125 Go gratuit et 10 To payant, Microsoft est le plus généreux en matière de Cloud

La politique du nouveau PDG de Microsoft continue à porter ses fruits au bénéfice de ses utilisateurs. L’offre Cloud OneDrive s’étend avec toujours plus de capacités. Il devient le plus généreux du marché.

Aujourd’hui, vous pouvez bénéficier de 100 Go gratuit en plus de 25 Go de base au travers de deux offres. La première est une offre de 2 ans qui nécessite que vous gagniez des points en utilisant le moteur de recherche Bing et le second est une offre d’un an si vous justifiez que vous avez un compte Dropbox, y compris gratuit. Pour bénéficier de l’offre Dropbox, il suffit de s’inscrire sur cette page.

Et si vous payez, vous bénéficier de 10 To (avec possibilité d’extension à l’infini sur demande), voire de 50 To si vous prenez l’offre 5 comptes. Pour respectivement 7 Euros par mois ou 69 Euros par an pour la première offre, ou 10 Euros par mois ou 99 Euros par an pour la seconde, vous avez en plus une licence officielle d’Office 365, l’offre de location Microsoft Office ainsi qu’une heure de téléphonique Skype. Pour bénéficier de cet espace étendu, il faut s’abonner à l’offre payante 1 To, en personnel ici ou en famille ici, puis demander l’accès à l’offre illimitée en allant sur cette page.

Mais attention, comme je le mentionnais en décembre dans mon article « Le cloud, c’est l’enfer ! 2 ans de récit vécu« , Microsoft surveille vos fichiers et s’ils ne lui conviennent pas, ferme votre compte sans avertissement et sans possibilité de récupérer vos données ou de vous racheter. C’est l’envers de la médaille. Vous pourrez éventuellement, comme je le suggère dans l’article, crypter vos fichiers à la source. C’est d’ailleurs ce que je vais expérimenter dans les prochains jours.

 

  1. Laurent le 20.02.15 à 20:48

    Intéressant : autant le smartphone et la la tablette à droite ont l’air de Samsung Galaxy S et de Surface, autant l’ordi portable à gauche est clairement un MacBook Pro 15″ et l’écran derrière ressemble furieusement à un iMac

Ajoutez un commentaire