Passons en 2021 avec David Guetta ?

Décidemment France 2 avait du soucis à se faire. Et Jean-Michel Jarre aussi ! (voir mon post précédent) David Guetta a organisé une contre soirée dans les jardins du Louvre pour passer à la nouvelle année. Par contre, je vais être moins dithyrambique que mon dernier post. Là, c’est grandeur et décadence !

Grandeur

Parce que s’installer dans le parvis du Louvre, de nuit, en plein confinement, avec un éclairage assez classe pour un concert avec ce style de musique, c’est top !

Parce qu’il aurait été impossible d’organiser un tel concert dans des conditions normales, la place disponible pour accueillir le public étant trop limitée.

Parce que la profusion de drones permet d’avoir des images spectaculaires qui méritent le détour.

Décadence

Parce que certes la musique de David Guetta est entrainante mais le fait qu’il parle sans arrêt pendant la musique c’est insupportable ! Il n’y a qu’à comparer avec Jean-Michel Jarre qui a parlé lui aussi mais de manière bien plus discrète ! Il me semble avoir déjà vu un autre de ses concerts, je crois que c’est sa marque de fabrique. Franchement, je n’adhère pas. Mais s’il n’y avait que ça…

Les images montrent, dès le début du concert, comme le nez au milieu de la figure, la société que nous sommes devenue. Et ce n’est pas beau à voir ! David anime son set comme s’il était en public, en levant les bras et en claquant dans les mains… Mais en face de lui, il n’y a personne ! Ca sonne faux. La musique ne peut plus vivre en public. Alors pour montrer que le public est là malgré tout, la réalisation montre en médaillon les personnes chez elles, derrière leur webcam, un verre à la main, faisant semblant de danser. Ils sont deux, trois ou quatre et semblent s’ennuyer comme des rats morts.

Nous vivons cette situation depuis 9 mois déjà. Et cela va continuer au minimum pour 3 mois, histoire de boucler la boucle. J’espère juste que nos politiques ne vont pas trouver un prétexte pour prolonger cette situation plus longtemps car ma crainte est plutôt là. Vont-ils oser « nous autoriser » à revivre comme avant ? Ou le principe de précaution va t’il être plus fort ? Wait and see…

La météo n’a pas été dupe. Le concert s’est terminé sous des trombes d’eau. David a continué à jouer jusqu’au bout comme si de rien n’était. Il n’y avait que lui qui mouillait !

Que cela ne vous empêche pas de jeter un coup d’œil à « David Guetta | United at Home – Paris Edition from the Louvre« , les images et le symbole sont beaux.

Ajoutez un commentaire