Fin 2014, où en est-on avec George Orwell ?

Ma première analyse d’expert date du 6 septembre 2010 et parle d’Eric Schmidt, le directeur de Google, qui s’imaginait être le fils spirituel de George Orwell. George Orwell est cet écrivain anglais qui a dépeint en 1948 le monde futuriste de 1984 (inversion des deux derniers chiffres), un monde où tout est contrôlé par la police de la pensée qui traque ceux qui sont déviants de la pensée unique imposée par le pouvoir et les vaporise, une jolie façon de dire les supprime. Evidemment, personne ne veut de ce monde qui laissait à penser à l’époque ce que pourraient devenir les pays soviétiques. C’était la guerre froide.

1984, c’était il y a 30 ans. 1948, c’était il y a presque 70 ans. Qu’en est-il aujourd’hui de ce monde dirigé par la police de la pensée unique ? Ce n’est clairement pas le monde soviétique qui fait maintenant partie des gentils. Et pourtant, les prédictions de George Orwell n’ont jamais été aussi d’actualité et la police de la pensée unique vient de notre monde occidental à nous. Nous avons créé ce monstre. Nous vivons en plein dedans. Analyse. Très longue analyse…

Lire la suite

Firefox fête ses 10 ans, bon anniversaire !

Firefox, le navigateur issu de la communauté Mozilla, né des cendres de Netscape fête aujourd’hui ses 10 ans. A l’époque, en 2004, Internet Explorer était l’unique navigateur pour aller sur Internet. Et franchement, c’était pas folichon. Aujourd’hui, Mozilla partage peu ou prou le tiers du marché avec Chrome, arrivé entre temps, et Internet Explorer qui s’est, il faut le reconnaître, modernisé.

Pour fêter ces 10 ans, 01Net a concocté un article sur mesure que je vous invite à lire, Comment Firefox a changé notre façon de naviguer… et continue de le faire ainsi que celui de Nextinpact, Phoenix, Firebird puis Firefox : les dix ans du navigateur de Mozilla.

 

La puissance des mises à jour automatiques et silencieuses

Vous savez bien que je suis un fervent défenseur des mises à jour automatiques et silencieuses plutôt que de solliciter l’accord de l’utilisateur. La plupart des utilisateurs sont en effet bien incapables de maîtriser le concept de l’opportunité ou pas de faire des mises à jour de leurs logiciels. Je m’étais déjà étalé sur le sujet en juillet 2012 dans  Les utilisateurs ne comprennent pas les mises à jour logicielles, en juin 2012 dans  Un site marchand crée une taxe pour les utilisateurs d’Internet Explorer 7, en décembre 2011 dans Internet Explorer se mettra à jour automatiquement dès janvier et en juin 2011 dans  Les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ?

Clubic diffuse une mise à jour des navigateurs Internet utilisés dans le monde. Le bilan est éloquent. Analyse.

Lire la suite

Chrome devient le navigateur le plus utilisé en Europe

C’était inexorable, nous y voila. Chrome a enfin dépassé Internet Explorer en Europe. Une page se tourne. Les challengers restent Firefox et Safari.

Dans le même temps, Internet Explorer 6, le boulet de Microsoft, vient de passer sous la barre des 5% à travers le monde. Je me demande bien ce qu’ils peuvent encore voir avec ce navigateur. Il y a de moins en moins de sites compatibles avec cette version.

Pour en savoir plus, lisez l’article de 01Net sur cette nouvelle statistique et celui de PcINpact concernant Internet Explorer 6.

Après Webkit et Gecko, deux nouveaux moteurs de rendu Web font leur apparition

Le monde des moteurs de rendu Web est en pleine mutation. Cet élément, peu connu du grand public, est fondamental car ce sont ces moteurs qui permettent d’afficher les pages Web sur les navigateurs que nous utilisons tous les jours.

Jusqu’alors, le marché était divisé en quatre parts inégales :

  • Le moteur propriétaire de Microsoft qui anime les différentes versions d’Internet Explorer,
  • Le moteur Webkit utilisé par Chrome et Safari mais également la quasi totalité des navigateurs sur smartphones et tablettes,
  • Le moteur Gecko de la fondation Mozilla présent dans Firefox,
  • Le moteur Presto, propriétaire d’Opera et présent dans le navigateur eponyme.

En début d’année, Opera a jeté l’éponge et a annoncé abandonner ses développements internes pour se rallier au moteur Webkit.

Aujourd’hui, nous apprenons coup sur coup deux nouvelles.

Google a décidé de réaliser un fork de Webkit (c’est à dire créer un nouveau moteur indépendant en partant de la dernière version de Webkit) baptisé Blink. La raison invoquée est que l’actuelle version de Webkit ne permet pas d’insérer facilement les innovations que crèe tous les jours Google. Opera a annoncé se rallier immédiatement à Blink. Blink risque donc de devenir rapidement la nouvelle référence du Web au détriment de Webkit.

Enfin Mozilla a annoncé un partenariat avec Samsung pour le développement de son nouveau moteur Servo dont les travaux ont commencé il y a deux ans. Ce moteur est développé à l’aide d’un nouveau langage, Rust, en remplacement de C++. Il permet, selon Mozilla, de mieux paralleliser les opérations. Il devrait à terme remplacer Gecko.

Le monde des moteurs de rendu devrait donc rapidement ressembler à cela :

  • Internet Explorer de Microsoft toujours fidèle au poste et indépendant, même s’il y a eu des rumeurs de changement en début d’année,
  • Blink, la nouvelle référence du Web, porté par Google qui avait déjà révolutionné le Javascript avec le moteur V8,
  • Servo, le remplaçant de Gecko, piloté par Mozilla et sponsorisé par Samsung,
  • Webkit, qui survivra peut-être et qui a notamment le soutien d’Apple.

Pour en savoir plus, lisez les deux articles de Clubic, sur l’annonce de Blink par Google et l’annonce du partenariat Samsung – Mozilla pour Servo ou les articles équivalents de 01Net, respectivement Blink et Servo. L’article de PcINpact est intéressant car il traite plus en détail des conséquences de la décision de Google de passer à Blink.

Application native vs Web application : le duel fraticide

Les applications natives sont développées et compilées pour le système cible où elles s’exécutent. Elles ne fonctionnent donc que sur un seul système. Elles sont généralement développées dans le langage de prédilection du système, qui diffère d’un système à l’autre. Les applications Web, ou Web apps, s’exécutent au sein d’un navigateur Internet. Ces navigateurs étant présents sur tous les systèmes, elles peuvent s’exécuter sur tous les systèmes.

Chacune des deux solutions a des avantages et des inconvénients. Selon le contexte et le type d’application, une solution sera plus adéquate que l’autre. Mais quels sont ces critères ? Comment faire le bon choix ? Analyse. Lire la suite

Les mises à jour logicielles : automatiques ou pas ?

Les mises à jour logicielles doivent-elles être effectuées automatiquement ou pas ? Faut-il laisser le choix aux utilisateurs ou leur forcer la main ? Une mise à jour est-elle avantageuse ou dangereuse pour l’utilisateur ? La réponse à toutes ces questions varie selon le type de logiciel, la cible d’utilisateurs, la fréquence des mises à jour, l’attrait des nouveautés, la facturation ou non des mises à jour… Mais cette question, aussi simple soit-elle, a un impact énorme sur les coûts de maintenance de ce logiciel. Il est donc impératif de se poser la question dans sa stratégie de développement. Analyse. Lire la suite

HTML5 : le nouvel argument commercial

Qui n’a pas encore entendu parler de HTML5 ? Il est difficile d’éviter ce sigle tant les journalistes en parlent et en reparlent. C’est surtout devenu un argument commercial décisif. Point de salut pour celui qui ne fait pas de HTML5. En revanche, rare sont ceux qui savent réellement ce que c’est. L’amalgame est de rigueur. Comment en est-on arrivé jusque là ? Qu’est ce que c’est exactement ? En quoi cela peut-il modifier notre vie ? Analyse. Lire la suite

Eric Schmidt (Google) : le fils spirituel de George Orwell (1984)

George Orwell : 1984

George Orwell est un écrivain anglais du début du 20e siècle rendu célèbre par son roman de science-fiction 1984 écrit en 1948 (il a inversé les deux derniers chiffres) qui décrit un monde surveillé par Big Brother dont le slogan est « Big Brother vous regarde ». Dans ce monde, des caméras contrôlent tous les faits et gestes de la population. Les réunions de groupe sont interdites. Le ministère de la pensée est chargé de contrôler ceux que l’on appelle les déviants et qui ne se plient pas à la pensée unique imposée par le gouvernement. Lire la suite