Paypal, Apple, Amazon, Google… ont-il le droit de faire la loi eux-même ?

Il y a la loi, édictée par l’Etat. Ce qui est hors la loi est interdit de vente. Les choses sont simples.

Ce qui est plus compliqué, ce sont les sociétés privées qui font leur propre loi. Nous connaissons depuis longtemps Apple qui, depuis l’ouverture de son Store, a droit de vie ou de mort pour toutes les applications qui lui sont soumises.  Et pourtant, elles sont le plus souvent conformes à la loi, mais pas au règlement d’Apple.

Beaucoup moins connu du public, Amazon, que l’on pourrait croire vendre tous les produits, choisit de ne pas en vendre certains pour des raisons personnelles.

Depuis quelques semaines, le déclencheur ayant été la fermeture de Megaupload, Paypal bloque les comptes de certains de ses clients car il estime que leur commerce n’est pas conforme à leur éthique. Paypal ayant un quasi-monopole, ces sociétés se voient contraintes de fermer leurs services par manque de finances.

Google fait de même en déréférencant certains sites de son moteur de recherche, sites qui sont obligés de fermer car n’ayant plus de visiteurs.

Au début, il y avait LA loi. Maintenant, il y a LES lois. Où allons-nous nous arrêter ? Vivons-nous la police de la pensée tant décriée par Georges Orwell dans son roman 1984 ?

Pour en savoir plus, lisez l’excellent Edito de PcINpact à ce sujet ou l’un des premiers articles que j’ai publié sur mon blog concernant Eric Schmidt et Georges Orwell.

Ajoutez un commentaire