Lego Serious Play pour exprimer des idées en groupe avec des Legos

Le 8 mars 2016, j’ai découvert Lego Serious Play, un concept inventé par Lego qui rebondit sur la mouvance Agile des jeux sérieux, lors du meetup « Modélisez avec des Legos » organisé par Agile Tribu. Bien que je connaisse les organisateurs, c’était ma première participation à ce meetup. A la base, je n’aime pas manipuler les Legos, mais, il faut le reconnaître, les jeux avec des Legos permettent de passer efficacement des messages. C’est dans ce contexte que j’étais avide de découvrir un nouveau jeu de ce type.

lego-serious-play-organisateurs

La mise en oeuvre du Lego Serious Play se fait en cinq étapes, l’ensemble durant environ deux heures. Il est intéressant de travailler par groupes de six personnes. Chaque équipier se voit remettre un ensemble de pièces identiques. Chacun travaillera avec ses propres pièces. Tout le monde joue avec les mêmes pièces.

La première étape consiste à construire la plus belle tour, sans aucune autre précision. La première photo montre la réalisation la plus haute et la seconde la mienne. Chacun explique pourquoi sa tour est la plus belle. Les goûts et les couleurs étant variés, les explications sont parfois amusantes.

lego-serious-play-tour

La seconde étape consiste à construire à l’identique un objet en suivant les plans figurant dans le manuel. Vous pouvez choisir l’objet à construire parmi plusieurs.  J’ai pour ma part réalisé la figurine sur roulettes ci-dessous. Une fois construite, il faut ajouter une amélioration et expliquer pourquoi on a choisi cette amélioration. Pour ma part, l’amélioration, c’était les 3 pièces au pied des pics pour que les pics ne tombent pas. Pourquoi ai-je choisi cette amélioration ? Parce que je n’aime pas les choses bancales qui tombent. Il me fallait de la stabilité. Lorsque j’ai imaginé la chose, je n’en avais pas conscience, mais cela révèle un trait de ma personnalité.

lego-serious-play-chariot

Les deux premières étapes étaient là pour se faire la main sur les Legos et saisir le concept de passer un message au travers des Legos. Il est temps maintenant de passer aux choses sérieuses.

La troisième étape consiste à construire ce que l’on veut pour exprimer le sujet du jour. Le sujet était le challenge. J’ai construit tout naturellement un plongeoir à deux niveaux alors que, je vous le rappelle, je n’aime pas jouer aux Legos. J’étais surpris de ma capacité d’innovation dans un domaine que j’exècre. Le bonhomme du bas, c’est là où je suis. Le bonhomme du haut, c’est là où je veux aller.

lego-serious-play-plongeoir

Pour la quatrième étape, il fallait construire quelque chose qui améliorerait nos conditions de travail. L’un des participants a matérialisé le manque d’un grand écran visible de son bureau qui affiche en temps réel l’état de Jenkins. Pour ma part, j’avais matérialisé mon éloignement trop répétitif de mon lieu de travail, mais je n’ai pas pris de photo.

lego-serious-play-bureau

Ce collègue avec matérialisé le besoin de créer des liens d’entraide entre collègues et ainsi réduire les fossés.

lego-serious-play-collaboration

Quant à celui-là, on voit bien que son niveau en Legos est bien supérieur au notre. L’intérêt de ce jeu, c’est que, quelque soit son niveau, on peut exprimer ses idées avec un nombre de pièces réduit. Les possibles sont infinis.

lego-serious-play-avion

La cinquième et dernière étape consiste a réunir toutes ses productions dans une seule, l’adapter si nécessaire pour que les idées de chacun soit rassemblées dans un projet commun. Il faut alors raconter l’histoire de ce projet commun.

Au final, tout le monde a passé deux heures très plaisantes, même moi qui n’aime pas manipuler des Legos. Les premières étapes sont là pour nous apprendre à nous exprimer à travers les Legos. Les étapes suivantes servent à mettre en application cet apprentissage et converger vers un objectif commun qui satisfait tout le monde. Une manière ludique de faire émerger des idées convergentes qui, en plus, favorise l’écoute des autres.

Les curieux pourront se procurer le set Lego Serious Play directement sur le site de Lego.

 

Villages Scrum Lego, en ce jour de St Valentin, je vous aime !

Voilà 2 ans que je construis des villages en Lego avec les équipes que je forme aux méthodes Agiles et tout particulièrement à Scrum. Le jeu Scrum Lego permet de construire en équipe, en 3 itérations de 7 minutes, un village complet selon des spécifications très précises.

Je voulais profiter de cette journée de St Valentin pour dire à toutes les équipes que j’ai rencontrées, « Je vous aime ! ». En guise de cadeau de St Valentin, je vous offre ces diaporamas de tous les villages que j’ai fait construire. Une seule équipe a été en mesure de réaliser 100% du village. L’objectif du jeu est de réaliser au minimum 80% du village en 3 itérations. Il a été atteint par la quasi-totalité des équipes. Pour des raisons évidentes de confidentialité, les visages des participants ne sont pas montrés.

Le premier diaporama est constitué d’une photo par village, 27 photos en tout :

village-scrum-lego

Le second diaporama vous permet de voir tous les villages sous tous les angles de vues, 173 photos en tout :

village-scrum-lego-full

Pour ceux qui se demandent quelles boites de Lego j’ai utilisé pour faire ce village, voici la liste :

  • 6166 : 405 briques et la boite
  • 6177 : 650 briques 3 boites !!!
  • 7279 : pour les bonhommes, les roues et le chien
  • 6117 : pour les portes et fenêtres
  • 6119 : pour les tuiles
  • Et un autre véhicule mais je ne sais plus lequel.

J’en ai eu pour environ 200 Euros. Pour arriver à ce prix, j’ai du acheter dans plusieurs magasins en fonction des stocks qu’ils avaient, notamment les 2 dernières références qui sont épuisées partout. Les magasins : Mytoys, Amazon et Amazon Marketplace. De nouvelles références sont arrivées depuis. Peut-être que d’autres kits sont préférables. Avec cette boite, j’arrive à faire jouer 12 personnes sur 3 itérations de 7 minutes. A partir de 15 personnes, les pièces commencent sérieusement à manquer.

Le 17 décembre 2014, j’ai animé avec mon collègue Pascal un meetup Scrum Lego où l’on a pu construire dans la même durée deux villages simultanément. Vous pouvez lire le compte rendu dans l’article « Apprendre Scrum avec des Legos« . En formation, j’anime également un autre jeu de Lego, dérivé du Lean Lego Game, afin de mettre en avant les différences entre le cycle en V et Scrum. Si vous voulez en savoir plus sur le Lean Lego Game, j’ai publié l’article « Lean Lego Game, un jeu pour voir les différentes méthodes de travail« .

Franck Beulé
Coach Agile, expert des technologies de l’Internet et en ergonomie du Web

Apprenez la programmation à vos jeunes enfants

La grande question que se posent tous les geeks ? Comment vais-je apprendre à mon enfant à programmer et surtout à partir de quand sans qu’il soit dégoutté ? Il faut attendre l’age de 7-8 ans avant de s’y mettre vraiment. Vous pourrez alors l’initier à Scratch.

initiation-programmation-enfants

Mais attendre 7 ans, c’est long. Ne pourrait-il pas commencer dès l’age de 3 ans ? C’est en tout cas l’ambition de Lego et de quelques autres. Lego vient de commercialiser le kit WeDo en version 2.0 à cet effet. Si vous voulez explorer cette piste, lisez l’article de NextImpact, « Découverte de la programmation : WeDo 2.0 chez Lego, d’autres suivent le mouvement« . Et si votre enfant a déjà plus de 8 ans, alors allez voir cette liste de suggestions proposée par l’académie d’Amiens.

Lean Lego Game, un jeu pour voir les différentes méthodes de travail

Cycle en V, Kanban, Scrum, etc… des méthodes différentes pour réaliser la même chose : un produit ! Mais comment comprendre les avantages et les inconvénients de chaque méthode en 2 heures ? Avec des Legos bien sur ! Le Lean Lego game est un jeu qui permet d’expérimenter les différentes méthodes et comprendre rapidement leurs différences.

J’ai eu la chance de découvrir ce jeu lors du meetup « Jeux en Kanban … retenter votre chance » du French Kanban User Group le 17 juin 2014. Oui, j’avoue, je suis en retard pour le compte rendu. L’animateur du jeu était Yannick Quenec’­hdu. Ce jeu n’est pas tout jeune puisqu’il a été joué la première fois en 2008, à Buenos Aires en Argentine. Il est la création de Danilo Sato. A partir de son site, vous avez la possibilité de le contacter pour obtenir un set d’animation du jeu. Il y a également des slides qui présentent le jeu. Le principe du jeu est également décrit sur le site Lean Simulations.

En résumé, nous devons dérouler le même jeu par équipes de 8 personnes. Deux équipes fonctionnent en parallèle soit 16 personnes en tout. Dans le premier déroulé, nous pratiquons le cycle en V. Notre production est limitée et le stock est énorme. Le stock, c’est de l’argent. Il va donc en déduction de nos recettes. Bilan : avec le cycle en V, nous perdons de l’argent. Ensuite, nous testons respectivement Scrum, Kanban puis Lean. Et à chaque fois, on s’améliore. Le but du jeu était de fabriquer le plus de petites maisons comme sur la photo ci-dessous.

En utilisant le même temps, avec le cycle en V, nous avons pu construire 3 maisons alors qu’avec la meilleur des méthodes, nous avons pulvérisé tous les records, de mémoire 34 mais je n’en suis pas certain. Yannick lui-même n’y croyait pas ! Ce jeu est un excellent outil éducatif et j’espère pouvoir l’animer personnellement très prochainement !

Au vu des slides trouvé sur le site de l’auteur, je pense que Yannick a un peu adapté le jeu pour passer les messages qu’il souhaitait. J’ai trouvé cela très efficace.

Apprendre Scrum avec des Legos

Pascal Jussac, coach Agile à Thales, donc un de mes collègues, a proposé d’animer le jeu Lego4Scrum, un jeu en licence Creative common dont le site officiel est lego4scrum.com, lors du meetup du 17 décembre 2014 organisé par AgileDojo chez Agilbee. Nous utilisons ce jeu le 3ème jour de la formation Scrum que nous animons à Thales après avoir expliqué de fond en comble ce qu’est l’agilité, Scrum, XP et consorts. Notre version est remaniée par rapport à l’original. C’est la cerise sur le gâteau qui clôture en beauté notre formation par une mise en pratique complète de Scrum, excepté le daily meeting. Les groupes sont de 12 personnes, parfois 14 ou 15, jamais plus.

C’est en voyant qu’il y avait 50 inscrits qu’il m’a demandé un coup de main que je me suis empressé d’accepter. Nous sommes arrivés non pas avec une boite de Legos, mais deux. Pour la première fois, nous allions construire non pas une ville, mais une agglomération de deux villes : la ville écolo, avec beaucoup de verdure et la ville futuriste, avec des véhicules à roues carrées (j’avais oublié d’apporter mes roues).

Environ 25 personnes sont venues et les retours ont été enthousiastes. Certains participants débutaient en Agile et ont donc appris à vitesse grand V. D’autres avaient déjà joué à ce jeu par le passé et on trouvé notre animation beaucoup plus riche et punchy que ce qu’ils avaient vécu. Merci à tous d’avoir participé à ce dernier meetup de l’année !

Pour en savoir plus, allez sur la page du Meetup d’Agile Dojo, « Lego & Scrum Kata : Expliquer Scrum avec des Legos (Lego4Scrum) » où vous pourrez lire tous les commentaires des participants et voir les 100 photos qui ont été prises durant la soirée.

Une imprimante en Lego

A l’heure où la mode est à l’écologie et le recyclage, voici une imprimante originale et pratique conçue en 3 semaines : http://www.youtube.com/watch?v=zX09WnGU6ZY

Qui n’a pas connu les LEGO ? Ces petites briques colorées à assembler et ré-assembler pour le plaisir des petits et des grands. Certains se sont amusés, des années plus tard, à leur donner une toute autre fonctionnalité beaucoup moins ludique.

Ce n’est pas une jet d’encre mais une imprimante monochrome (elle n’utilise qu’un feutre). Monofonctionnelle, elle dispose d’une résolution d’environ 75 dpi et elle est très lente. Mais je suis fan !