Quoi de neuf du coté des langages de développement les plus populaires ?

La dernière fois que j’ai abordé le sujet, c’était en septembre 2013. TIOBE est un organisme qui publie deux fois par an un classement des langages informatiques les plus utilisés dans le monde.

Le résultat est assez étonnant. Au fil des années, les langages leaders restent les mêmes. A l’ère où l’évolution technologique est de plus en plus rapide, cette stabilité ressemble à une anormalité.

Ainsi, Java, C, C++, C#, Objective-C, Python, PHP et JavaScript tiennent le haut du pavé. Visual Basic .Net a remplacé Visual Basic, ce n’est pas étonnant. Par contre, Ruby a été supplanté par Delphi Object Pascal, et ça c’est beaucoup plus étonnant. Je pensais que le Pascal était mort et enterré depuis longtemps. Et bien non !

Autre élément intéressant, le nouveau langage d’Apple, Swift, censé être plus simple à manipuler qu’Objective-C pour les applications iOS, est rentré dans le TOP 50 à la 14ème place !

Tiobe

Le classement complet est disponible sur le site de TIOBE.

Pourquoi choisir AngularJS ?

Je ne parle pas souvent de JavaScript et pourtant c’est l’un de mes deux langages de prédilection (l’autre étant PHP)… à la condition de l’utiliser au sein d’un framework. Il en existe plein et l’un d’entre eux est AngularJS.

Mais pourquoi utiliser AngularJS plutôt qu’un autre ? Je suis tombé sur un article en anglais qui donne des arguments en faveur de ce framework. Je vous laisse juger.

Edit 10/03/2015 : Un autre article, cette fois-ci en français, ventant aussi les mérites d’AngularJS.

Swift, le nouveau langage de programmation d’Apple

Rien de bien nouveau dans la keynote d’ouverture de la WWDC 2014, la conférence des développeurs autour des technologies d’Apple : une mise à jour d’OS X, une autre d’iOS. Mais rien de révolutionnaire. Juste quelques améliorations ergonomiques de logiciels existants et quelques retouches graphiques. C’est tout ? Pas si sûr !

Il y a aussi Swift, le nouveau langage de programmation créé par Apple voué à remplacer Objective-C, réputé pour sa complexité. Et justement, Swift se propose de supprimer cette complexité et profiter des avantages des langages de scripts comme Python, JavaScript ou PHP. Avec Swift, Apple balaye la complexité de l’Objective-C et permet donc l’accès aux développements Apple à un public plus large. L’autre avantage de Swift, c’est qu’il permet un développement unifié pour Mac OS X et iOS. Et, Apple oblige, tout cela fonctionne dans l’environnement de développement intégré Xcode reconnu pour son efficacité et est accompagné d’une documentation abondante et claire.

Pour en savoir plus, lisez les premiers retours de MacG ainsi que ceux de Mac4ever, tous deux agrémentés de quelques exemples de code, l’article plus généraliste de 01Net et si vous voulez aller encore plus loin, allez voir directement la documentation du langage sur le site officiel.

Java redevient le langage le plus utilisé au monde, devant C, C++, Objective C et PHP

Tiobe vient de publier en août 2013 la mise à jour de son index qui permet de classer les langages les plus utilisés au monde. J’avais déjà parlé de cet index l’année dernière lors de la parution de la précédente mouture.

Le langage C avait largement détrôné Java. Cette année, Java repasse devant d’une très courte tête. Objective C qui était troisième s’est fait dépasser par le C++. PHP, anciennement sixième a dépassé C# et Visual Basic. Certainement le résultat de la maturité des versions 5.5 de PHP et surtout de la montée en puissance de Symfony 2. De plus, Drupal 8 arrive dans les semaines qui viennent et devrait augmenter la popularité de PHP.

Les langages faiblement typés représentent un tiers du marché et c’est PHP qui est en tête dans cette catégorie. Les langages fortement typés, représentent eux deux tiers du marché et sont largement dominants, Java en tête. J’ai pour ma part une préférence pour les langages faiblement typés.

Python conserve sa huitième place et Javascript passe de la onzième à la neuvième place. Cette hausse est très certainement due à l’arrivée en force des framesworks populaires comme Node.js et plus récemment Angular.js poussé par Google.

Malgré ces petits changements, les onze langages qui étaient prédominants en 2012 le restent en 2013. Un marché somme toutes assez stable…

Vous pouvez consulter le classement complet sur le site de TIOBE qui en a profité pour créer une page d’explications sur leur méthode de calcul de cet index. Il est important de se poser cette question car Forester a fait le même type d’analyse et a classé en premier HTML. HTML n’est pas considéré comme étant un langage par TIOBE car il n’est pas « Turing complete » selon leurs dires. L’analyse des conclusions de Forester est disponible sur Clubic.

Le chat JavaScript flashé à 163 km/h sauve la vie de son maitre

Un chat, l’animal, qui répond au nom de JavaScript, entraîné de longue date par son maître aux jeux vidéos, a sauvé la vie de son maître en prenant sa place au volant au moment où il s’est endormi le pied sur l’accélérateur. En excès de vitesse, le véhicule est flashé à 163 km/h. Une belle histoire qui tombe à pic en cette période de vacances et qui est racontée par le courrier des échos.  Par contre, la morale de l’histoire est abjecte. Il y a vraiment des maîtres qui sont très cons.

Petite pensée à mon chat Linux, parti en ballade il y a un an tout rond et qui n’est toujours pas rentré…

Tizen, Gamepad API, Deezer API, AngularJS, WebGL, WebRTC, quoi de neuf dans la planète HTML5 ?

Le groupe France HTML5 chapeauté par la société Bemyapp a organisé lundi dernier sa 11ème conférence HTML5, CSS3 et Pizzas autour de la thématique de HTML5. Cela fait plusieurs mois que je participe régulièrement à ces rencontres mais je ne m’en étais jamais vraiment fait l’écho. Et pourtant celles-ci sont de grande qualité. Plusieurs orateurs s’enchaînent pour présenter leurs expérimentations autour d’HTML5. Je vais me rattraper aujourd’hui avec ce compte rendu.

Au programme de cette session : Lire la suite

Jquery 2.0 ne supporte plus Internet Explorer 6, 7 et 8

Nouveau coup de tonnerre. C’est au tour de Jquery, le framework de développement JavaScript le plus connu, de ne plus supporter les vieilles versions d’Internet Explorer. Veilles ? Pas tant que ça. Rappelons que la version 8 est la dernière supportée sur Windows XP, un système totalement dépassé mais qui reste utilisé par 30% des habitués d’Internet Explorer. Jquery rejoint les nombreux acteurs qui, comme Microsoft, veulent mettre fin aux logiciels obsolètes. Rappelons que Windows XP ne sera plus maintenu par Microsoft dans moins d’un an. Ceux qui n’auront toujours pas migré seront livrés aux virus et autres chevaux de Troie qui ne manqueront pas de pulluler.

En tout cas, pour Jquery, ce non support entraîne une cure d’amaigrissement de 15%. Il est vrai qu’il fallait jouer d’ingéniosité pour essayer de proposer des comportements compatibles avec ces navigateurs incompatibles avec le reste du marché. Bien entendu, moi qui milite pour forcer le plus souvent possible les mises à jour, je ne peux qu’être content d’une telle nouvelle. Les réfractaires pourront toujours utiliser la version 1.9 de Jquery. Il va même sortir prochainement une version 1.10.

Pour en savoir plus, lisez l’article de PcINpact.

Application native vs Web application : le duel fraticide

Les applications natives sont développées et compilées pour le système cible où elles s’exécutent. Elles ne fonctionnent donc que sur un seul système. Elles sont généralement développées dans le langage de prédilection du système, qui diffère d’un système à l’autre. Les applications Web, ou Web apps, s’exécutent au sein d’un navigateur Internet. Ces navigateurs étant présents sur tous les systèmes, elles peuvent s’exécuter sur tous les systèmes.

Chacune des deux solutions a des avantages et des inconvénients. Selon le contexte et le type d’application, une solution sera plus adéquate que l’autre. Mais quels sont ces critères ? Comment faire le bon choix ? Analyse. Lire la suite

C, Java, Objective C : le top 3 des langages les plus utilisés dans le monde

Tiobe effectue un classement mensuel des langages les plus utilisés dans les développements actuels. C’est un excellent indicateur pour identifier les tendances de l’informatique dans le monde.

Le TOP 3 est tout à fait intéressant. Le langage C, qui fait partie des plus anciens, reste leader. Devenu archaïque car il n’est pas objet, il est toujours autant prisé par sa rapidité d’exécution. Quand on cherche de la performance pure, c’est LE langage à choisir. En logique deuxième position, le Java, langage objet par excellence qui a été le premier à proposer un garbage collector permettant aux développeurs de ne plus gérer (la plupart du temps) la libération des objets en mémoire. En troisième position, l’Objective C, qui a largement progressé ces deux dernières années. Il n’est utilisé que pour développer des applications sur les iPhones et les iPads dont les ventes ont explosées au point de remettre en cause l’utilisation de PC classiques.

Les suivants sont le C++, l’équivalent objet du C, l’un des plus anciens langages objet populaires, le C#, la réponse de Microsoft au Java, le Visual Basic, la solution de développement simplifié de Microsoft utilisée notamment dans Office, le PHP, le langage le plus populaire du web qui connait une étonnante descente aux enfers depuis 2 ans alors qu’il est devenu un vrai langage objet digne de ses concurrents. C’est aussi le premier langage faiblement typé. Après Python, Perl et Ruby, le JavaScript, présent sur les navigateurs Internet, est en onzième position.

Retrouvez le classement complet (jusqu’au 50ème) sur le site de Tiobe.

Titanium studio 2 : les développements natifs nomades multiplateformes

Il y a deux manières d’être présent sur les appareils nomades (smartphones et tablettes). En développant une web application adaptée aux dimensions des terminaux cibles et fonctionnant sur n’importe quel navigateur Internet, ou en développant des applications natives.

Pour la première solution, un seul développement est nécessaire. Il est compatible avec tous les terminaux. Pour la seconde solution, il est nécessaire de réaliser autant de développements que de systèmes d’exploitation existants : iOs, Android, Bada, BlackBerry, Windows Phone…

La seconde solution a pourtant beaucoup d’avantages : meilleure réputation, présence sur le store, possibilités étendues, manipulation du matériel du terminal…

Comment faire du développement natif tout en ne réalisant qu’une seule et unique application muti-OS ? C’est ce que propose Titanium Studio 2 qui est un environnement de développement permettant la réalisation d’application multi-OS. Eldorado ou vraie mauvaise idée ? Analyse. Lire la suite