Hébergez tous vos petits sites Web avec le multidomaines d’OVH pour 3 Euros

L’hébergement d’un site Internet ne coûte vraiment pas cher, entre 2 et 3 euros par mois. Il faut juste qu’il ne soit pas trop gros, trop complexe, ni trop fréquenté. Si vous n’êtes pas très pro en informatique, cela reste très simple à mettre en oeuvre avec les hébergements dits mutualisés où le serveur livré est déjà configuré pour vous. Il existe même l’option 1-click qui permet, d’un simple clic, d’installer automatiquement un CMS du marché. Un CMS, ou Content Management System, en français Système de Gestion de Contenus, est une application qui gère automatiquement la publication de vos articles. Il existe par exemple WordPress, le CMS orienté blogs utilisé par le site que vous lisez en ce moment même, mais aussi Joomla et Drupal qui ont d’autres avantages. Des plugins sont disponibles par milliers pour ajouter des fonctionnalités à votre site sans programmation. Et si vous le voulez, vous pouvez vous mettre à la programmation en PHP pour améliorer vos sites.

Là où cela devient plus frustrant, c’est si vous avez plusieurs petits sites car, à chaque fois, vous devez payer un hébergement et les prix s’additionnent chaque mois. OVH a la solution avec son option multidomaines accessible sans surcoût avec l’offre la moins chère. Pour 3 Euros HT par mois, vous pouvez héberger autant de sites que vous voulez tant que la somme des contenus ne dépasse par 100 Go de données, 200 Mo de base de données et 30 connexions simultanées.

ovh-multidomaines

Avec le multidomaines, vous partagez l’espace disponible avec l’ensemble des sites. Techniquement, les sites sont stockés dans des répertoires différents, c’est donc très simple à mettre en oeuvre et gérer au quotidien. Pour les visiteurs de vos sites, c’est totalement transparent. Ils accèdent à vos sites comme s’ils étaient hébergés par des services différents. L’offre inclue également, pour le même prix, une sauvegarde automatique qui est généralement proposée en option payante chez les concurrents. Ainsi, on est sûr de ne pas perdre ses données. C’est rassurant !

Le site conseille de ne pas mettre plus de 5 sites en multidomaines. En réalité, il n’y a aucune limite tant que la somme des sites ne dépasse pas les limites indiquées. Si votre site connait le succès, ce que je vous souhaite, et que vous atteignez ces limites, vous pouvez passer directement aux offres supérieures qui ne sont pas bien plus chères : 6 Euros et 10 Euros par mois selon la puissance supplémentaire souhaitée, toujours avec les mêmes services. Il faut vraiment que vos sites soient vraiment populaires pour que vous soyez contraints d’accéder à des offres encore plus chères. Mais si tel est le cas, OVH vous propose Kimsufi, des offres dédiées, plus complexes à mettre en oeuvre, mais pas trop chères, entre 5 et 25 Euros par mois. Et si votre site est encore plus populaire, d’autres offres sur mesure sont disponibles. Il faut le savoir, OVH est le plus gros hébergeur français de sites Internet et l’un des plus gros mondiaux. Un service haut de gamme accessible à tous.

Depuis quelques mois, j’ai testé le service et j’ai migré tous mes sites sur le même hébergement :

Comme vous pouvez le constater, ils fonctionnent tous parfaitement. Les temps de réponse et la disponibilité sont même grandement améliorés par rapport à mon précédent hébergeur et, cerise sur le gâteau, j’ai une sauvegarde générale de tous mes sites. Ça marche ! Les sites sont très anciens (à part le premier) et cela faisait mal au cœur de payer un hébergement pour chacun d’entre eux juste pour les maintenir en vie à titre de nostalgie. J’avais d’autres sites que j’avais arrêté à l’époque pour cette raison. Ils auraient pu continuer à exister, sans surcoût.

Il reste un détail à régler. Bien que l’hébergement vous permette d’inclure tous les domaines de votre choix, l’hébergement n’inclue, pour le prix, qu’un seul domaine. Il vous faut donc payer les autres noms de domaine qui coûtent de l’ordre de 6 Euros par an, le prix étant variable selon l’extension choisie. Bien entendu, OVH vous permet d’acheter et configurer vos noms de domaines pour ensuite les rattacher à votre hébergement. Pour ma part, j’ai préféré ne pas mettre les oeufs dans le même panier et héberger tous mes domaines sauf celui inclus dans mon offre chez Bookmyname qui est une filiale de Iliad (Free) et qui a, pour certains domaines, des prix moins élevés.

Il est temps maintenant que je me lance sur un nouveau site que je vais rendre public prochainement et que je construis là encore avec le même hébergement. Si vous voulez me donner un coup de main en PHP, WordPress ou Drupal 8, n’hésitez pas à me contacter… Quant à savoir quel est le site, à moins que vous vouliez me donner un coup de main, soyez patients…

Pour en savoir plus, regardez l’offre d’hébergement perso d’OVH.

Franck Beulé
Coach Agile, expert des technologies de l’Internet et en ergonomie du Web

Panorama des offres de stockage illimitées dans les nuages

Avis de tempête dans le stockage illimité dans les nuages. Les offres illimitées sont rares et ont tendance à disparaitre les unes après les autres. Que reste t’il sur le marché de l’illimité ? Voici un panorama (non exhaustif) des offres restantes. Analyse.

nuages

Lire la suite

Le cloud, c’est l’enfer ! 2 ans de récit vécu

Le cloud, c’est super ! Vous pouvez y stocker toutes vos données et elles sont accessibles et synchronisées, à tout instant, sur tous vos ordinateurs, smartphones et tablettes. Plus besoin de s’occuper de sauvegarder ses données, plus de disques durs à acheter. En plus, il y a des offres qui sont illimitées. Le pied !

Mais derrière ce cadre idyllique vanté par de nombreux journalistes qui ne prennent pas le temps d’essayer ce sur quoi ils écrivent, la réalité est toute autre. En réalité, on est à la merci du bon vouloir des opérateurs auxquels on fait confiance. Et là, attention les dégâts ! Ils sont plutôt d’humeur changeante. Voici un retour d’expérience de deux années de tests du cloud. Analyse.

Lire la suite

Un serveur dédié à deux balles, ça me suffit

A l’occasion de l’inauguration de son nouveau datacenter à Gravelines, le plus grand d’Europe, OVH annonce une mise à jour de ses tarifs. Et pour la première fois, l’hébergement sur une machine dédiée coûte deux balles et quelques : 2,99 Euros HT par mois pour le Kimsufi 2G. C’était jusqu’alors le prix de l’hébergement mutualisé le moins cher.

Pour en savoir plus, lisez l’article de synthèse de la nouvelle offre d’OVH sur PcINpact.

Le français OVH lance le plus grand data center du monde près de Montréal

Cocorico. Le Roubaisien annonce l’ouverture de son neuvième Data Center et pour la première fois dans le continent nord Américain, près de Montréal. Le lieu n’est pas choisi au hasard puisqu’il est situé aux abords d’un barrage hydrolique permettant ainsi de bénéficier d’électricité écologique à portée de main. Il conquiert ce nouveau monde de la plus belle manière puisqu’il en profite pour devenir le plus grand data center du monde composé 360 000 serveurs et une connectivité de 2,5 Tb/s. Les Américains et les Canadiens vont pouvoir bénéficier des tarifs d’hébergement attractifs de cette société et nous, Français, pouvons aussi décider d’héberger nos serveurs outre-atlantique si on le souhaite.

Bonne chance à OVH dans cette nouvelle aventure. Ce n’est pas si souvent qu’un frenchie s’exporte ainsi outre-atlantique dans le domaine des hautes technologies.

Pour en savoir plus, lisez l’article de PcINpact. Vous pourrez aussi regarder la vidéo très esthétique réalisée par OVH de présentation de ce data center.

J’ai mes données dans le cloud, c’est bien ?

Le « cloud » est le nouvel eldorado de l’informatique. Attention à ne pas confondre avec le « nuage », c’est moins « in ». Google, Microsoft, Apple, les grands hébergeurs, tout le monde s’y est mis. Mais qu’est-ce exactement ? Rien de bien révolutionnaire ! Un peu comme le Web 2.0 à l’époque, c’est une tendance qui existe depuis longtemps et qui a enfin un nom. C’est bien plus vendeur d’avoir un nom ! C’est malgré tout une vraie tendance de fond qui permet de tout virtualiser et de ne plus avoir à administrer et mettre à jour ses serveurs et ses logiciels. Autant laisser ces tâches sans valeur ajoutée à des professionnels dont c’est le métier. Qu’offre le cloud ? Analyse. Lire la suite