Je présenterais le contrat Agile à Agile France 2016

Agile France est l’unique événement Agile de ce premier semestre suite à l’abandon du Scrumday et de Kanbanday. C’est donc l’événement où il faut être. Il aura lieu les 16 et 17 juin 2016 au Chalet de la Porte Jaune dans le bois de Vincennes près de Paris.

Des différentes propositions que j’ai faite, une a été choisie : « Le contrat Agile ce n’est pas si simple que ça » dont le synopsis a été publié le 21 février dernier. J’ai même été retenu dans la première sélection de 20 présentations faite il y a un mois. Maintenant, le programme complet est disponible sur le site de l’événement. Je travaille d’arrache pied à la création de cette présentation. Le premier jet sera disponible cette semaine, je suis dans les temps, mais je ne publierais que le jour J. Une vidéo de la présentation sera captée et publiée ici même.

chalet-de-la-porte-jaune

Ci-après, le rappel de la proposition…

Le contrat Agile ce n’est pas si simple que ça

Les cas de figure rencontrés sur le terrain sont bien plus nombreux

Lien vers la proposition

Synopsis

Le contrat Agile, ce n’est pas qu’un fournisseur qui commande une prestation à une équipe.
Sur le terrain, il y a plein d’autres cas de figures.
La conférence fait un tour d’horizon de l’état de l’art du contrat Agile, ce que c’est, ce qui est disponible publiquement, présente les cas de figure rencontrés sur le terrain (mélange des prestataires et des fournisseurs, plusieurs sociétés prestataires) et les tracas juridiques à éviter (délit de marchandage) pour enfin proposer des solutions dans chacun de ces cas sachant qu’il ne faut pas l’oublier, on souhaite réaliser le besoin du client, pas un contrat.

Description longue

La notion de contrat Agile a été popularisée par Xebia qui a proposé une version Open source.
A y regarder de plus près, c’est un bon début, mais insuffisant pour les achats et les juristes des grandes entreprises.
La Poste a organisé une série de conférences à ce sujet, présentant le retour d’expérience qu’elle a mis en place avec ses prestataires (dont la société à laquelle j’appartiens).
Des juristes ont présenté leur point de vue vis à vis du contrat Agile.
C’est bien, cela enrichit les débats.

Mais il manque quelque chose. Toutes ces présentations l’ont été sous l’angle d’un fournisseur (ou Product Owner) qui demande à un prestataire extérieur (une équipe) de réaliser au forfait en Agile un produit.
Sur le terrain, les cas de figure que l’on rencontre sont plus nombreux : équipes composées de prestataires et de fournisseurs, équipes composées de plusieurs sociétés de prestataires, problématique du délit de marchandage… Comment s’engager sur un résultat dans ces conditions ?

La présentation consiste à :
– rappeler les principes généraux du contrat Agile et l’état de l’art disponible publiquement
– lister les différents cas de figure que l’on peut rencontrer
– proposer une manière de s’organiser contractuellement parlant dans ces cas
– ne pas oublier que le nerf de la guerre, c’est le besoin du client, pas le contrat !

Plan

– Etat de l’art « contrat Agile » disponible sur Internet
– Les grands principes du contrat Agile
– Les différents cas de figure rencontrés sur le terrain
– Comment adresser ces cas de figure
– Le contrat oui, mais avant tout, le besoin du client !

Ajoutez un commentaire