La météo de France Info se lance dans les effets spéciaux

Avant, c’était Canal Plus qui innovait. On se souvient des différentes Miss Météo qui faisaient le show chaque jour et des émissions si drôles qu’on les regardait régulièrement. Mais ça, c’était avant. L’originalité est à chercher ailleurs. Et elle vient de là où l’on ne s’imaginait pas : France Info.

La nouvelle chaîne d’infos du groupe France Télévision, arrivée quatrième dans ce secteur déjà bien chargé, essaye d’innover pour se démarquer. L’habillage de la chaîne est bien léché. C’est la seule chaîne qui met en avant un écran tactile 84 pouces pour ses présentations. Le rappel d’infos toutes les dix minutes, très saoulant, va disparaître, un ajustement nécessaire. Et la météo essaye de faire dans l’original.

france-info

Après avoir commencé par des Gif animées, très appréciées, voici maintenant l’heure des effets spéciaux. Amusant !

Pendant ce temps-là, le groupe Canal Plus s’enfonce dans la médiocrité. Après avoir supprimé toutes les émissions phares de la chaîne, les Guignols (aujourd’hui, c’est autre chose), le Zapping, le petit journal, …, le temps est aujourd’hui à la polémique. L’humour raté de la nouvelle Miss Météo de Canal Plus considéré comme insultant par les invités au points de refuser dorénavant tout interview en France, les nombreux dérapages de Touche pas à mon poste sur C8 qui commencent à faire réagir le CSA, dont le dernier, ignoble, qui fait porter le chapeau à un chroniqueur d’un homicide dont il n’est pour rien et pour lequel l’animateur ne ressent pas une once du culpabilité, où la grève à iTélé qui en est à sa quatrième semaine parce que les journalistes refusent de laisser à l’antenne un pédophile imposé par le grand patron. Là encore, le CSA se saisit du sujet et le gouvernement commence à se réveiller, après quatre semaines de grève quand même, la plus longue pour une chaîne privée.  Il ne faut pas s’étonner que les chaines du groupe Canal Plus soient progressivement abandonnées par les abonnés écœurés, moi le premier. Et pourtant, j’ai travaillé pour eux pendant douze ans et j’ai été très fier à l’époque. Une page se tourne.

Ajoutez un commentaire