Une année 2016 exceptionnelle

2016 aura été pour moi une année exceptionnelle ! Un feu d’artifice de bonnes choses !

C’est certainement l’année où j’ai le plus progressé dans ma carrière. C’est l’année de l’Agilité à l’échelle. L’année où mes coachings sont tous devenus plus gros (30 personnes et plus). L’année où ce que je n’osais pas faire n’est plus une difficulté pour moi. J’ai pris énormément de risques et cela a payé. Même si je n’ai pas été parfait sur tous les points.

En 2016, j’ai fait une moisson très riche de formations reçues, pour la plupart certifiantes, toutes dans la même thématique :

  • Lean Engineering, Thales
  • Certifié SAFe Agilist (SA) – Scaled Agile Framework
  • Certifié coach Agile niveau 1 et 2 (ICP-ATF & ICP-ACC) – ICAgile
  • Certifié Entreprise Agile – Unow

En 2016, j’ai donné 2 conférences ambitieuses (slides et vidéos disponibles derrière les liens) qui ont été le fil rouge de mon activité de l’année :

En 2016, j’ai travaillé en interne dans ma société sur des sujets de fond importants :

  • Rédaction d’un contrat Agile acceptable pour l’entreprise conjointement avec le service juridique
  • Construction d’un workshop Agile d’une journée pour l’ingénierie système (le cœur de métier de mon entreprise)
  • Réflexions avancées sur la transposition de l’Agile dans un contexte d’ingénierie système
  • Début des travaux sur l’Entreprise Agile

En 2016, j’ai du innover dans mes coachings.

Par exemple, l’un de mes commanditaires m’a dit avant de démarrer, « on veut faire de l’Agile, mais pas du Scrum ». A ma question « Pourquoi ? », il n’a pas su me répondre. Je suis entré en immersion dans le projet, de plus de 30 personnes, avec cet énoncé, pour finalement… ne jamais évoquer Scrum. Je les ai aidé à mettre en place des outils issus de Lean pour partager une vision et se synchroniser, à s’organiser pour avoir des rôles clairs de Product Owner et d’équipiers, et j’ai introduit en douceur le sprint planning, le daily meeting, la démo et la rétrospective. Mais on ne fait pas de Scrum 😉

Dans un autre coaching, mon commanditaire m’a appelé pour résoudre son petit problème, dans un contexte de plus de 30 personnes : « On a tout essayé, on n’arrive pas à anticiper et gérer nos dépendances entre plusieurs équipes ». J’ai introduit le Release day, inspiré de SAFe, avec un regroupement fonctionnel inter-équipes plutôt que par équipe. Cela n’a pas tout résolu, mais l’équipe en redemande. Elle a maintenant une vision claire à minimum trois mois. J’ai également introduit la notion de cellule PO, composée du PO, des proxy PO et des architectes logiciels, afin de préparer ce Release day et d’anticiper le futur.

En 2016, je n’ai donné que cinq formations Agiles de trois jours, dont une en anglais à Bucarest en Roumanie avec 39 personnes (épique !), ayant consacré mon énergie sur d’autres formations spécifiques d’une seule journée. Cette formation, à destination des développeurs, leur permet de mettre le pied à l’étrier sur l’Agilité et Scrum. Elle est composée à 50% d’ateliers et de jeux. En tant que formateur, quand je donne peu de formations, je suis frustré et j’ai envie de tout donner lorsqu’il y en a une. Et j’ai visiblement tout donné au vu d’une appréciation reçue qui m’a particulièrement marquée : « Très bon animateur qui transcende la formation grâce à ses valeurs humaines ».

Et annexement, cette nouvelle année a aussi été l’année de l’arrivée de mon second enfant. Une année très riche ! Et vous ?

Il est temps maintenant de parler de 2017, une année très prometteuse, dans la continuité de 2016.

 

Ajoutez un commentaire