Quoi de neuf du coté des langages de développement les plus populaires ?

La dernière fois que j’ai abordé le sujet, c’était en septembre 2013. TIOBE est un organisme qui publie deux fois par an un classement des langages informatiques les plus utilisés dans le monde.

Le résultat est assez étonnant. Au fil des années, les langages leaders restent les mêmes. A l’ère où l’évolution technologique est de plus en plus rapide, cette stabilité ressemble à une anormalité.

Ainsi, Java, C, C++, C#, Objective-C, Python, PHP et JavaScript tiennent le haut du pavé. Visual Basic .Net a remplacé Visual Basic, ce n’est pas étonnant. Par contre, Ruby a été supplanté par Delphi Object Pascal, et ça c’est beaucoup plus étonnant. Je pensais que le Pascal était mort et enterré depuis longtemps. Et bien non !

Autre élément intéressant, le nouveau langage d’Apple, Swift, censé être plus simple à manipuler qu’Objective-C pour les applications iOS, est rentré dans le TOP 50 à la 14ème place !

Tiobe

Le classement complet est disponible sur le site de TIOBE.

Java redevient le langage le plus utilisé au monde, devant C, C++, Objective C et PHP

Tiobe vient de publier en août 2013 la mise à jour de son index qui permet de classer les langages les plus utilisés au monde. J’avais déjà parlé de cet index l’année dernière lors de la parution de la précédente mouture.

Le langage C avait largement détrôné Java. Cette année, Java repasse devant d’une très courte tête. Objective C qui était troisième s’est fait dépasser par le C++. PHP, anciennement sixième a dépassé C# et Visual Basic. Certainement le résultat de la maturité des versions 5.5 de PHP et surtout de la montée en puissance de Symfony 2. De plus, Drupal 8 arrive dans les semaines qui viennent et devrait augmenter la popularité de PHP.

Les langages faiblement typés représentent un tiers du marché et c’est PHP qui est en tête dans cette catégorie. Les langages fortement typés, représentent eux deux tiers du marché et sont largement dominants, Java en tête. J’ai pour ma part une préférence pour les langages faiblement typés.

Python conserve sa huitième place et Javascript passe de la onzième à la neuvième place. Cette hausse est très certainement due à l’arrivée en force des framesworks populaires comme Node.js et plus récemment Angular.js poussé par Google.

Malgré ces petits changements, les onze langages qui étaient prédominants en 2012 le restent en 2013. Un marché somme toutes assez stable…

Vous pouvez consulter le classement complet sur le site de TIOBE qui en a profité pour créer une page d’explications sur leur méthode de calcul de cet index. Il est important de se poser cette question car Forester a fait le même type d’analyse et a classé en premier HTML. HTML n’est pas considéré comme étant un langage par TIOBE car il n’est pas « Turing complete » selon leurs dires. L’analyse des conclusions de Forester est disponible sur Clubic.

Javapocalypse : Java va être arrêté et provoquer un chaos planétaire

JavaZone est la prochaine grande convention autour du langage Java. Et pour se faire connaitre, elle propose un teaser de super-production hollywoodienne, Javapocalypse, qui relate du jour où Java va être arrêté. On en profite pour avoir droit à tous les clichés du cinéma Américain en trois minutes.

Une vidéo à voir absolument sur Youtube et pour ceux qui veulent en savoir plus sur la convention, voici le lien direct vers le site.

 

Windows XP disparaît définitivement dans un an… et dans les entreprises ?

Alors que de nombreux sites Internet constatent qu’il y a encore 30% d’utilisateurs équipés de Windows XP, le support étendu de Microsoft sur cette version du système apparu en 2001 va s’arrêter dans un an jour pour jour. Cela fait bien longtemps que ce système ne bénéficie de plus aucune nouveautés et pour quelqu’un qui a goûté Windows 7, c’est un calvaire de revenir à cette version plutôt primitive.

Mais le plus inquiétant vient du monde des entreprises. Près d’un grand compte sur deux n’aurait pas encore migré vers Windows 7 et surtout n’a pas de projet de migration compatible avec l’échéance connue depuis pourtant bien longtemps. Le 8 mars 2014, les entreprises qui n’auront pas sauté le pas ne bénéficieront plus des mises à jour de sécurité et seront donc exposés à tous les nouveaux malwares qui ne manqueront pas de pulluler.  Que leur restera t’il ? Couper leur accès à Internet ? Une perspective bien inquiétante qui semble pourtant se profiler. En effet, après les récentes annonces de sécurité sur Java et Flash, les robinets d’accès à ces plugins commencent à être coupés. Il ne restera alors plus qu’un pas pour se couper au reste du Web.

Pour en savoir plus, lisez l’article de PcINpact sur ce compte à rebours inéluctable.

Java : une qualité de code inquiétante

Non. Cet brève d’actualité ne va pas dire que les développeurs Java produisent du code de piètre qualité. C’est plus grave que ça !

Après la découverte de plusieurs failles de sécurité concernant Java lui-même, il semblerait que les hackers aient trouvé le nouveau gruyère de l’informatique. De quoi remettre en cause tous les projets de développement autour de Java. Comme je l’indiquais dans mon article du 12 juillet 2012, après avoir longtemps été le premier langage de développement, Java est aujourd’hui le second, derrière le langage C. C’est donc une large majorité du développement informatique qui est concerné !

Selon des experts, il faudrait 2 ans d’effort pour fiabiliser ce langage. Est-ce la faute de la politique d’Oracle depuis qu’il a acheté ce langage à Sun ? L’origine est-elle plus lointaine ? Toujours est-il que les conseils pour désactiver Java fusent et les sociétés fournisseurs d’Antivirus profitent de ce nouveau filon. Cela ne vous fait-il pas penser à la chute de Flash d’Adobe ? Mais qu’allons-nous devenir si Java disparaît ? Allons-nous revenir au C ?

Pour en savoir plus, lisez les articles correspondants sur Clubic, 01Net, ITespresso et bien d’autres…

Avec Google, on code en Java et on compile en Objective-C

Vous êtes un bon développeur en Java et vous aimeriez développer des applications natives pour iPhone et iPad mais vous ne connaissez pas Objective-C ?

Google a pensé à vous puisqu’il vient d’annoncer un outil pour convertir le code Java en code Objective-C. Quel est son intérêt ? Tout simplement que pour faire une application qui s’exécute sur les principaux terminaux du marché, il faut la développer au minimum deux fois : une fois pour iOS en Objective-C et une fois pour Android en Java. Avec ce convertisseur de code automatique, vous développez en Java et vous convertissez ensuite en Objective-C. Un gain de temps dans vos développements tout en continuant à utiliser les environnements de développement de Google. Mais il y a des limitations… C’est en tout cas un premier pas vers une nouvelle interopérabilité. A suivre !

Pour en savoir plus, lisez l’article de Clubic.

Application native vs Web application : le duel fraticide

Les applications natives sont développées et compilées pour le système cible où elles s’exécutent. Elles ne fonctionnent donc que sur un seul système. Elles sont généralement développées dans le langage de prédilection du système, qui diffère d’un système à l’autre. Les applications Web, ou Web apps, s’exécutent au sein d’un navigateur Internet. Ces navigateurs étant présents sur tous les systèmes, elles peuvent s’exécuter sur tous les systèmes.

Chacune des deux solutions a des avantages et des inconvénients. Selon le contexte et le type d’application, une solution sera plus adéquate que l’autre. Mais quels sont ces critères ? Comment faire le bon choix ? Analyse. Lire la suite

C, Java, Objective C : le top 3 des langages les plus utilisés dans le monde

Tiobe effectue un classement mensuel des langages les plus utilisés dans les développements actuels. C’est un excellent indicateur pour identifier les tendances de l’informatique dans le monde.

Le TOP 3 est tout à fait intéressant. Le langage C, qui fait partie des plus anciens, reste leader. Devenu archaïque car il n’est pas objet, il est toujours autant prisé par sa rapidité d’exécution. Quand on cherche de la performance pure, c’est LE langage à choisir. En logique deuxième position, le Java, langage objet par excellence qui a été le premier à proposer un garbage collector permettant aux développeurs de ne plus gérer (la plupart du temps) la libération des objets en mémoire. En troisième position, l’Objective C, qui a largement progressé ces deux dernières années. Il n’est utilisé que pour développer des applications sur les iPhones et les iPads dont les ventes ont explosées au point de remettre en cause l’utilisation de PC classiques.

Les suivants sont le C++, l’équivalent objet du C, l’un des plus anciens langages objet populaires, le C#, la réponse de Microsoft au Java, le Visual Basic, la solution de développement simplifié de Microsoft utilisée notamment dans Office, le PHP, le langage le plus populaire du web qui connait une étonnante descente aux enfers depuis 2 ans alors qu’il est devenu un vrai langage objet digne de ses concurrents. C’est aussi le premier langage faiblement typé. Après Python, Perl et Ruby, le JavaScript, présent sur les navigateurs Internet, est en onzième position.

Retrouvez le classement complet (jusqu’au 50ème) sur le site de Tiobe.

Les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ?

Les mises à jour logicielles doivent-elles être effectuées automatiquement ou pas ? Faut-il laisser le choix aux utilisateurs ou leur forcer la main ? Une mise à jour est-elle avantageuse ou dangereuse pour l’utilisateur ? La réponse à toutes ces questions varie selon le type de logiciel, la cible d’utilisateurs, la fréquence des mises à jour, l’attrait des nouveautés, la facturation ou non des mises à jour… Mais cette question, aussi simple soit-elle, a un impact énorme sur les coûts de maintenance de ce logiciel. Il est donc impératif de se poser la question dans sa stratégie de développement. Analyse. Lire la suite