MongoDb gagne en performance et en maturité

La base de données MongoDb fait partie des meilleures bases de données NoSql, c’est à dire non relationnelles. Adoptée par la société française Criteo, spécialisée dans la publicité ciblée et récemment cotée en Bourse au Nasdaq, cette dernière a secoué la base dans ses derniers retranchements. Il faut dire qu’ils ont adopté cette solution après que Sql Server ne tenait plus la charge une fois plus de 3000 bases de données installées. Les besoins en données de Criteo sont gigantesques et dépassent l’entendement. Nous sommes dans le domaine du Big Data.

Bénéficiant de cette expérience enrichissante, MongoDb sort en version 2.6 avec de nombreuses optimisations et des services en plus, notamment, une amélioration sur la recherche textuelle. De quoi être un acteur majeur pour les 10 prochaines années. Si le NoSql et/ou le Big Data vous intéresse et que vous ne savez pas par où commencer, allez jeter un oeil du coté de MongoDb. Les données y sont stockées en JSON, ce qui facilite le stockage de données issus de services REST.

Pour en savoir plus, lisez l’article du mon informatique « MongoDB 2.6 hausse le tempo« .

Application native vs Web application : le duel fraticide

Les applications natives sont développées et compilées pour le système cible où elles s’exécutent. Elles ne fonctionnent donc que sur un seul système. Elles sont généralement développées dans le langage de prédilection du système, qui diffère d’un système à l’autre. Les applications Web, ou Web apps, s’exécutent au sein d’un navigateur Internet. Ces navigateurs étant présents sur tous les systèmes, elles peuvent s’exécuter sur tous les systèmes.

Chacune des deux solutions a des avantages et des inconvénients. Selon le contexte et le type d’application, une solution sera plus adéquate que l’autre. Mais quels sont ces critères ? Comment faire le bon choix ? Analyse. Lire la suite