Bienvenue à Windows 10

Difficile de passer à coté de la nouvelle de la sortie de Windows 10. Il faut dire que cela fait plusieurs mois que Microsoft en parle. Début juin, Marc Jalabert, le PDG de Microsoft France, nous mettait l’eau à la bouche. Son objectif ? Créer le buzz en facilitant les mises à jour à l’extrême afin que le maximum de gens migrent le plus vite possible vers cette nouvelle version. Microsoft souffre en effet d’un problème de fragmentation, c’est à dire que les utilisateurs de Windows sont uniformément répartis dans les différentes versions précédemment sorties, y compris Windows XP, la version sortie en 2001, qui reste encore l’une des plus utilisées. Pour inciter au maximum les gens à migrer, la mise à jour est gratuite si elle est faite dans les 365 prochains jours, mais uniquement pour les possesseurs d’une version officielle de Windows 7, Windows 8 ou Windows 8.1. En d’autres termes, les utilisateurs de Windows XP devront passer à la caisse : 125 Euros.

windows-10

Parmi les nouveautés, le nouveau menu Démarrer, un nouveau navigateur baptisé Edge pour remplacer Internet Explorer, Cortana le nouvel assistant vocal, la gestion de plusieurs bureaux et bien d’autres. Les premiers tests de cette nouvelle version fleurissent sur la toile. Vous pouvez notamment lire ceux de Clubic (16 pages), 01NetNextINpact ou LesNumériques.

Migrer autant d’utilisateurs est un vrai challenge car chacun doit télécharger la mise à jour qui fait 3 Go. Microsoft a réservé une capacité de 40 Tb/s pour propager ces mises à jour et a mis en place un système de pré-réservations pour lisser les installations dans le temps. Si vous n’arrivez pas à vous imaginer ce que cela représente, cela fait grosso-modo 40 fois la capacité totale de stockage de votre ordinateur téléchargées chaque seconde. Chose étonnante, le préchargement de la mise à jour a démarré avant le jour J. Ainsi, hier soir, la veille de la sortie officielle, elle était déjà chargée sur mon ordinateur. Ce n’est pas pour autant qu’aujourd’hui Microsoft me propose de la faire. Quand sera-t’elle déclenché ? Réponse en fin d’article sous forme de mise à jour. J’ai fait ma pré-réservation le premier jour où cela a été possible.

Si vous ne voulez pas attendre votre tour, vous pouvez télécharger l’ISO ou créer une clé USB bootable de Windows 10 comme c’est expliqué , ,  et .

Y a t’il un risque que cette mise à jour pose un problème ? Oui ! Définitivement ! Contrairement au Mac, le système Windows s’installe sur des configurations très diverses qui nécessitent des drivers qui doivent être fournis par les constructeurs d’ordinateurs, pas par Microsoft. Si le constructeur n’a pas fait son travail, il y a des risques que votre système ne fonctionne plus après la mise à jour. Une page d’explication est dédiée à ces problèmes de compatibilité matérielle.

Faut-il y aller ou pas ? Hormis les problèmes de compatibilité, voici 10 bonnes raisons d’y aller et 10 bonnes raisons de ne pas y aller. Vous en pensez quoi ?

Je n’ai vu qu’un seul article qui parlait des paramètres de protection de la vie privée durant l’installation et, bien qu’on ait appris que ceux qui auront la version familiale auront les mises à jour du systèmes réalisées automatiquement sans possibilité de le paramétrer, un seul article a parlé d’un possibilité pour le débrayer.

Certains se posent encore la question sur l’absence d’une version 9 entre la version 8 et la version 10. J’avais apporté la réponse dans cet article daté d’octobre 2014 : « Le nouvel OS de Microsoft s’appellera Windows 10.0« .

Bonne installation !

Mise à jour autorisée le 30/07/2015

J’ai enfin reçu le message pour installer Windows 10 vers 2h du matin. J’ai donc accepté l’installation.

installation-windows-10

Voici mes premières impressions :

L’installation ne s’est pas passée toute seule. La plupart du temps, je suis resté sur un écran noir. J’ai laissé malgré tout tourner, l’installation semblait continuer à se faire. Mais au lever, j’ai du forcer le redémarrage de l’ordinateur pour finaliser l’installation qui s’est terminée normalement. Le nouveau système est agréable visuellement.

Le nouveau navigateur Edge a l’air d’être réactif. Il donne envie d’être plus utilisé. A creuser.

Le navigateur par défaut a été changé contre mon avis. Lorsque je démarre Chrome, il me propose de rétablir la situation… si ce n’est que cette opération n’est pas enregistrée puisqu’il me le redemande à chaque lancement. Bug ou volonté de nuire ?

J’ai bien récupéré mes icônes dans le nouveau menu démarrer, mais les groupes que j’avais créés ont été supprimés. Tous les icônes ont été regroupés dans le même groupe sans nom et deux groupes ont automatiquement été créés et mis en avant avec les applications poussées par Microsoft. Dommage.

Le nouveau menu démarrer occupe comme annoncé une petite partie de l’écran. Il n’y a pas de paramètre pour changer de menu démarrer. Il n’existe qu’un seul paramètre pour activer le mode « tablette », mais cela n’impacte pas que le menu démarrer. C’est toute l’interface qui est changée, à l’instar du mode Moderne UI qui existait dans Windows 8. Dommage.

Achetez un miniPC à moins de 150 Euros pour la rentrée

Ce n’est pas la première fois que je parle de MiniPC puisque je l’ai déjà évoqué en février 2015, en janvier 2015, en novembre 2014, en novembre 2014 et en juin 2014. Le MiniPC, ce sont ces petits ordinateurs riquiquis de quelques centimètres qui fonctionnent sous Windows 8. Il y en a pour tous les prix et toutes les puissances. J’ai par exemple acheté un Gigabyte Brix GB-BXi7-4770R à 1000 Euros accessoires compris, mais pour ce prix là, j’avais le droit à l’un des processeurs les plus puissants du marché… et donc un des processeurs qui chauffe le plus. Le défaut ? Quand ça chauffe, il faut réduire la température à l’aide d’un ventilateur qui peut être très bruyant ! C’est le cas de mon ordinateur que j’ai du planquer au fond de la cheminée. Comme j’étais en recherche de la puissance maximale et de la compacité, je suis malgré tout content de mon achat.

Pour palier à ce problème, il faut un ordinateur « fanless », c’est à dire sans ventilateur. Pour y arriver, l’ordinateur doit être moins puissant et du coup moins cher. En France, on peut trouver de nombreux modèles entre 300 et 600 Euros, notamment les Intel NUC et les Zotac comme le J1900.

Il existe pourtant une autre gamme d’ordinateurs encore moins chers, entre 80 et 150 Euros, qui ne sont pas vendus en France pour ne pas casser le marché des ordinateurs plus chers, mais en Chine. Des boutiques Chinoises se sont spécialisées pour livrer les clients en Europe, ce qui fait que ces ordinateurs deviennent accessibles pour nous. Il y en a pour tous les prix, mais aussi toutes les qualités. Dans cette offre pléthorique, il est facile de se faire avoir. Pour acheter le bon ordinateur, il faut se faire conseiller.

minipc

Justement, le site Minimachines qui s’est spécialisé dans ce type d’ordinateurs vient de publier un dossier d’été « Pourquoi et comment acheter un MiniPC, lequel choisir » synthétisant les avantages et les inconvénients de ces ordinateurs et qui présente les forces et les faiblesses des modèles qui sont les plus intéressants. De quoi vous tenter d’investir pour la rentrée ?

 

Un PC sous Windows 8 à moins de 100 Euros, c’est possible

Microsoft a rendu gratuit la licence Windows 8.1 pour les ordinateurs ayant des caractéristiques limitées. C’est ainsi que maintenant pullulent des offres d’ordinateurs sous Windows 8 à moins de 100 Euros.

Par exemple, le VSmart M1 le mini PC Atom Windows 8.1 fanless à 85€, le Guleek i8, une minimachine Windows 8 à 80€, le MiniPC Windows 8 Pipo X7 à 90€. Je vous invite à lire les articles derrière ces liens qui sont intéressants et qui contiennent notamment des secrets sur la fabrication de ces nouveaux types d’ordinateurs. L’année dernière, mais il n’y a pas si longtemps que ça, c’était en novembre, ces configurations étaient plutôt à 200 Euros, notamment avec le Zotac Zbox PI320 pico : une minimachine BayTrail de poche. Il y a aussi les clés HDMI qui font office de PC. Tout un nouveau marché !

Ils ont l’avantage d’être minuscules et silencieux. Bien entendu, les capacités sont limitées, mais pour le prix, cela vaut le coup de tester. Mon conseil est toutefois de tendre vers des modèles un peu plus chers dotés d’une capacité de stockage de 64 Go. Car avec 32 Go, quand on sait que le système pèse à lui seul 20 Go, il ne reste pas grand chose pour stocker des données. Par exemple le Voyo mini PC qui est design et qui avec ses 64 Go ne coûte que 111 Euros.

Et si vous n’aimez vraiment pas Windows 8.1, pourquoi ne pas tester le Chromebox d’HP à 115 Euros en promo et qui contient le système d’exploitation Chrome OS de Google ?

Tout ça pour 100 balles, ça ne vaut pas le coup de s’en priver !

PS: pour le même prix, on peut aussi avoir des tablettes 7 pouces sous Windows 8.1 ou Android.
PS2: l’écran, le clavier et la souris ne sont bien évidemment pas fournis.
PS3: le premier prix chez Apple, c’est le mac mini à 499€.
PS4: ce marché va évoluer à vitesse grand V, le CES 2015, le grand salon de Las Vegas qui a eu lieu il y a quelques jours a vu l’annonce de nouveaux produits dont les dates de sortie et les prix ne sont pas encore connus, mais cela va bouger énormément, par exemple avec le Zotac ZBOX CI321 nano fanless, le Zotac ZBox Pico, le Giada F110D et bien d’autres.

12/05/15 : attention toutefois, les premiers prix ne sont pas encore forcément recommandables car ils ont été baclés. C’est ce que Minimachines semble mettre en avant avec son nouveau test du Voyo. Les PC à 100 Euros efficaces approchent mais ne sont pas encore tous efficaces.

Le plus petit Windows du monde pèse 50 grammes et coûte 89 dollars

La miniaturisation bat son plein. MeegoPad sort dans quelques jours. Qu’est-ce ? Une clé embarquant un ordinateur complet et ne pesant pas plus de 50 grammes se connectant directement sur la prise HDMI d’un téléviseur comme l’a déjà fait la Chromecast de Google, beaucoup plus limitée. On peut y faire tourner tout système X86, c’est à dire Windows 8, Android ou Linux. Tout ça pour 89 dollars. Cette miniaturisation va permettre de créer des nouveaux usages de l’informatique. Commencez dès maintenant à faire travailler votre imagination.

Pour vous aider à réfléchir, lisez l’article de Minimachines, MeegoPad T01, la clé-PC Windows 8 sous Atom fait ses premiers pas en vidéo.

Comment regarder sans coupure l’une des 2 milliards de vidéos de Youtube avec Free ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais il y a depuis plusieurs mois un conflit entre Free et Youtube autour de la neutralité du Net. Pour faire simple et très résumé, Youtube diffuse énormément de données sur Internet. Free souhaite que Google, le propriétaire de Youtube, partage les frais associés à ce trafic. Pour transférer toutes ces données, vous imaginez bien qu’il faut des équipements costaud et coûteux, facturés justement en fonction du trafic de données. Depuis les débuts d’Internet, les opérateurs ont signé des accords de peering. Cela consiste à mettre en place des liaisons entre opérateurs sans facturer le trafic qui y circule partant du principe que cela bénéficie aux deux protagonistes. Le trafic est en général à peu près de 50% dans chaque sens. Sauf qu’avec Youtube, il y a une réelle asymétrie de l’ordre de 90/10. Dans le même temps, 100% des bénéfices publicitaires sont touchés par Youtube. Cette asymétrie est anormale. Free ne veut pas financer à lui seul les bénéfices que Youtube touche mais ne partage pas. D’autant plus que le trafic va encore augmenter maintenant que Youtube propose des chaines de télévision à péage, un secteur où Free est un concurrent très bien positionné avec son bouquet de plusieurs centaines de chaînes.

La conséquence de tout cela, c’est que le tuyau entre Free et Youtube est trop petit et ne permet pas aux utilisateurs comme nous de voir ces vidéos de manière fluide. Nous passons notre temps à voir la jauge de chargement entrecoupée de quelques secondes d’images animées. Un vrai calvaire !

Les français ont regardé en janvier 2013, 2 milliards de vidéos en provenance de Youtube. C’est 300 millions de moins que 3 mois plus tôt. La conséquence des problèmes avec Free ? Dans le même temps, le challenger Dailymotion a permis de voir 276 millions de vidéos en France, à peine plus de 10% de ce qui est vu sur Youtube. TF1, le troisième, n’est qu’à 65 millions de vidéos vues. Cela montre à quel point Youtube est prédominant.

Comment faire donc pour regarder ces vidéos sans encombres ? Faut-il quitter Free ? C’est parait-il l’un des principaux motifs de résiliation en ce moment. Non ! Il suffit d’aller récupérer les vidéos ailleurs. Plutôt que de les récupérer à partir du cache de Google, il faut se connecter directement sur les serveurs de Youtube. Et donc, bloquer l’accès au cache de Google pour ces vidéos. Plus simple à dire qu’à faire…

En réalité, c’est très simple à faire. Il suffit juste de connaitre la bonne commande et de la taper dans la bonne fenêtre. Voici un mini-tutorial. Lire la suite

Rencontre avec Jeff Sutherland, le fondateur de Scrum

À l’occasion de la première rencontre organisée lundi 3 décembre 2012 par l’association Agile .Net dans les locaux de Microsoft, j’ai eu la chance de rencontrer pour la première fois Jeff Sutherland, le fondateur de la méthodologie Scrum. L’occasion pour lui de faire le point sur la situation de Scrum dans le monde et plus particulièrement aux États-Unis. Qu’a-t-il dit ? Compte-rendu.

Lire la suite

Sortie officielle de Windows 8, c’est aujourd’hui le jour J

Aujourd’hui est un grand jour pour Microsoft, le jour de la sortie de Windows 8, la nouvelle version de son système phare. Jusque là, Microsoft a toujours dominé ce marché. Mais cette fois-ci, ce n’est plus la même chose car la concurrence est devenue féroce. Il y a toujours Apple et son système OS X qui lui tient tête. Mais il faut aussi compter sur les systèmes Android et iOS, initialement créés pour faire fonctionner des téléphones mais qui aujourd’hui fonctionnent également sur tablettes. Les tablettes, c’est justement là où Microsoft veut aller car son nouveau système Windows 8 fonctionne à la fois sur des ordinateurs classiques mais aussi des tablettes.

Windows 8 sera t’il un succès ? Va t’il plaire aux utilisateurs ? Une chose est sure, il va dérouter certains d’entre nous : plus de bouton démarrer, deux bureaux distincts permettant de faire fonctionner des applications différentes, des zones actives dans les coins d’écran, pensé pour être utilisé à la souris et au doigt. Cela va nous changer !

Voici une panoplie d’articles à lire autour de la sortie de Windows 8, des élogieux, des plus critiques, en somme, de quoi vous faire une opinion :

Et vous, Windows 8, ça vous botte ?

Asus PadFone 2 : un téléphone ET une tablette à la fois

Cette fin d’année va voir la sortie de très nombreux produits originaux qui n’existaient pas jusqu’alors. J’en parlais déjà lors des annonces du salon IFA de septembre 2012. Cela va être passionnant de découvrir tous ces nouveaux objets. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas eu le droit à un tel lot de nouveautés originales.

Pour ceux qui hésitent entre l’achat d’un smartphone ou d’une tablette, Asus a une proposition à vous faire : le PadFone 2. Un téléphone de 4,7 pouces, ce qui le classe parmi les plus grands et la possibilité de le clipser dans une tablette de 10,1 pouces, un peu plus grand que l’iPad, mais plus petit que les nombreuses tablettes qui arrivent sous Windows 8. A noter également un appareil photo de 13 megapixels, ce qui est au dessus des standards actuels, mais pas d’écran retina, juste HD ready, le tout sur Android 4.1.

Pour vous faire une idée sur cet appareil mutant, je vous invite à lire l’article de PcINpact et regardez également la vidéo de présentation sur Clubic.

Nota : Microsoft annonce aujourd’hui les tarifs de ses nouvelles tablettes Surface sur Windows RT. Je ne suis pas convaincu par Windows RT. Je préfère attendre les versions Intel de ces tablettes !

IFA 2012 : les tablettes Windows 8 sont annoncées en masse

Alors que le mois dernier je posais la question sur la qualité de la  nouvelle interface Windows 8, voici qu’à l’occasion du salon IFA 2012 organisé en ce moment même à Berlin, les grands constructeurs présentent leurs futures tablettes Windows 8 qui seront très probablement disponibles peu après la sortie de Windows 8 le 26 octobre 2012.

Et on peut dire que l’offre est pléthorique…

Nous avions déjà la Surface annoncée par Microsoft il y a quelques semaines, voici maintenant :

  • Coté Asus, les tablettes Vivo Tab,Vivo Tab RT et Transformer Book ainsi qu’un ultrabook Taichi doté de deux écrans dont un tactile et enfin le Zenbook UX21A touch, un autre ultrabook tactile,
  • Coté Samsung, la gamme Windows 8 s’appelle Ativ, avec Ativ Smart PC, un PC portable dont l’écran est détachable pour se transformer en tablette, le Smart PC Pro avec un processeur Core i5 et l’Ativ Tablette,
  • Coté Dell, la tablette XPS 10, du même genre que l’Asus Transformer et l’ultrabook XPS 12 Duo, avec un écran qui se retourne sur lui même, et, dans des dimensions bien plus importantes, un PC tout en un avec un écran tactile de 27 pouces, le XPS One 27 touch,
  • Coté HP, leur transformer s’appelle HP Envy X2 et fait 11,6 pouces, l’ultrabook tactile de 14 pouces est l’Envy TouchSmart 4 et le Spectre XT TouchSmart est un autre ultrabook tactile de 15,6 pouces,
  • Coté Sony, la tablette Xperia, résistante à l’eau, mais avec seulement 9,4 pouces… A l’inverse, le PC tablette Vaio Tap 20 est une tablette tactile de 20 pouces
  • Et enfin, coté Acer, l’Iconia W510, du même genre que l’Asus Transformer en 10,1 pouces, l’Iconia W700 en 11,6 pouces avec des ports USB 3 et les ultrabooks existants auront leurs versions tactiles,  les Aspire de la gamme S7, M et V5.

Ces annonces vont surtout démocratiser les tablettes avec écran de 11,6 pouces alors que jusque là, nous ne dépassions pas les 10 pouces et les écrans tactiles plus grands de 12, 14, 15,6, 20 et même 27 pouces. Une excellente nouvelle !

N’êtes-vous pas impatient de tester le meilleur de la tablette et le meilleur du PC en tout en un ?

L’interface de Windows 8 est-elle ratée ?

L’interface de Windows 8 est-elle ratée ? C’est semble t’il ce que pense PcINpact dans un long dossier argumenté « L’interface, le mauvais carreau de Windows 8 » que je vous invite à découvrir pour vous faire une opinion.

Disparition du menu « Démarrer » après 17 ans de bons et loyaux services, manque de cohérence, disparition de la transparence, couleurs douteuses qui ne participent pas au repos de l’oeil, titre des fenêtres illisibles dans certains contextes, bureau laid, manque de lien logique avec le bureau, bazar schizophrénique, pas de hiérarchie dans le start screen… Tant de qualificatifs pour un seul système ? Je vous laisse lire l’article et vous faire votre propre opinion. Sortie dans les bacs le 26 octobre 2012.