Apple veut interdire tous les produits de ses concurrents

A force de grossir, Apple a les dents longues, très longues.

Après être devenu pendant quelques heures la première capitalisation mondiale devant Exxon, la nouvelle stratégie d’Apple consiste tout simplement de demander à la justice d’interdire la vente des produits de ses concurrents.

Sous quel motif ? Violation de ses brevets !

Il ne faut pas se leurrer. Les concurrents d’Apple violent bel et bien des brevets d’Apple tout comme Apple viole des brevets de ses concurrents. Quand on voit que certains brevets consistent à offrir la capacité d’enregistrer des données ou d’interagir sur un écran avec un doigt, des opérations devenues totalement banales, on arrive à un niveau de ridicule sans précédent.

Qui va gagner dans cette histoire ? Celui qui aura la plus grosse capacité financière à payer ses avocats. Et à ce jeu là, c’est Apple qui est gagnant. Certainement pas les utilisateurs. Jusqu’au jour où il sera seul sur le marché et devra subir une enquête anti-trust comme Microsoft et IBM en ont eu en leur temps. On ne risque pas de voir de si tôt de nouvelles sociétés arriver dans le marché de la téléphonie.

Pour plus d’informations, lisez l’article de PcInpact.

  1. Sebastien C. le 19.08.11 à 20:10

    Si je comprend bien, vous êtes en train de prévoir qu’Apple va devenir l’unique entreprise sur le marché de la téléphonie mobile dans un futur plus ou moins proche? Au moment où enfin les téléphones Android sont de plus en plus populaires? Je pense honnêtement que la conclusion de votre article a quelques mois/années de retard.

  2. franck le 19.08.11 à 20:10

    Justement, si vous lisez bien l’article, la nouvelle initiative d’Apple consiste purement et simplement à faire interdire Android. Et cela semble fonctionner. Le tribunal de La Haye vient de donner raison à Apple contre Samsung. La guerre juridique est déclarée.

Ajoutez un commentaire