Samsung, la vérité est ailleurs

Il y a quatre jours, je parlais du bug qui devrait coûter 17 milliards à Samsung. Le motif ? L’incendie des batteries du Galaxy Note 7 qui a entraîné l’arrêt de la commercialisation du nouveau modèle de la marque. L’événement est assez rare pour avoir fait les choux gras de la presse. Mais en réalité, la vérité sur le problème est ailleurs.

samsung-galaxy-note-7

Il semblerait que la batterie ne soit pas en cause. Samsung n’a jamais réussi à reproduire l’incendie en laboratoire. Le problème serait plutôt un problème d’organisation au sein du groupe.

Le coût de 17 milliards serait sur-évalué. Quatre jour après, on ne parle plus que de 3 milliards, voire 5 milliards. La presse n’arrive pas à s’entendre sur le montant, mais on n’est pas à deux milliards près. Non ? C’est cinq fois moins qu’il y a quatre jours. Dans tous les cas, la note restera salée et aura un impact fort pour l’entreprise pendant les six prochains mois.

Au-delà du coût, c’est l’image de l’entreprise qui est entachée. Les premiers utilisateurs sont déjà en train de s’éloigner de la marque. Samsung a déjà réagi et propose 100 dollars en plus du remboursement à tous les possesseurs malheureux d’un Galaxy Note 7 pour le rachat d’un autre smartphone de la marque.

Le bug en question est un problème complexe dont l’identification et la résolution ne se fera pas en quatre jours. Samsung est confronté à la vindicte journalistique en quête de sensationnalisme. Une chose est sûre : aucune des informations qui a été avancée n’est vraie, ou partiellement seulement. Il est évident que l’entreprise va continuer son investigation et trouver l’origine réelle du problème afin de le résoudre. A moins que des raisons politiques obligent l’entreprise à faire sauter une personne innocente pour la forme et repartir dans une autre direction. Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense.

Dans tous les cas, nous, le grand public, n’en saurons rien car, entre-temps, la presse se sera tournée vers autre chose et obtenir la vraie vérité sera devenue sans intérêt. Ainsi est notre société !

Edit 05/12/2016 : Mauvaise langue que je suis, un article vient d’être publié sur 01Net expliquant l’origine de la panne ainsi qu’un autre publié par Zdnet.

Ajoutez un commentaire