Que faire vraiment avec une montre connectée ?

C’est une question que je me suis longtemps posée. Tellement longtemps que j’ai attendu pour investir. D’autant plus que mes amis qui en possédaient n’étaient pas enthousiastes. Et pourtant, j’ai suivi l’actualité pendant longtemps. Regardez les articles que j’ai publiés sur le thème des montres connectées. Vous verrez, ils sont plutôt pessimistes. Investir au minimum 250 Euros dans une montre à peine jolie aux fonctionnalités douteuses me tentait guère. D’autant plus que mes critères d’intérêt sont loin d’être ceux mis en avant. Je cherchais une montre avec un beau design et un cadran digital, c’est à dire sans aiguilles, là où l’offre se bat sur les fonctionnalités fitness qui ne m’intéressent guère.

Découvrez mes aventures dans le monde des montres connectées et j’en profiterais pour vous partager quelques liens intéressants.

En novembre 2018, ma montre tombe en panne et je tombe sur le modèle Ticwatch E Shadow à moins de 100 Euros avec quelques critères qui m’étaient chers : écran rond et système d’exploitation Android Wear. Oui, je sais, j’aurais pu en parler à l’époque 😉

Bon, elle fait le job, mais je partage l’avis de mes amis… ce n’est pas transcendantal. Il y a certes la possibilité de choisir ses cadrans, mais la plupart qui sont proposés sont à aiguilles. En digital, rien n’est vraiment beau. Et pour économiser de l’énergie, les secondes ne sont pas affichées. Certains cadrans permettent l’affichage des secondes lorsque l’on bouge la montre. Mais non seulement ce geste n’est pas toujours reconnu, mais cet affichage ne dure que 5 secondes et n’est pas paramétrable. Bof !

Alors chouette… j’ai les fonctionnalités fitness dont les commerçants se vantent. Calcul du pouls, mesure des pas dans la journée. Pour cette dernière, bien que le calcul soit un peu faux, cela donne quand même un ordre d’idée. Quand j’ai les jambes lourdes, c’est que j’ai fait généralement plus de 10 kms dans la journée sans parfois m’en rendre compte… Mais bon, cela reste gadget.

Coté notifications, c’est pareil. L’intérêt est limité. J’en reçois tellement sur le smartphone que les avoir en plus sur la montre est contre productif. J’avoue qu’avoir le nom de la personne qui t’appelle lorsque ton téléphone sonne est intéressant, mais ça ne marche pas à tous les coups. Par contre, quand ça marche, je peux même décrocher avec la montre le temps que je rattrape mon téléphone. Cela m’a permis d’attraper des appels que je n’aurais pas eu parce que mon téléphone était trop loin.

Coté applications, à part la possibilité de voir la météo sans aller sur mon smartphone, je n’en ai pas vraiment trouvé d’utiles… pour l’instant.

Bien évidemment, le gros défaut de ces montres, c’est l’autonomie. Les batteries de mes montres d’avant tenaient 10 ans, un temps bien plus long que mon temps d’utilisation. Autant dire que la batterie n’était pas un sujet. Là, il faut recharger tous les jours, comme le smartphone, et en plus avec un câble spécifique. J’ai donc investi dans une prise multiple USB pour la charge de tous mes appareils et le soir, je branche la montre, le smartphone et mes appareils Bluetooth qui en ont besoin. C’est ça la modernité. Et si j’oublie… et bien le lendemain, je ne peux m’en servir.

Et puis, autre défaut important, c’est fragile comme un iPhone. Un chute sur le carrelage et hop l’écran est cassé. C’est ce qui vient de m’arriver cet été. Je suis bon pour racheter une nouvelle montre.

Dans mes recherches pour trouver un intérêt à ma montre connectée, je suis tombé sur cet article de FrAndroid daté de décembre 2016 : 10 applications à télécharger pour montres connectées sous Android Wear. A cette époque, l’effervescence était au plus fort. Autant vous dire que la mayonnaise est retombée. Les articles sur ce thème se font plus rares. Et puis quand on regarde ces applications, elles ne font pas envie. Elles sont bien plus intéressantes à utiliser sur smartphone. Déception.

Ma belle trouvaille, ce fut la découverte du site FaceRepo qui offre une base de données très complète de cadrans à télécharger. Et malgré cette offre pléthorique, peu de cadrans répondent à mes critères qui sont pourtant simples : affichage digital avec les secondes. Tout ça pour ne finalement que lire l’heure.

En conclusion, je suis content d’avoir acheté ma montre connectée à moins de 100 Euros et je vous recommande d’en avoir une (ce modèle ou un autre) mais n’en attendez pas des miracles. L’utilisation principale, c’est lire l’heure. Le reste n’est que ludique…

  1. Laurent le 29.08.19 à 09:15

Ajoutez un commentaire