Windows 8 : un nouveau pas vers la fin du DVD

Alors que les entreprises commencent à migrer lentement mais surement de Windows XP à Windows 7, l’actualité de Microsoft est plutôt autour de Windows 8 qui sera disponible en version finale d’ici la fin de l’année.

Pour rappel, Windows 8 devrait être un système unifié pour les PC, les téléphones et les tablettes, avec une ergonomie entièrement revue. Les habitués à Windows pourront être déroutés par cette nouvelle version qui gagne en ergonomie la plupart du temps.

L’info du jour, c’est que cette nouvelle mouture de Windows 8 ne supportera plus la lecture de DVD en standard. Il faudra s’acquitter d’une option payante ou d’un logiciel alternatif pour le faire. Un pas de plus vers la disparition de ce support. Microsoft, qui veut faire des économies de licence, précise que les offres dématérialisées sur Internet se généralisent et que le support des DVD n’est donc plus nécessaire.

Un message aux majors pour qu’ils se bougent pour étoffer leur offre en ligne ?

Pour en savoir plus, lisez l’article de 01Net, celui de Clubic et celui de PcINpact.

Les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ?

Les mises à jour logicielles doivent-elles être effectuées automatiquement ou pas ? Faut-il laisser le choix aux utilisateurs ou leur forcer la main ? Une mise à jour est-elle avantageuse ou dangereuse pour l’utilisateur ? La réponse à toutes ces questions varie selon le type de logiciel, la cible d’utilisateurs, la fréquence des mises à jour, l’attrait des nouveautés, la facturation ou non des mises à jour… Mais cette question, aussi simple soit-elle, a un impact énorme sur les coûts de maintenance de ce logiciel. Il est donc impératif de se poser la question dans sa stratégie de développement. Analyse. Lire la suite

Internet Explorer 9 est en version finale… enfin !

Ca y est ! La version 9 d’Internet Explorer est enfin sortie en version finale ! C’est un pas de géant pour Microsoft : un navigateur 15 fois plus rapide que la version précédente et une compatibilité avec les normes, à défaut d’être parfaite (95/100 sur le test Acid 3) est très honorable (la version précédente n’était qu’à 20 pour ce test).

En fait, il n’y a rien de vraiment original dans cette nouvelle version. C’est un simple alignement sur ce qui est fait depuis des mois ou des années par la concurrence. On trouvera quand même un petit détail ou deux mieux que les autres mais au détriment d’un ou deux détails qui manquent cruellement.

La sortie d’Internet Explorer 9 est donc un non événement. Mais ce non événement est malgré tout un événement extraordinaire ! Car en s’alignant sur la concurrence, Microsoft offre la possibilité d’exploiter les fonctionnalités disponibles depuis bien longtemps sur nos navigateurs favoris et que les développeurs n’osaient pas employer car le navigateur le plus utilisé sur le marché n’était pas compatible.

Malgré tout, cette sortie ne solutionne pas tous nos problèmes. La version 6 est toujours utilisée par 10% de la population, principalement les grandes entreprises et les pays en voie de développement (bizarre comme analogie non ?). Les versions 7 est 8 sont encore largement répandues. Et les mises à jour, bien que pouvant être automatiques, ne sont pas obligatoires. Bon nombre d’utilisateurs, notamment ceux qui ne maitrisent pas l’outil informatique, ne comprennent même pas le concept de mise à jour. Et, il ne faut pas l’oublier, cette version 9 n’est pas compatible avec le vieillissant système Windows XP, sorti il y a 10 ans, et dont le parc mondial représente encore 50% de la population.

Cette sortie va dans le bon sens. C’est déjà ça !

Internet Explorer 9 page nouvel onglet

Pour les curieux, lisez un petit test de Clubic.

HTML5, pour quoi faire ?

Un ancien collègue m’a envoyé un E-mail il y a quelques jours me demandant : « Est-ce que tu t’intéresses à l’HTML5 ? Si oui, comptes-tu t’en servir ? Pour quoi ? Et surtout quand ? »

Je l’ai tout d’abord redirigé vers l’article que j’avais déjà écrit à ce sujet, « HTML5, le nouvel argument commercial », que je vous invite à lire dans ce même blog si vous ne l’avez pas déjà fait. En substance, j’indiquais que tout le monde parle d’HTML5 en faisant un amalgame, confondant allègrement avec ce que l’on peut déjà faire en HTML 4 depuis des années et qui commence tout juste à être exploité. Après une brève mise au point sur ce qu’est HTML 4, je vais décrire ce qu’apporte HTML5 et à quoi l’on pourra s’en servir. Analyse. Lire la suite