécessaire d’être impérativement en France pour en bénéficier. Les autres pays seraient tellement heureux de l’avoir !

Pour en savoir plus, lire le dossier complet de Freenews.