Les canicules mettent à rude épreuve les Datacenters

Les Datacenters sont ces bâtiments gigantesques énergivores au possible et qui stockent des milliers d’ordinateurs permettant de faire fonctionner Internet. Ces ordinateurs produisent une chaleur énorme qui doit être régulée par de la climatisation. Le bâtiment tout entier est conçu pour refroidir ces ordinateurs, 24h/24, même en cas de panne d’électricité.

Alors que cet été nous avons vécu deux canicules consécutives, il est intéressant de savoir comment les Datacenters font pour se protéger de cette nouvelle source de chaleur venant de l’extérieur. Un Datacenter mal isolé et c’est tout un pan d’Internet qui s’écroule…

Zdnet en parlait en juillet dans son article « Pics de canicule : pourquoi les datacenters français tiennent le coup » que je vous invite à lire.

Bien que je ne travaille pas dans ce domaine, les Datacenters ne me sont pas étrangers. J’ai pu visiter en septembre 2012 le Datacenter n°3 d’Iliad (Free) lors de son inauguration. Tout y est démesuré. Les cartes réseau coûte 400 000 Euros pièce, les capacités des disques durs ne sont pas mesurés en Terraoctets mais en Tonnes, etc…

Vous pouvez également lire mes autres publications concernant les Datacenters.

Bon été rafraîchissant !

Un serveur dédié à deux balles, ça me suffit

A l’occasion de l’inauguration de son nouveau datacenter à Gravelines, le plus grand d’Europe, OVH annonce une mise à jour de ses tarifs. Et pour la première fois, l’hébergement sur une machine dédiée coûte deux balles et quelques : 2,99 Euros HT par mois pour le Kimsufi 2G. C’était jusqu’alors le prix de l’hébergement mutualisé le moins cher.

Pour en savoir plus, lisez l’article de synthèse de la nouvelle offre d’OVH sur PcINpact.

Le français OVH lance le plus grand data center du monde près de Montréal

Cocorico. Le Roubaisien annonce l’ouverture de son neuvième Data Center et pour la première fois dans le continent nord Américain, près de Montréal. Le lieu n’est pas choisi au hasard puisqu’il est situé aux abords d’un barrage hydrolique permettant ainsi de bénéficier d’électricité écologique à portée de main. Il conquiert ce nouveau monde de la plus belle manière puisqu’il en profite pour devenir le plus grand data center du monde composé 360 000 serveurs et une connectivité de 2,5 Tb/s. Les Américains et les Canadiens vont pouvoir bénéficier des tarifs d’hébergement attractifs de cette société et nous, Français, pouvons aussi décider d’héberger nos serveurs outre-atlantique si on le souhaite.

Bonne chance à OVH dans cette nouvelle aventure. Ce n’est pas si souvent qu’un frenchie s’exporte ainsi outre-atlantique dans le domaine des hautes technologies.

Pour en savoir plus, lisez l’article de PcINpact. Vous pourrez aussi regarder la vidéo très esthétique réalisée par OVH de présentation de ce data center.

Les datacenters de Google enfin en images et en chiffres

Google a toujours été très secret concernant ses datacenters. Je n’ai vu apparaître qu’une seule vidéo à ce sujet, en 2009, dont je n’ai bien évidemment pas parlé dans ce blog puisqu’il a ouvert en 2010.

Après la visite du nouveau datacenter d’Iliad, voici donc une visite guidée des datacenters de Google avec des chiffres à l’appui qui font froid dans le dos. Google affirme même que c’est là où Internet vit.

Vous voulez voir à quoi ressemble Internet ? Lisez cet article d’introduction sur Clubic qui présente ces chiffres ou allez directement sur le site de Google consacré à ses data centers.

Lisez un autre article sur le même sujet sur PcINpact qui propose également une vidéo de présentation réalisée par Google.

Visite du nouveau Datacenter DC3 d’Iliad

Un datacenter flambant neuf, ultra-moderne, ultra-sécurisé, ultra-efficace, ultra-écoperformant. Le nouveau datacenter d’Iliad mérite tous les superlatifs.

Alors qu’il vient d’ouvrir en accueillant son premier client il y a à peine une semaine, Iliad profite des journées du patrimoine pour permettre à 1600 chanceux (dont moi) de visiter pendant deux heures ces locaux, explications à l’appui.

Les photos étant interdites et les explications étant denses, je ne me voyais pas faire un compte rendu de cette visite ultra-intéressante. Mais voila que le site Lafibre.info s’est fendu d’un compte rendu ultra-détaillé avec des dizaines de photos ultra-bienfaites fournies par Iliad.

Je vous invite à lire ce compte-rendu d’un lieu hors du commun où tout est grand.

Si vous pensez devenir un jour client de ce Datacenter, il faudra que vous ayez 230 mètres carrés de baies à déployer et que vous comptabilisiez la capacité de vos disques durs en tonnes plutôt qu’en tera octets. Ces locaux de 11 800 m2 sont limités à 24 clients. Après, ce sera complet…