Pourquoi je suis content d’être chez Renault Digital ?

En 2008, le groupe Renault a subi de plein fouet la crise… au point d’avoir des difficultés à payer ses salariés. S’en est suivi une longue période de gel des embauches. En 2015, cela va mieux et Renault constate le retard qu’il a pris en raison de ce gel. Il met les bouchées doubles. En 2016, constatant que les efforts entrepris ne vont pas assez loin, Renault décide de créer Renault Digital.

Quelle ambition pour Renault Digital ? Créer pendant une durée de 3 ans, un lieu d’expérimentation de nouvelles façons de travailler (New Ways of Working) matérialisé par l’Agile et de nouvelles technologies (New Technologies) incluant DevOps, Big Data, Cloud et compagnie. Mais surtout, de montrer le bon exemple et prouver qu’il est possible de le déployer dans tout Renault.

Renault Digital a ouvert ses portes le 1er janvier 2017 avec un vaste plan de recrutement, 1/3 provenant de Renault, 1/3 de nouvelles embauches et 1/3 de prestataires. C’est ainsi qu’en mai 2017, j’ai été recruté en semaine pour renforcer les rangs des nouvelles embauches. J’ai démarré le 21 août 2017.

Renault Digital s’est donné les moyens. Avec une vingtaine de coachs Agiles et une trentaine de Scrum Masters pour un effectif de plus de 300 personnes recrutées en neuf mois, la force de frappe Agile pour mener à bien les 40 projets de 2017 est importante.

La richesse des coachs Agiles est impressionnante et surtout, ils sont écoutés. Leurs conseils se transforment en actes : création de communautés, coach clinic hebdomadaires, travail sur l’entreprise apprenante… L’Entreprise deviendra ce que ses membres en feront. Les freins sont limités (même s’il en reste toujours, c’est quand même une grande entreprise).

Et cela commence à se savoir. Des magasines de prestige en parlent

Renault Digital communique sur les choix de sa Stack technique lors du Xebicon 2017 « Les piliers technologiques de Renault Digital (VIDEO) » mais également lors du plus jeune développeur de France 2017.

Renault, c’est aussi le premier groupe automobile mondial. Il forme l’Alliance avec Nissan depuis 1999 et Mitsubishi en 2016. Grand investisseur dans l’électrique, il est le leader des ventes de véhicules électriques et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il ambitionne également devenir le leader des véhicules autonomes. L’Usine Digitale en parle : « Renault veut prouver que le véhicule autonome de niveau 4 est une réalité : on l’a testé » ainsi que Capital : « Voitures électriques : une incroyable révolution économique en vue« .

Si avec tout ça, il n’y a pas de quoi être fier de faire partie de cet écosystème…

Edit 15/01/2017 : Le groupe Renault n’a jamais vendu autant de voitures dans le monde qu’en 2017 ! La volonté de Carlos Ghosn, le PDG, est de passer la barre des 5 millions de véhicules par an.

  1. Grandemange le 03.01.18 à 08:51

    Besoin d’aides ?

Ajoutez un commentaire